Corse Net Infos - Pure player corse

L’ambassadeur des Etats-Unis… à la rencontre de la Corse !


le Lundi 12 Novembre 2012 à 23:21 | Modifié le Mardi 13 Novembre 2012 - 01:05


Durant 3 jours, l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en France Sir Charles H. Rivkin, accompagné par le consul général des USA à Marseille Mme Diane E. Kelly, ont sillonné notre île, de Calvi à Ajaccio en passant par Corte, afin d’aller à la rencontre de la Corse et de ses habitants. Une visite rarissime puisque la dernière venue d’un ambassadeur des États-Unis dans notre île remontait à 1948. Récit de ce "road movie" insulaire qui s’est achevé hier lundi dans la cité impériale, où les 2 personnalités ont été reçues par le maire Simon Renucci dans les salons Napoléoniens.


Le maire d'Ajaccio a accueilli hier lundi l'ambassadeur des Etats-Unis en France Sir Charles H. Rivkin et le consul général des USA à Marseille, Mme Diane E. Kelly dans les salons napoléoniens, pour la journée de clôture de leur séjour en Corse. (Photo: Yannis Christophe Garcia)
Le maire d'Ajaccio a accueilli hier lundi l'ambassadeur des Etats-Unis en France Sir Charles H. Rivkin et le consul général des USA à Marseille, Mme Diane E. Kelly dans les salons napoléoniens, pour la journée de clôture de leur séjour en Corse. (Photo: Yannis Christophe Garcia)
On a beau s’y attendre, les premières secondes de la scène surprennent toujours l’esprit… 15h40 hier devant le parvis de la maison carrée : 2 imposantes berlines noires aux vitres fumées munies de plaques américaines et escortées par des véhicules de la police nationale et municipale, stoppent leur marche. Des gardes du corps que l’on dirait tout droit sortis des séries américaines, encadrent le véhicule et ouvrent les portières…
Non, on ne tournait pas hier devant la mairie d’Ajaccio un épisode de NCIS ou d’Esprits Criminels. Mais quelque chose de plus rarissime pour notre île encore… L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en France, Sir Charles H. Rivkin, accompagné pour l’occasion du consul des USA à Marseille Mme Diane E. Kelly, ont en effet choisi notre île pour effectuer un séjour de 3 jours à la rencontre de la Corse et de son peuple.

Un "Road movie" insulaire de 3 jours
Un véritable "Road Movie" insulaire, puisque en tout juste 3 jours, les 2 personnalités ont d’abord débarqué à Bastia, puis découvert la Balagne où ils ont assisté à Calvi, à la cérémonie de commémoration de l’armistice de 1918. Puis, c’est à Corte qu’ils se sont rendus lundi pour une rencontre avec les étudiants de l’Università di Corsica, dans le cadre d’un débat/conférence sur l’importance et la place des réseaux sociaux dans la société. Enfin, ils ont rejoint directement la cité impériale pour une visite à la mairie, où le maire d’Ajaccio Simon Renucci les a reçus dans les salons Napoléoniens.
« Votre excellence, Madame la consul, votre périple  a honoré la Corse. Il s’inscrit dans un contexte politique particulier : celui de la réélection de Barack Obama, celui de la victoire des valeurs démocrates, celui des "4 années de plus" » a déclaré le maire d’Ajaccio en préambule de son discours, visiblement heureux de la présence des représentants de ce grand pays en visite dans notre cité.

"Votre excellence, Madame la consul, votre périple  a honoré la Corse" a déclaré Simon Renucci au début de son discours. (Photo: Yannis Christophe Garcia)
"Votre excellence, Madame la consul, votre périple a honoré la Corse" a déclaré Simon Renucci au début de son discours. (Photo: Yannis Christophe Garcia)

« USS Corsica »
Rappelant l’aspect rarissime (donc précieux !) d’une telle visite, Simon Renucci a longuement évoqué les liens historiques entre la Corse et les USA, notamment lors de la lutte contre l’occupant nazi pendant la seconde guerre mondiale. « On vous sait proche du président (ndlr : Barack Obama), et c’est tout le sens de votre fonction que de porter la voix des Etats-Unis d’Amérique. De sorte que votre venue est frappée du sceau du symbole. Il n’est pas fréquent en effet que l’ambassadeur de la première puissance mondiale s’invite chez nous. C’est d’ailleurs quasiment inédit ! Car vous le savez, depuis 1948, jamais plus aucun ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique ne s’était rendu sur notre île. On la surnomma pourtant, souvenons nous-en, "USS Corsica", pour mieux souligner son rôle stratégique en Méditerranée durant la seconde guerre mondiale ».

La Corse, 1er département français libéré en 1943
Poursuivant sur le rôle primordial des USA dans les forces alliées et ses « 50 000 soldats américains qui préparaient depuis la Corse la campagne d’Italie et le débarquement de Provence », Simon Renucci a enfin très justement rappelé que « bien avant le reste du territoire national, notre île parvînt à briser le joug nazi (…) Et la Corse fut le premier département français libéré. C’était en 1943 et cela reste aussi notre fierté. Notre histoire. Votre histoire ».

Le maire d’Ajaccio a terminé sur une invitation tacite à une nouvelle visite de l’ambassadeur Charles H. Rivkin et du consul Mme Diane E. Kelly, en leur rappelant chaleureusement qu’ils étaient les bienvenus dans notre île. (Photo: Yannis Christophe Garcia)
Le maire d’Ajaccio a terminé sur une invitation tacite à une nouvelle visite de l’ambassadeur Charles H. Rivkin et du consul Mme Diane E. Kelly, en leur rappelant chaleureusement qu’ils étaient les bienvenus dans notre île. (Photo: Yannis Christophe Garcia)

« Vous êtes ici chez vous en Corse » dixit Simon Renucci
Enfin, le maire d’Ajaccio a terminé sur une invitation tacite à une nouvelle visite prochainement de l’ambassadeur Charles H. Rivkin et du consul Mme Diane E. Kelly, en leur rappelant chaleureusement qu’ils étaient les bienvenus dans notre île. « La Corse n’est pas une région que l’on visite. C’est presque un monde d’où l’on revient. Trois jours ne suffiront pas à la découvrir (…) Vous êtes ici chez vous par ce passé commun qui nous unit, de façon indéfectible. Un lien d’autant plus fort que Pasquale Paoli, un illustre enfant de la Corse, avait imaginé pour son île une constitution, dont les grandes lignes , dit-on, furent reprises pour créer celle qui est aujourd’hui la votre (..) Votre président a comme nouveau slogan "le meilleur reste à venir". Il évoque à l’évidence les USA. Permettez que l’on emprunte cette devise, pour l’appliquer à la Corse ».

Echange de médailles, chocolat "made in USA" et spécialités nustrale…
Puis, c’est l’ambassadeur Sir Charles H. Rivkin qui s’est exprimé dans un français impeccable avec cette pointe d’accent américain savoureuse, pour dire quelques mots sur cette visite insulaire. « C’est un grand honneur pour moi d’être reçu ici, chez vous en Corse et à Ajaccio dans ces lieux chargés d’histoire. C’est une région magnifique que j’ai découverte, et je suis heureux d’être ici à Ajaccio avec un maire que j’apprécie. Merci pour tout ! » a sobrement déclaré l’ambassadeur.
Un échange de médailles de la ville et de l’emblème napoléonien avec le drapeau aux 50 étoiles entre le maire d’Ajaccio et l’ambassadeur des USA a eu lieu, suivi d’une remise commune de cadeaux de bienvenue. Le maire d’Ajaccio pourra donc déguster des chocolats "made in USA" et Sir Charles H. Rivkin, se familiariser avec les saveurs de diverses spécialités nustrale ! La signature du livre d’or dans le bureau du maire d’Ajaccio a suivi.
L'ambassadeur des USA et le maire d'ajaccio ont échangé des cadeaux lors de la cérémonie. (Photo: Yannis Christophe Garcia)
L'ambassadeur des USA et le maire d'ajaccio ont échangé des cadeaux lors de la cérémonie. (Photo: Yannis Christophe Garcia)

Visite de clôture de la maison natale de Napoléon
Très attentif et captivé par l’histoire napoléonienne, l’ambassadeur des USA toujours accompagné de Madame le Consul, a pu ensuite bénéficier d’une synthèse historique de la famille impériale au sein des salons napoléoniens. Avant d’emprunter à pieds, en compagnie du maire d’Ajaccio, le chemin de la maison natale de Napoléon pour une visite éclair qui a clôturé cette escapade insulaire, brève… mais intense !
 
Gageons que cette découverte de notre île et de ses charmes sans cesse renouvelés, devrait conduire Sir Charles H. Rivkin à revenir prochainement. Et l’on pourrait se plaire à imaginer des liens plus étroits dans le futur entre la Corse et ce fabuleux pays que sont les USA… Quoiqu’il advienne, nul doute que la première  puissance du monde aura été dignement représentée chez nous durant ce séjour. Et inversement.
Si comme l’affirmait l’écrivain, philosophe et homme politique Francesco De Sanctis « la simplicité est la forme de la vraie grandeur » alors cette rencontre avec le représentant en France d’un tel pays, dans une sobriété appréciable, aura pleinement illustré ces propos.
 
Yannis Christophe GARCIA
 
L'ambassadeur des Etats-Unis a signé le livre d'or dans le bureau du maire d'Ajaccio avant de se rendre à la maison natale de Napoléon pour une brève visite. (Photo: Yannis Christophe Garcia)
L'ambassadeur des Etats-Unis a signé le livre d'or dans le bureau du maire d'Ajaccio avant de se rendre à la maison natale de Napoléon pour une brève visite. (Photo: Yannis Christophe Garcia)

3 QUESTIONS A : Sir Charles H. Rivkin, Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en France

- CNI : Mr l’ambassadeur, quel était le but de votre visite en Corse durant ces 3 jours ?
- C H. R : Découvrir la Corse et ses habitants, ses forces vives, ses qualités mais aussi ses spécificités.
 
- Qu’avez-vous pensé de notre île de façon générale ?
- C’est un grand honneur pour moi d’être reçu ici en Corse et à Ajaccio. J’ai beaucoup de respect pour la Corse qui est remarquable et j’ai toujours voulu y aller. C’est effectivement la première fois que j’y viens mais pas la dernière ! Les "Lumières" (ndlr : en référence au XVIIIè  siècle en France ainsi nommé à cause des nombreux courants philosophiques et politiques qui en sont issus) de la France ont d’ailleurs inspiré  la déclaration d’indépendance des Etats-Unis. En France, vous êtes souvent en avance sur beaucoup de choses. Nous devons et pouvons travailler ensemble et vraiment apprendre les uns des autres !
 
- Que vous inspire le véritable engouement en France pour les élections présidentielles américaines ?
- (sourire) Je suis très heureux évidemment des résultats des élections pour mon ami le président Barack Obama et sa famille. D’ailleurs je crois que lorsque la question a été posée aux français, une très grande majorité d’entre eux  (Ndlr : 78% selon un sondage CSA réalisé pour BFMTV) souhaitait la victoire de Barack Obama lors de ces élections. C’est la preuve qu’un lien important existe entre la France et les Etats-Unis et nous devons travailler très étroitement ensemble dans tous les domaines.
 
Propos recueillis par Yannis Christophe GARCIA





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 21:46 Derby : Le GFCA corrige l’ACA

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85537 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40955 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348