Corse Net Infos - Pure player corse

Franck Giovannucci : "Je suis le seul à pouvoir siéger au nom de la Corse au parlement européen"


Rédigé par le Lundi 12 Mai 2014 à 23:14 | Modifié le Mardi 13 Mai 2014 - 00:35


La campagne officielle pour les élections européennes a débuté lundi 12 mai et durera jusqu’au 23 mai minuit. Une courte campagne pour les candidats pour convaincre les électeurs insulaires d’aller voter le 25 mai prochain avec pour objectif de faire reculer l’abstention. Franck Giovannucci, colistier de Renaud Muselier, tête de liste UMP pour la circonscription Sud Est, a tenu une conférence de presse lundi au bar du Golfe à Ajaccio pour détailler les grandes lignes d’un programme axé sur les intérêts de la Corse dont il se portera garant s’il était élu au parlement européen. Le développement économique de l’île, l’emploi seront ses deux priorités de son mandat.


23 listes dans la circonscription sud-est seront présentes lors de ces élections européennes. Franck Giovannucci espère sur une très forte mobilisation des électeurs, d’autant plus qu’électoralement il se dit le seul représentant insulaire à pouvoir demain siéger au nom de la Corse au parlement européen. Le seul, en raison de sa place sur la liste de Renaud Muselier, en raison du potentiel électoral que l’UMP représente, mais également aussi parce qu’il sera le député qui défendra non pas l’Europe des régions, mais l’Europe d’une région : la Corse. La dispersion ne doit pas avoir lieu, elle ne contribuera pas à envoyer un député européen à représenter la Corse. Les européennes sont aussi une occasion pour les électeurs de dire qu’ils nous font confiance et qui veulent s’engager avec nous pour continuer dans cette voie du changement et du renouveau.
Au sujet de l'abstention, le candidat UMP pense qu'elle devrait être une préoccupation commune à tous les candidats, car cette campagne doit permettre de faire prendre conscience aux électeurs de l’importance de l’Europe pour le développement de l’île.
Je sais que l’Europe est très imparfaite, mais ce n’est pas l’Europe qui est rejeté, mais les politiques européennes qui s’incarnent par les politiques sociales qui sont extrêmement inégalitaires entre les pays membres de l’union et qu’il faut faire converger, par les politiques bancaires et par les politiques migratoires pour lesquelles tous les pays membres ne joue pas le jeu. 

Un programme, deux priorités

Elu député européen, Franc Giovannucci aura deux priorités à son mandat.
La première, éminemment politique, sera la défense des intérêts de la Corse au niveau européen. En 2014 les députés européens auront beaucoup plus de pourvoir puisqu’ils participeront à l’élection du président de la commission européenne, voteront pour l’exécutif européen et pour les commissaires. Un pouvoir tout à fait nouveau. Moi je crois en tant que représentant d’un pays, mais surtout d’une région qu’il faut créer une forme de veille des intérêts de la Corse, dès qu’une règlementation européenne sera en cours de préparation. Et ce pouvoir politique qui nous sera donné de désigner l’exécutif européen nous permettra de posséder un vrai pouvoir  de revendication et un vrai pouvoir d’interpellation pour être les garants des intérêts de la Corse.
La seconde priorité, est la défense des intérêts, mais aussi la valorisation des atouts de la Corse pour laquelle il faut être plus ambitieux dira le candidat. A l’égard des porteurs de projets, je veux accomplir une espèce de médiation entre ces projets et les instances européennes. Créer les conditions favorables pour que les projets qui naissent sur le territoire insulaire  puissent avoir un écho financier mais aussi une véritable reconnaissance. La Corse est un petit territoire, mais l’Europe est faite de la somme de petits territoires. L’ambition qu’il faut s’accorder pour la Corse c’est de se voir accorder une ambition nouvelle pour accompagner ces porteurs de projets.
Si j’étais élu je mettrai en place un numéro vert pour tous les porteurs de projets qu’ils soient publics ou privés, c'est-à-dire les collectivités locales, les chefs d’entreprises qui veulent que nous travaillons ensemble pour adapter leurs projets aux réglementations européennes. 

Un grand projet: la renaissance du château de la Punta

Franck Giovannucci portera s’il est élu, un projet qui lui tient à cœur t pour lequel il s’engagera : porter avec Jean-Jacques Panunzi président du conseil général de la Corse-du-Sud un grand projet de renaissance du château de la Punta. Faire de ce monument classé et de ses 40 hectares de terrain  un vrai lieu de culture européen à vocation artistique avec une véritable ambition de rendre ce lieu à la Corse, aux Corses mais également de lui assurer un rayonnement international. Ce lieu deviendrait un lieu d’échanges et de valorisation artistique et culturel ouvert au public. Ce bâtiment en état de délabrement nécessitant un gros investissement pour sa remise en état, pourrait, si les ressources de financement du Ministère de la culture ne sont pas obtenues  ou partiellement obtenues bénéficier de l’intervention du Feeder dans le cadre de l’axe 5 du Po Feder 2014/2020 : préserver et valoriser durablement les atouts environnementaux et culturels du territoire. 

Programme de campagne

Mardi 14 à 18 heures Grand meeting régional square Trottel en présence de Renaud Muselier tête de liste « Pour la France, agir en Europe ».
Jeudi 15 : déplacement en Haute-Corse
Vendredi 16 : Réunion publique à Porto-Vecchio
Samedi 17:  Participation à la journée Européenne de la culture, Alta Rocca
Lundi 19 : Rendez-vous avec Antoine Ottavy, maire de Bastelicaccia
Mardi 20 : enregistrement de Cunfronti » FR3
Jeudi 22 : réunion publique à Bastia

santi.corsenetinfos@gmail.com





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:26 Derby : Notion obsolète ou rivalité bien réelle?

Corse | Entretiens | Elections | Institutions


Les plus récentes