Corse Net Infos - Pure player corse

François Tatti : "Ce que nous aurions fait, ce qui serait en cours, ce qui serait décidé"


Rédigé par le Jeudi 20 Avril 2017 à 13:42 | Modifié le Jeudi 20 Avril 2017 - 15:31


En plein cœur de l'élection présidentielle, et avant la campagne des législatives, François Tatti et le MCD ont décidé de présenter, jeudi matin à Port-Toga, ce qu'aurait été leur bilan à la mi-mandat s'ils avaient été aux affaires au sein de la municipalité de Bastia. "Ce que nous aurions fait, ce qui serait en cours, ce qui serait décidé" : sur ce thème le président du MCD, qui était entouré de Marie-Claire Poggi, Françoise Vesperini et Laurence Mori, a dressé une critique, indirecte, envers les la municipalité de Bastia au terme de 3 années de gestion mais aussi, déjà, pour mettre le cap sur l'échéance des municipales de 2020. "Changeons d'ère", le titre du dépliant de 4 pages, qui sera distribué à tus les Bastiais au cours des jours à venir, est on ne peut clair sur ce point...


François Tatti : "Ce que nous aurions fait, ce qui serait en cours, ce qui serait décidé"
"Nous avons voulu marquer cette période de mi-mandat - trois ans après notre élection, trois après 2014 et 3 ans avant celle de 2020  -par un bilan dans lequel  on a voulu être originaux. On n'a pas voulu se contenter de critiquer, comme le font habituellement les élus d'opposition. On a voulu simplement dire : "voilà ce que nous aurions fait, ce que nous aurions déjà réalisé, ce qui resterait en cours et ce que nous aurions décidé".
François Tatti a rappelé le sens de la marche du MCD à l'heure des interviewes.
Il venait ainsi étayer la liste des chantiers qui auraient été menés à terme, ceux qui se seraient ouverts et ceux qui auraient été en projets présentée successivement par Marie-Claire Poggi et Laurence Mori.

Le MCD et ses représentants auraient réalisé 1 000 places supplémentaires de parking sous la place Saint-Nicolas, 400 autres au parking de Toga, l'aménagement de l'espace et des chemins du Fort Lacroix seraient effectifs et la voie verte "serait une vraie voie verte de 5 mètres de  large".
"Il ne s'agit pas d'incantations, des terrains appartiennent, déjà, à la commune et nous savons faire et l'avons, déjà, fait sous une autre mandature"

En cours il y aurait la réalisation d'un centre d'affaires et de congrès à l'ilot de la Poste, la piétonisation serait une réalité dans le centre ancien et au Vieux-Port, le train-tram disposerait d'une station au palais de justice et l'Arinella serait devenu un véritable espace de détente et de loisirs.
Et en projet  un quai de croisière serait prévu au bassin Saint-Nicolas, la multimodalité envisagée avec un  nouveau quartier au port de la Carbonite, la restruturation du quartier de la gare serait un nouvel espace stratégique avec "un petit Zénith", et enfin le Grand Bastia un territoire de vie et de projets...
"Le conseil municipal doit être porteur de ce projet" estime le MCD.

On l'a bien compris et François Vesperini l'a rappelé à son tour : Le MCD, qui a une ambition, pour Bastia veut lui faire, aussi, "changer d'ère".
Mais pourra t-il être entendu ?
Le nombre de militants du MCD n'est pas un problème. "Pensez-vous que dans les autres partis il y a beaucoup de militants qui se préoccupent de Bastia" affirme François Tatti.
"Nous faisons de la politique pour faire avancer un territoire" ajoute t-il .
Pour que Bastia joue un rôle. Et avance.
"Heureusement qu'en 1870 d'autres décideurs ont opté pour un nouveau plan d'eau, sinon nous en serions toujours à barboter dans le Vieux-Port".





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 26 Mai 2017 - 10:13 Que faire ce weekend en Haute-Corse ?

Corse | Entretiens | Elections | Institutions









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes