Corse Net Infos - Pure player corse

Jean-Michel Baylet reçu à l'hôtel de ville de Calvi


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Lundi 29 Août 2016 à 19:33 | Modifié le Lundi 29 Août 2016 - 23:45


Jean-Michel Baylet, ministre de l'Aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales a tenu, au terme de la première journée de son périple corse, à rendre visite au maire de Calvi Ange Santini.


Jean-Michel Baylet reçu à l'hôtel de ville de Calvi

C'est par hélicoptère en provenance de Vico que Jean-Michel Baylet a atteri peu après 18h30, lundi, à l'aéroport de Calvi-Balagne, terme de sa première journée en Corse.
Une tournée qui se poursuivra ce mardi à Calenzana, Corbara, Ponte-Leccia et Bastia.
Accompagné du préfet de Haute-Corse Alain Thirion, le ministre, qui a souhaité rendre une visite de courtoisie au maire de Calvi, a été reçu par le premier magistrat Ange Santini et les adjoints de son conseil municipal.
"C'est avec un grand plaisir que j'ai accepté de vous recevoir. C'était pour moi l'occasion de faire votre connaissance, même si bien entendu vous n'êtes plus à présenter car l'on connaît votre belle et longue carrière.. Je suis d'autant plus heureux de vous accueillir à Calvi, en Corse, qui est une région que vous connaissez et que vous affectionnez tout particulièrement. Je sais que ce n'est pas votre premier voyage, même si celui-ci aujourd'hui a un caractère une peu plus officiel, je sais que des fois il y a des visites privées qui font plaisir et qui prouvent l'attachement que vous avez à cette terre de la République, à notre Corse et à notre île. Je suis d'autant plus heureux de vous recevoir parce que  vous faites parti de ces ministres qui ont les pieds sur terre, qui sont ancrés dans le terroir, et ça c'est important puisque votre parcours est là pour en témoigner. Lorsqu'on préside une collectivité comme un conseil général pendant à peu près une trentaine d'années, que l'on est maire d'une commune pendant près de 25 ans, qu'on est sénateur, etc..., cela prouve bien  la confiance qui a été mise en vous de la part de vos administrés  au quotidien. Et ensuite votre volonté de porter à bout de bras les  problèmes de la ruralité, de l'aménagement des territoires et des collectivités locales, c'est le ministère dont vous avez hérité il y a de cela quelques mois maintenant ,  qui prouve bien  que le président de la République  ne s'est pas trompé" .
Le maire de Calvi évoquait ensuite la difficulté de gérer une ville comme Calvi qui passe de 5000 habitants l'hiver à 35 00 à 40 000 habitants l'été, avant de rappeler la présence ô combien symbolique d'un régiment comme le 2e REP de Calvi qui fêtera l'année prochaine ses 50 ans d'implantation à Calvi. Le 2e REP est chez lui ici, c'est aussi une fierté pour la  cité de Calvi que d'avoir le 2e REP dans ses murs, à tel point  qu'il y a une seule et même  communauté.
Nous avons aussi un aéroport international que vous avez pratiqué qui a certes une difficulté, c'est celle de son ouverture au trafic de nuit mais qui a le mérite de se développer de jour, et ça, c'est fondamental, important, de mettre les moyens nécessaires."



Ange Santini revenait ensuite sur la  décision prise de concert par le préfet Alain Thirion et lui même sur l'arrêt du trafic au port de commerce de Calvi pour des raisons évidentes de sécurités. " A  un moment donné on ne peut pas s'amuser, faire semblant, comme si l'état de droit, l'état d'urgence c'était quelque chose de théorique et qu'en pratique il ne devait rien se passer. Nous avons pris nos responsabilités, de concert, je le dit. On ne s'est rien imposé, nous l'avons évoqué mutuellement dans l'intérêt bien compris de nos citoyens et de la ville. Je veux Monsieur le ministre le dire et le louer aussi de l'action de Monsieur le préfet de la Haute-Corse, s'agissant de l'arrondissement de Calvi. Nous avons des contacts étroits, et même si nous ne sommes pas toujours d'accord, nous  nous disons franchement ce que nous pensons. Je me permet aussi Monsieur le ministre de saluer la présence de notre nouveau sous-préfet Jérôme Séguy qui a pris ses fonctions ce matin".


Revenant sur le but de sa visite en Corse et plus particulièrement celle de la Collectivité unique, le premier magistrat de Calvi ajoutait: " Une collectivité unique à laquelle depuis fort longtemps  je souscris, nous souscrivons Au-delà des couleurs politiques du gouvernement, il y a un seul intérêt, c'est celui de la France et notre Nation. Nous avions soutenu le referendum de 2003 porté par Nicolas Sarkozy, nous soutenons la réforme territoriale portée par le gouvernement que vous représentez. Le seul message que je  souhaite vous faire passer s'agissant de cette collectivité c'est qu'il ne faudrait pas que dans la précipitation nous oublions l'essentiel: il faut que cette collectivité soit opérationnelle et je sais que vous êtes de ceux qui vont tout mettre en œuvre dans le peu de temps qu'il vous reste pour que  à l'échéance, avant le 1er janvier 2018, cette collectivité soit opérationnelle . Rien ne serait pire en effet que de porter sur les fonts baptismaux une collectivité qui se chercherait ensuite pendant des  années".
Ange Santini devait ensuite remettre au ministre un ouvrage sur Calvi et la médaille d'honneur de la Ville.


Jean-Michel Baylet rappelait son attachement à la Corse, soulignant au passage qu'il venait de passer ses vacances à la marine de Davia. Puis, il remerciait à son tour le maire et son conseil municipal pour cette accueil.  " Nous avons en commun ces traditions républicaines qui font que les choses doivent se faire  et c'est ainsi que l'on peut bâtir la République, dans le respect  des uns et des autres. Moi j'ai plutôt le goût a cultiver les convergences plutôt que les divergences. Naturellement dans notre beau pays de France, dans notre belle République, il faut qu'il y ai des divergences pour que la démocratie puisse vivre mais ça n'empêche pas de se respecter et de bien vivre ensemble. C'est dans ce cadre, dès mon arrivée à l'aéroport de Calvi que j'ai tenu à venir vous saluer".
Le ministre a ensuite évoqué les raisons de sa visite (voir par ailleurs) tout en précisant que c'était avec grand plaisir qu'il avait hérité du dossier corse
Jean-Michel Baylet était ensuite invité à signer le livre d'or avant de partager le verre de l'amitié.

 





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:08 La magie de Noël opère à Biguglia

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85183 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40759 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345