Corse Net Infos - Pure player corse

Immersion dans le Fium'Orbu pour le président de l'assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni


Rédigé par Patrick Bonin le Lundi 17 Octobre 2016 à 21:25 | Modifié le Mardi 18 Octobre 2016 - 00:03


A l'occasion de son déplacement en plaine orientale, entre Ghisonaccia et Prunelli di Fium'Orbu , le président de l'assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni s'est tout d'abord rendu dans les locaux du lycée de la plaine où il a pu rencontrer personnels de direction, enseignants et élèves. C'est ensuite au sein de la communauté des communes du Fium'orbu Castellu que l'élu nationaliste a pu rencontrer les maires et représentants des différentes communes de cette collectivité. A l'issue de cette entrevue, le président de l'assemblée de Corse s'est rendu à l'EHPAD A Ziglia puis au centre de radiologie de Migliacciaru. En fin d'après midi, accompagnés de Nadine Nivaggioni, François Benedetti, Pierre Antoine Tomasi et Paul Parigi, Jean Guy Talamoni a présidé à Ghisonaccia une réunion publique suivie par de nombreuses personnes.


Le président de l'assemblée de Corse a été reçu ce matin par le proviseur du lycée de la Plaine Marie Caroline Vitte
Le président de l'assemblée de Corse a été reçu ce matin par le proviseur du lycée de la Plaine Marie Caroline Vitte
Journée d'immersion en terre fiumorbaise bien chargée ce lundi pour le président de l'assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni.  Lors de son dernier passage dans le Fium'orbu en tant que candidat aux élections territoriales pour le groupe Corsica Libera,  avant le mois de décembre historique de 2015, il avait promis en cas de victoire de revenir à la rencontre de la population, fort d'un projet politique, économique et social indispensable à l'émancipation d'un peuple et de sa terre. Un projet nourri patiemment depuis de nombreuses années de combat politique par toutes les composantes du nationalisme insulaire, un projet commun que sa fonction de président de l'assemblée de Corse lui permet de porter, en compagnie de Gilles Simeoni, avec force et détermination non seulement dans l'île mais également auprès des instances politiques françaises et européennes.
De ce projet et de ses grandes lignes, il en a été question ce lundi soir à l'occasion d'une réunion publique qui était organisée en salle des fêtes de Ghisonaccia. 
Après avoir rappelé dans un discours introductif quelles ont été les grandes avancées politiques de ces derniers mois, notamment en matière de transport maritime, de traitement des déchets ou encore de fiscalité du patrimoine où un projet de loi est en cours d'élaboration, Jean-Guy Talamoni a  néanmoins évoqué les différents points sur lesquels l'état oppose une fin de non recevoir , notamment sur les sujets de la co-officialité de la langue corse, la reconnaissance des prisonniers politiques ou bien encore l'amnistie des prisonniers et des recherchés.

Le désert médical de plaine orientale au cœur des préoccupations de l'assemblée de Corse

Entouré de Nadine Nivaggioni, François Benedetti, Pierre Antoine Tomasi et Paul Parigi, Jean Guy Talamoni a présidé cette réunion publique.
Entouré de Nadine Nivaggioni, François Benedetti, Pierre Antoine Tomasi et Paul Parigi, Jean Guy Talamoni a présidé cette réunion publique.
Mais au-delà de ces sujets de blocage que l'élu nationaliste ne désespère pas voir un jour pris en considération par la France, c'est de santé publique dont il a été question au cours de cette réunion publique à laquelle ont assisté élus locaux et habitants de plaine orientale.  Et les propos tenus par le président de l'assemblée de Corse ont été particulièrement rassurants : " Concernant le désert médical particulièrement prégnant en plaine, une motion a été récemment votée à l'unanimité par les groupes politiques de l'assemblée.  Le Fium'Orbu Castellu a besoin d'un pôle sanitaire fort.  Il faut oeuvrer à la mise en place d'un hôpital public local qui pourrait être adossé à l'EHPAD que je viens de visiter cet après midi.  Le projet de centre de rééducation fonctionnel est toujours à l'ordre du jour.  Enfin, l'assemblée de Corse soutient l'implantation d'un IRM au sein du centre de radiologie de Prunelli di Fium'orbu" a expliqué Jean-Guy Talamoni qui a ajouté : " J'entends évoquer l'idée d'un collectif populaire qui travaillerait à la défense de ces projets. Si ce collectif voit le jour, nous le soutiendrons car il est important que les actions locales rejoignent et soient en corrélation avec notre action institutionnelle".
Présent dans la salle, le professeur Guy Moulin-Paoli chef de service radiologie imagerie médicale et élu de Solaro a rappelé l'impact très positif de l'installation d'un IRM appareil non irradiant dans un centre où existe déjà un scanner.  Il a également souligné que les critères de refus ou de non instruction de ce dossier par l'ARS basés sur le kilométrage patient/ Imagerie ou sur la démographie ne sont pas des curseurs objectifs en Corse qui plus est, dans une région où  en cas d'AVC notamment, il n'existe pas d'unité neurovasculaire.    Point positif en faveur de l'installation d'un IRM, ce dernier ferait l'objet d'un financement privé et pourrait être adossé comme le souligne Philippe Ristorcelli , médecin-radiologue, au projet d'hôpital public local. 

De nombreux élus et leurs adjoints ont assisté à cette réunion publique en plaine orientale.
De nombreux élus et leurs adjoints ont assisté à cette réunion publique en plaine orientale.
Dernier point évoqué au cours de cette réunion la pauvreté, la précarité  et l'emploi, une source de préoccupation permanente de la nouvelle équipe dirigeante comme le souligne Nadine Nivaggioni. " Il nous faut imposer un modèle économique différent de celui que nous avons pu connaître jusqu'à présent.  Il faut passer de la rente à l'économie de production. Même si nous ne détenons pas tous les pouvoirs et notamment ceux dévolus à l'Etat, nous avons un tissu économique et des entreprises qui peuvent nous permettre de poursuivre notre effort et mener à bien nos idéaux" a souligné l'élue. La charte mise en place par l'assemblée de Corse favorisant l'emploi local en corrélation avec quarante mesures liées au statut fiscal et social de la Corse devrait constituer dans les mois à venir un puissant levier de lutte contre la précarité en favorisant l'insertion des jeunes corses dans le milieu du travail en Corse.

L'interview de Jean Guy Talamoni président de l'assemblée de Corse




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85459 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40907 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 347