Corse Net Infos - Pure player corse

L'ultime hommage à Eugène Ceccaldi maire de Lumio depuis 1965


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Lundi 24 Mars 2014 à 19:50 | Modifié le Mercredi 26 Mars 2014 - 02:04


Lumio a rendu cet après-midi hommage à son maire Eugène Ceccaldi qui nous a quittés vendredi dernier. Les obsèques ont été célébrées en l’église paroissiale de Lumio, en présence de nombreuses personnalités et d’une foule d’amis. A l’issue de la cérémonie, c’est Ange Santini, maire de Calvi, ami de la famille qui a rendu hommage à Eugène Ceccaldi qui a consacré 49 années de sa vie à son village Lumio.


L'ultime hommage à Eugène Ceccaldi maire de Lumio depuis 1965

Dès 13 heures, à  l’arrivée du corps déposé dans l’église paroissiale de Lumio, la foule se pressait pour présenter les condoléances  à son épouse Renée, ses filles Valérie et Frédérique et à tous ses proches.
Au pied de l’autel, le cercueil était recouvert du drapeau tricolore. Sur un coussin de velours étaient épinglées la Légion d’honneur et la médaille du Mérite National, alors que son écharpe tricolore de maire du défunt était déposée à côté.
A 15 heures, c’est l’archiprêtre  Ange-Michel Valery qui a présidé la messe de requiem concélébrée par le frère Olivier-Marie du couvent de Corbara, messe rehaussée par la présence de chantres de Balagne.
Au premier rang des personnalités, on notait la présence d’Ange Santini, maire de Calvi, ami de la famille, Jean-Toussaint Guglielmacci, conseiller général de Calvi-Lumio, Camille de Rocca Serra, député de la Corse du sud, Christian Guyard, sous-préfet de Calvi – Conca d’Oro,  Frédéric Guglielmi, secrétaire en chef de la sous-préfecture de Calvi, José Galletti, maire Lucciana,  Josée Martelli, présidente de l’association des maires de Balagne, Etienne Suzzoni qui dans quelques jours  succèdera à Eugène Ceccaldi, en qualité de maire de Lumio, colonel Benoït Desmeulles, chef de corps du 2e REP et une délégation du 2e REP,  Jean-Jo Allegrini-Simonetti, maire de l’Ile-Rousse et de nombreux maires et élus de communes de Balagne, commandant Barillot, commandant la compagnie de gendarmerie de Calvi-Balagne…
Marguerite Blin, adjointe au maire sortante, donnait lecture de la lettre de Saint Paul Apôtre.
«  Nous sommes venus pour partager ensemble un moment de prières et d’adoration à notre Maire Eugène Ceccaldi. Cette foi qui nous rassemble, c’est celle qu’Eugène Ceccaldi a eu pour cette commune de Lumio durant 49 années. Nous allons l’accompagner jusqu’à  sa dernière demeure  pour lui témoigner toute notre amitié, toute notre affection » devait dire le père Ange-Michel Valery dans son homélie.
Pour des raisons techniques  et à la demande de la famille qui a souhaité une cérémonie sobre, c’est Ange Santini, maire de Calvi, conseiller territorial à l’Assemblée de Corse, membre du Conseil économique et social, qui à l’intérieur de l’église rendait un dernier hommage à l’homme politique, à son ami qui toute sa vie  a travaillé, a servi les siens et sa communauté.
«  Renée, Valérie, Frédérique vous m’avez confié la lourde tâche et l’honneur d’évoquer devant vous la mémoire de notre ami, en dehors de tout protocole.  Oui on est surpris, atterré par sa disparition. Il y a beaucoup d’émotion, de larmes et des pleurs.  Il était la lumière de ce phare qui irradiait la commune de Lumio pour qui il a beaucoup donné.»

Un homme politique, un époux, un père de famille
« Il y a peu, Eugène m’avait confié son plaisir de quitter sa fonction, non sans des inquiétudes et des incertitudes.  C’est toujours difficile  quel que soit l’âge de voir un des siens partir et on peut crier à l’injustice mais son destin a voulu qu’il quitte cette terre en même temps que sa volonté d’aller au bout de son devoir, de son sacrifice » devait dire non sans émotion le premier Magistrat de Calvi, avant d’ajouter : «  Eugène aimait la vie, c’était aussi un philosophe, souvent il aimait à répéter « Il faut garder aux choses l’importance qu’elles ont ».
Puis, s’adressant à son épouse Renée, il ajoutait : « Eugène est resté célibataire très tard. Et puis depuis 1967, vous avez cheminé ensemble. Sache ma chère Renée que grâce à toi, lui aussi a eu  une belle vie de tendresse, d’affection. Tu as toujours été là pour lui, sa fierté c’était ses filles Frédérique et Valerie.
Eugène, ce n’était pas qu’un homme politique, c’était aussi un époux, un père de famille. Il avait une fidélité à toute épreuve, à sa famille, à son appartenance politique,  homme de droite, membre de l’UMP,  il était un proche dans les années 1970 de Jean Bozzi, homme politique de la Ve République et député d’Ajaccio – Calvi, C’était aussi un homme de devoir, qui l’a toujours conduit à être présent là où on l’invitait. Le peu de fois où il ne pouvait y être, il prenait toujours soin d’appeler pour s’excuser
».
Parlant de son parcours politique, de son appartenance à un parti et de sa volonté de faire de Lumio un fleuron de la Balagne, Ange Santini insistait sur l’esprit visionnaire de l’homme comprenant rapidement  que pour développer Lumio,  il fallait une marine, celle de Sant’Ambrogio qui est son œuvre. «  Il s’est aussi beaucoup battu et investi pour que le barrage de Codole voit le jour. C’est lui qui  a fait rentrer Lumio dans l’ère de la modernité ».
« Le 4 novembre 2006 j’avais eu le privilège et l’honneur de lui remettre la Légion d’Honneur. C’était un homme d’une élégance rare. Nous avons tous conscience que nous perdons un homme de valeur. Je suis fier d’avoir été son ami.
Il aura réalisé 8 mandats à la tête de Lumio. Respect pour l’homme qu’il était, pour l’ensemble de son œuvre. Il est né le 23 juin 1923, au début du XXe siècle. Nous le pensions invincible, aucun d’entre pensait à l’âge qu’il pouvait avoir. Il nous a  quittés au début du XXIe siècle, un peu comme la légende de Molière qui dit qu’il est mort sur scène
 ».
Et de conclure : «  Renée, Frédérique, Valerie, je veux au nom de tous vous dire que votre chagrin est partagé par nous tous. Lorsque au fil des années le voile de tristesse qui enveloppe Lumio s’estompera, alors la lueur du phare qui vient de s’éteindre se rallumera sans doute. Je vous demande à tous  de l’applaudir en l’accompagnant à sa dernière demeure ».
La foule de fidèles s’est levée pour acclamer cet homme exceptionnel qui aura marqué l’histoire de sa commune
 ».
Au cimetière Saint-Pierre, Saint-Paul, proches et amis entouraient la famille au moment de l’inhumation
En cette douloureuse circonstance, Corsenetinfos renouvelle à son épouse Renée, à ses filles  Valérie et Frédérique, à sa sœur Annonciade et à toutes les personnes que ce deuil afflige ses condoléances émues et attristées.



Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85403 vues - Charles Monti