Corse Net Infos - Pure player corse

L'ADMR Solenzara-Côte des Nacres bloque la RT 10 dans le centre ville de la commune


Rédigé par Patrick Bonin le Mercredi 5 Octobre 2016 à 13:41 | Modifié le Mercredi 5 Octobre 2016 - 17:55


Les salariées de l'ADMR-Côte des Nacres ainsi que le bureau exécutif de l'association présidée par Martine Moracchini ont, durant près de deux heures, effectué un barrage filtrant au niveau de l'embranchement qui descend vers le port. But de la manifestation, sensibiliser la population sur les restrictions de moyens décidées par la fédération départementale ADMR 2A .


L'ADMR Solenzara-Côte des Nacres bloque la RT 10 dans le centre ville de la commune
Une quinzaine de salariées de l'association ADMR Solenzara-Côte des Nacres, encadrées par leur présidente Martine Moracchini a mis en place en plein centre-ville de la commune ce mercredi vers 8h30 un barrage filtrant.   Vêtues de blouses blanches sur lesquelles étaient inscrits les mots "A l'Aide", les employées de l'association de service à la personne ont tenu à sensibiliser la population sur la restriction de moyens décidée par leur fédération départementale. Sur place également, des élus de la commune ainsi que des commerçants sont venus soutenir le mouvement.
Sur le flyer que les manifestantes distribuent aux conducteurs, il y est inscrit : "A l'aide, plus de bureau, plus d'assistante de proximité, plus d'outils de travail coupés par la fédération dans un souci d'économie, la proximité n'est plus assurée, plus de planning, bénéficiaires sans intervenantes". Une pétition est d'ailleurs proposée à la signature par le biais d'internet.

Le torchon qui brûle entre l'association et sa fédération départementale a pour départ un contrat téléphonique qui aurait été revu à la baisse

Le torchon brûle donc entre l'association ADMR de Solenzara et la fédération départementale de la Corse-du-Sud présidée par André Quastana. Source première du conflit,  une modification du contrat téléphonique et de la connexion internet qui ne permet plus à la présidente de l'association de la cité des nacres, Martine Moracchini , d'élaborer les précieux plannings qui autorisent les salariées à intervenir auprès des bénéficiaires en fonction de leurs besoins particuliers. Car pour Martine Moracchini, le service à la personne ne s'arrête pas au ménage mais aux différentes petites attentions que l'on peut apporter à des personnes parfois dans la détresse en raison de maladies ou d'un vécu personnel difficile:  " Il faut avoir une vue du terrain, une connaissance parfaite des bénéficiaires et de leurs attentes pour élaborer un planning. Aujourd'hui il a été décidé par notre direction de centraliser l'élaboration des plannings dans une maison des services référente, pour nous celle de Figari. Mais depuis quelques temps , mes salariées et moi même ne recevons plus de plannings et de ce fait, nous ne pouvons pas intervenir auprès de nos bénéficiaires" a déclaré la présidente de l'association locale de service à la personne.  

La communication pièce maîtresse de l'apaisement

Dans les locaux de l'ADMR, mis à disposition gracieusement par un donateur, la présidente Martine Moracchini, ne comprend pas le silence de sa fédération départementale. Un silence pesant dans la mesure où, sur un quotidien insulaire de presse écrite, elle a pu lire une information alarmante lui laissant penser que la fédération et l'union nationale instances dirigeantes départementales et nationales pouvaient désaffilier son association de l'ADMR.  Contacté par nos soins, le président André Quastana a tenu à préciser les choses : "Il n'a jamais été question de retirer l'enseigne ADMR  de la maison des services de Solenzara. Je n'en ai d'ailleurs pas les prérogatives et ce ne peut arriver que très exceptionnellement pour des faits graves.  Je regrette simplement que l'on en arrive à une telle situation juste pour un problème de contrat téléphonique revu à la baisse, la présidente n'utilisant pas toutes les possibilités offertes par le contrat précédent. En attendant, ce sont les bénéficiaires qui pâtissent de cette situation et il faut rapidement que les choses rentrent dans l'ordre" a indiqué André Quastana.
Sur le terrain, comme le souligne Martine Moracchini, les employées ne sont pas en grève et sont dans l'attente de la réception des plannings édités par la maison des services de Figari, des plannings qui n'arrivent pas malgré les informations de terrain que la présidente continue à envoyer par mail à Figari.  En tout état de cause,  une réunion entre les membres de l'association ADMR-Côte des Nacres et la fédération départementale ADMR 2A devrait avoir lieu le 11 octobre prochain. 
On devrait y entendre parler de contrat téléphonique et de proximité dans un seul but, celui qui caractérise l'engagement permanent des bénévoles et salariés de l'ADMR, rendre service à la personne.

L'interview vidéo de Martine Moracchini présidente de l'ADMR Côte des Nacres de Solenzara




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85210 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40767 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344