Corse Net Infos - Pure player corse

L’Aria Serena à l’aéroport de Marseille-Marignane : Une aire de détente pour soulager les malades


Rédigé par José FANCHI le Mercredi 15 Février 2017 à 19:20 | Modifié le Mercredi 15 Février 2017 - 19:37


Les anciens l’ont souvent répété : pour les maladies que l’on ne peut pas traiter en Corse, le meilleur médecin, la meilleure ambulance, c’est l’avion ! Air Corsica l’a compris et s’était engagé à créer quelque chose de nouveau, un structure capable d’accueillir les nombreux patients qui se déplacent sur le continent, notamment à Marseille. L’espace d’attente a été inauguré officiellement mardi, pour la plus grande satisfaction de tous


MM. Biancucci, Dandrieux et Morel, directeur de Marseille Marignane
MM. Biancucci, Dandrieux et Morel, directeur de Marseille Marignane
L’aghja è pronta à riceva i malati di Corsica ! Air Corsica l’a fait. L’aire d’accueil pour les malades qui se déplacent régulièrement à Marseille est en effet prête à accueillir ceux dont l’attente dans un hall d’aéroport est pénible. Ce n’est qu’une petite structure mais ces 50 M² vont apporter détente et bien être aux patients qui le désirent. Un coin cuisine, un salon confortable et un espace pour enfants, une superbe décoration que l’on doit à Laura Fanucci avec le collectif d’artistes  corses ODK, Fabrice Martinez, Jean-Olivier Chafraix et Christian Martinez.
Voilà qui devrait rassurer le public souvent confronté à une réalité sanitaire et sociale à laquelle chacun peut être confronté. L’initiative est excellente et, lors de son inauguration mardi par les responsables de la compagnie insulaire, l’espace a été salué comme il se doit par l’ensemble des personnes présentes, notamment les deux présidentes des associations Inseme et la Marie Do, à savoir Laetitia Cucchi et Catherine Riera qui ont contribué à cette réalisation.


De plus en plus de patients
Jean Biancucci, le président du Conseil de Surveillance d’Air Corsica semblait très satisfait de cette opération :
« Aria Serena, lieu de rencontre mais aussi une ère nouvelle pour Air Corsica avec énormément de cette sérénité dont les malades ont besoin. Depuis une trentaine d’années, les liens avec Marseille se sont distendus, chacun d’entre nous ayant de la famille dans la cité phocéenne qui venait vous acceuillir à l’aéroport et vous ramenait le soir. Les choses ont changé. Aujourd’hui, on prend un taxi ou un car pour aller consulter puis retour vers l’aéroport le soir même mais souvent, on attend l’heure du départ qui peut prendre des heures. Je crois que nous avons répondu à un besoin, pour la simple raison que la Corse ne dispose pas de CHU donc de structures pour le traitement de certaines maladies. Nous avons constaté depuis des années que les vols vers Marseille étaient de plus en plus fréquentés par des personnes devant se rendre dans des établissements spécialisés pour y subir des traitements lourds. Nous avons donc réfléchi à cette question pour répondre directement aux besoins de nos usagers et il semble que nous soyons là dans le complément du service public. Je crois que nous sommes les seuls à pouvoir faire cela dans la mesure où nous sommes fidèles à notre mission qui est d’abord le service public, à notre volonté de répondre à ce besoin. Il y a une communion au sein du directoire et du Conseil de Surveillance d’Air Corsica pour mieux réfléchir aux besoins exprimés par les usagers, notamment ceux en difficulté. »
Mêmes propos de la part de Philippe Dandrieux, président du Directoire d’Air Corsica :
« Il s’agit en effet d’une salle qui a été imaginée par les gens de la compagnie par rapport à nos passagers et notamment ceux devant consulter à Marseille. Il convenait, avec les années, de trouver, face à une importante augmentation de personnes devant se déplacer à Marseille, des locaux assez adaptés qui leur permette, en sortant des unités de soins, de trouver un lieu qui soit agréable, un endroit où l’on pense à autre chose après des moments difficiles. »


Mmes Cucchi et Riera : c’était un besoin
Parmi la délégation qui s’est rendue à Marseille, les deux présidentes des associations Inseme et La Marie-Do, (et les autres associations bien sûr), Laetitia Cucchi et Catherine Riera, visiblement satisfaites d’une telle réalisation :
Laetitia Cucchi : « Cela fait des années que l’on milite auprès des compagnies de transport aériens et maritimes car bon nombre ne peuvent pas, pour différentes raisons, voyager en avion. C’est une excellente nouvelle bien sûr. Air Corsica a pris conscience de l’importance d’une telle réalisation car il y a très régulièrement des patients qui, chaque jour, sont dans l’obligation de se rendre sur le continent et prennent avion et bateau pour aller se soigner à Marseille ou ailleurs. Ces malades, on le sait bien, aussi bien à la marie Do, Inseme et les autres, vivent la double peine. En plus de la maladie, il y a des difficultés logistiques avec les transports et les coûts financiers que cela entraîne, sans oublier la fatigue de ces déplacements. Nous disposons de nombreux témoignages de familles sur les conditions de déplacements, l’attente dans les aéroports entre les vols du matin et ceux du soir, cela dans un contexte que chacun sait particulier. Cela constitue beaucoup de fatigue dans un aéroport notamment, avec le passage, le bruit. La mise en place de cette structure est la bienvenue et sera grandement appréciée par les passagers qui vont consulter et qui reçoivent des traitements lourds. Cela permet d’abréger les difficultés annexes.   
Catherine Riera : « Nous ne sommes pas les seules à nous réjouir de la création de cet espace détente à Matrseille-Marignane, mais cela fera grand bien à tous les malades et à leurs accompagnants. Nous travaillons tous ensemble dans le même but et cette réalisation va beaucoup apporter aux patients et à leurs familles. »


Un espace détente fonctionnel
L’espace Aria Serena, d’une superficie de 50 M², a joliment été aménagé et décoré par la jeune décoratrice ajaccienne Laura Fanucci, avec des tonalités chaleureuses :
  • Un espace réservé aux familles avec enfants composé d’un lit, d’une table à langer, d’un parc, chaise-haute et jeux d’enfants
  • Un coin restauration avec tous les appareils ménagers nécessaires
  • Des espaces salon autour de petites tables et assises confortables
  • Un écran TV et une bibliothèque avec livres pour enfants et adultes
La délégation Corse était représentée par MM etMmes. Jean Biancucci, Philippe Dandrieux, Muriel Fagni et Sylvie Campana, représentants la CTC, Paul Trojani (CCI), Alexandre Vinciguerra, directeur de la Cadec.
J. F.

La cuisine aménagée
La cuisine aménagée

Mmes Cucchi et Riera
Mmes Cucchi et Riera





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 15005 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
Philippe Jammes | 19/12/2016 | 14556 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8856 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 44