Corse Net Infos - Pure player corse

Ghisonaccia : La communauté chrétienne du centre-plaine rend hommage au père Hamel


Rédigé par Patrick Bonin le Samedi 30 Juillet 2016 à 11:55 | Modifié le Samedi 30 Juillet 2016 - 16:56


En présence du maire et conseiller général Francis Giudici, du commandant de compagnie de gendarmerie de Ghisonaccia, de Ghjuvan Santu Le Mao président de l'association Femu Fium'orbu Castellu Oriente, de nombreux élus et paroissiens de plaine orientale, les prêtres des paroisses d'Aléria, de Ghisonaccia et de Prunelli ont rendu un vibrant hommage au père Jacques Hamel, lâchement assassiné alors qu'il célébrait la messe à Saint-Etienne-du-Rouvray. Présents à l'office en l'église Saint-Michel de Ghisonaccia, les représentants de la communauté musulmane de la commune.


Amour, Fraternité et Justice les trois mots forts de l'homélie du père Vincent.
Amour, Fraternité et Justice les trois mots forts de l'homélie du père Vincent.
Célébration toute particulière que celle de ce vendredi soir en la paroisse Saint-Michel de Ghisonaccia. Une célébration dont tout homme empreint d'humanité et de tolérance aimerait bien se passer, celle d'un hommage rendu au prêtre Jacques Hamel lâchement assassiné dans l'exercice de son ministère il y a quelques jours en l'église de Saint Etienne du Rouvray.  Victime de l'obscurantisme, d'un intégrisme religieux moyenâgeux dont l'inquisition elle même n'aurait point à rougir.  Acte atroce, hideux, suscitant naturellement la colère, le dégoût ou le rejet en première réaction, et ce fut pourtant d'Amour, et de Fraternité dont il fut question autour de l'office célébré par les prêtres Adalbert, Renucci et Vincent, tous trois réunis pour cette messe hautement symbolique, le symbole éminemment puissant du combat du mal par l'Amour et le Bien.
Au cours de son homélie le prêtre Vincent rappelle l'importance pour le croyant de jeter un regard de foi sur ce terrible évènement  " Dans cette douloureuse circonstance" dit il " nous nous tournons vers Dieu,  Dieu de la Justice,  Dieu qui protège et qui respecte la vie, lui donnant toute croissance.../...  le mal existe en nous, le mal existe autour de nous et la foi peut nous donner une réponse à nos drames humains" a expliqué le prêtre.
Citant un extrait biblique " Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus qui crient vers lui la nuit et le jour", le père Vincent rappelle la nécessité de faire face au mal et à la souffrance avec courage.  "Comprendre le mal, c'est avec sagesse travailler sur soi même. Les drames surviennent parce que nous n'avons pas le contrôle sur notre propre vie" a ajouté le père Vincent qui a expliqué le rôle important des associations d'hommes de justice et de bien et non de vengeance et de mal.   Concluant son homélie en ces termes :" Nous avons besoin du Dieu tendresse, nous avons besoin du Dieu Amour pour vaincre la peur, la haine, la peine qui demeure en nous", le prêtre Vincent, juste avant l'Eucharistie, a été salué la population nombreuse et notamment des membres représentatifs de la communauté musulmane venus assister à l'office. 

Les responsables de la communauté musulmane de Ghisonaccia avaient fait parvenir en mairie et en l'église Saint Michel un communiqué de soutien et de condamnation.

Ahmed Hossni et Ahmed El Hajjaji ont été remerciés pour leur présence par de nombreux paroissiens.
Ahmed Hossni et Ahmed El Hajjaji ont été remerciés pour leur présence par de nombreux paroissiens.
La réponse de l'Eglise ne pouvait être autre que ce message d'amour, de tolérance et de paix.  En ce lieu sacré, les considérations de politique extérieure et intérieure n'ont pas droit de citer.  Il n'en reste pas moins qu'après le journalisme, le peuple et maintenant un lieu de culte, Daesh poursuit son oeuvre de terreur et de division.  Division dans laquelle il serait stupide de s'engouffrer et c'est bien le message qu'ont voulu faire passer les membres représentants de la communauté musulmane de Ghisonaccia Ahmed Hossni et Ahmed El Hajjaji d'abord par leur présence à l'office religieux catholique et ensuite à travers le communiqué ci après:

Au nom de la communauté musulmane de la commune de Ghisonaccia, nous avons appris le crime atroce dont a été victime le père Jacques Hamel à l’intérieur de la paroisse de Saint Etienne-de-Rouvray en Normandie, et ce au moment de la prière qui nous rapproche de Dieu à l’intérieur même de l’église.
Nous condamnons ces crimes et tous les crimes commis au nom de l’Islam.
Nous partageons profondément cette douleur avec le peuple français et la communauté catholique de France et d’ailleurs, nous dénonçons ces crimes barbares commis par des barbares qui se disent de confession musulmane, et commettent des crimes sauvages allant à l’encontre de toute doctrine religieuse.
Nous prions pour l’âme du père jaques Hamel et pour toutes les victimes de toutes confessions et nous pensons aux victimes de Nice et d’ailleurs.
Nous prions Dieu pour qu’il accorde la vie éternelle pour toutes ces victimes innocentes, d’éclairer notre chemin dans ce monde et d’épargner nos âmes des influences de Satan ennemi de tous, amine.
 La communauté musulmane de la plaine orientale de la Corse.


 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13913 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8547 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Philippe Jammes | 09/06/2016 | 6214 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28