Corse Net Infos - Pure player corse

Ghisonaccia fête la Saint Michel


Rédigé par Patrick Bonin le Jeudi 29 Septembre 2016 à 19:09 | Modifié le Vendredi 30 Septembre 2016 - 01:11


En présence de nombreux fidèles réunis en la paroisse Saint Michel, le père Louis El Rahi invité en l'occasion par le père Adalbert a célébré l'Archange avec ferveur non sans rappeler l'intercession de ce Saint pour tous les chrétiens et notamment pour ceux d'Orient persécutés en raison de leur Foi.


Saint Michel célébré par le Père Louis El Rahi
Saint Michel célébré par le Père Louis El Rahi
Véritable moment de joie et de ferveur chrétienne cet après midi en la paroisse Saint Michel de Ghisonaccia. En effet, la ville de plaine orientale fêtait en ce jour son Saint patron l'archange Saint Michel.   Sur les bancs de l'église, de nombreux enfants, garçons et filles de la région en première ou deuxième année de catéchisme sont venus écouter à l'instar des adultes l'homélie du père Louis El Rahi prêtre de nationalité libanaise au parcours atypique, un chemin où le hasard n'a pas sa place.  Invité par le père Adalbert, le jeune prêtre a su dans cette célébration  rappeler l'importance de Saint Michel,  "Quit us Deus" celui qui est comme Dieu. Présent dans l'Apocalypse selon Saint Jean, l'archange Saint Michel combat le mal, un mal comme l'explique le prêtre déjà vaincu par le bien, l'apocalypse ne signifiant pas la fin de tout, mais la révélation, celle du bien à travers Dieu et Christ.
Le Saint porté à dos d'homme a parcouru les rues de la cité suivi ou précédé par une foule de fidèles venue en nombre lui rendre hommage.  Une bien belle image que celle de cette procession empreinte de ferveur, d'amour et de paix dans un contexte national et international tendu.  Un contexte rappelé de nombreuses fois par le prêtre maronite dont la famille est restée au Liban: "Que l'on n'oublie pas tous ces chrétiens d'orient, persécutés en raison de leur foi, de leur croyance, ces hommes et ces femmes qui n'ont pas la liberté de culte et qui payent cher leur attachement à la religion chrétienne.  Ayons en ce jour une pensée pour eux et pour ceux qui quelque soit leur religion sont persécutés pour leur croyance" a déclaré le père El Rahi.
Les paroissiens présents ont en fin de procession pu venir se recueillir auprès de Saint Michel et recevoir la bénédiction avant que de se séparer sous un soleil couchant inondant de lumière les crêtes avoisinantes.  

Un prêtre libanais au parcours atypique.

Louis El Rahi un prêtre au parcours atypique.
Louis El Rahi un prêtre au parcours atypique.
Le prêtre Louis El Rahi dont le nom en arabe signifie le berger rayonne tout simplement de simplicité, d'humilité et de bonté.  Libanais,  âgé de 29 ans , il est le plus jeune prêtre du diocèse d'Ajaccio. Né à Bouar petit village du nord de Beyrouth, il passa toute sa petite enfance au Liban fréquentant l'Eglise d'Orient maronite. Dès son plus jeune âge,  la prêtrise semblait s'imposer à lui comme une évidence, à tel point qu'à l'âge de sept ans, à la mort d'un vieux prêtre de sa paroisse, alors que les fidèles se demandaient qui allait remplacer l'homme de Dieu, il avait répondu naturellement "ce sera moi".  
A quinze ans , il quitte le Liban et fait la connaissance dans le nord de la France  d'un prêtre français, son professeur de physique chimie qui va le renforcer et le guider vers cette vocation, vers ce don de soi à Dieu. Après plusieurs années de séminaire à Marseille, Issy les Moulineaux puis paris, entrecoupées d'études en communication à l'IUT de Corte, le jeune séminariste deviendra prêtre en 2015 et prendra les fonctions de vicaire à Ajaccio auprès des paroisses de Saint Pierre et Saint Paul en s'investissant dans la pastorale des jeunes des établissements publics d'Ajaccio.
Aujourd'hui à Ghisonaccia, à l'occasion de la Saint Michel et lors de la procession, le prêtre Louis El Rahi arborait une chape maronite Or et rouge, un vêtement offert par ses oncles et ses tantes restés au Liban. Un vêtement à la symbolique forte, le doré symbolisant en orient le Christ Roi, la chape étant l'habit des rois.   Une symbolique d'union entre chrétiens de tous pays car n'est il pas vrai que l'Amour est universel et ne dispose pas de frontières dans le coeur des hommes.

Le diaporama de la cérémonie et de la procession.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85270 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40789 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345