Corse Net Infos - Pure player corse

Emmanuelle de Gentili et Joseph Massoni : " La fébrilité manifeste de l’opposition nous interpelle"


Rédigé par le Samedi 24 Janvier 2015 à 18:21 | Modifié le Samedi 24 Janvier 2015 - 19:26


"Entre improvisation et coup de com, mais sans transparence !" : sous ce titre Francis Riolacci et Jean-François Paoli, conseillers municipaux de Bastia, ont diffusé vendredi un communiqué dans lequel ils montrent du doigt la majorité municipale qu'ils accusent de faire preuve "d'improvisation et de manque de transparence" lors de la préparation de la prochaine réunion de l'assemblée communale qui, mardi, va se pencher sur les perspectives financières de la ville. Emmanuelle de Gentili et Joseph Massoni, première adjointe et Joseph Massoni, adjoint délégué aux finances et à la transparence, ont vivement répliqué en qualifiant de stérile la polémique de la minorité qui feint de s'offusquer à l'approche d'une réunion du conseil du municipal…


Emmanuelle de Gentili et Joseph Massoni : " La fébrilité manifeste de l’opposition nous interpelle"

"Les élus de l'opposition municipale de Bastia ont été informés le 22 janvier après-midi que le conseil municipal, à l'issue de sa séance ordinaire du 27 janvier, est invité à prendre connaissance des perspectives financières de la ville établies par le cabinet "Locanova" et à en débattre.
Lors de la réunion de la commission des finances et de la transparence publique qui s'est tenue le soir même aucun document relatif à ce sujet n'a été remis aux élus présents. Sur interpellation des membres de l'opposition, M Joseph Massoni, adjoint au maire délégué aux finances, a répondu que lui-même et la municipalité n'étaient pas encore en possession de l'étude. Nous avons demandé quelle sera la forme de la réunion suivant le conseil du 27 janvier: publique ou à huis-clos comme une réunion de travail? M Massoni et M François Orenga, président de la commission, ont avoué n'en avoir aucune idée.
Nous apprenons, avec surprise, à la lecture des déclarations de Mme Emmanuelle de Gentili, première adjointe déléguée à la politique de la ville et au renouvellement urbain (?), que cette étude est déjà entre les mains de la municipalité et qu'elle "pose les bases sur lesquelles nous pourrons décliner nos projets et mettre le curseur sur les investissements à venir", selon cette dernière.
Nous tenons à dénoncer, une fois de plus, l'improvisation et le manque de transparence dans lesquelles est préparée une réunion dont l'enjeu pour les Bastiais est annoncé comme de la plus haute importance. Ou alors, n'est-ce qu'une énième opération de communication destinée à masquer, derrière l'écran de fumée des études et des audits en tous genres, l'absence d'un véritable projet de ville de la majorité municipale?"


Emmanuelle de Gentili et Joseph Massoni : " Une polémique stérile"

Emmanuelle de Gentili, première adjointe au Maire de Bastia et Joseph Massoni, adjoint délégué aux finances et à la transparence publique n'ont pas tardé à réagir pour notamment souligner :
"Une fois de plus, la minorité municipale choisit la polémique stérile à l’approche d’un conseil municipal et feint de s’offusquer.
La vérité est pourtant simple. Afin de préparer la séquence budgétaire et la présentation de nos projets dans de bonnes conditions, nous avons souhaité, à travers une analyse financière prospective indépendante, connaitre la situation financière exacte de la ville pour évaluer les marges et les potentiels dans un contexte fortement contraint.

Un premier document de travail provisoire a été présenté à l’exécutif à l’occasion d’une conférence entre le maire et ses adjoints, puis présenté également en réunion de majorité.
Dans un souci de transparence, celle des actes, il a été alors décidé de mettre au débat le document définitif à l’issue du conseil municipal du 27 janvier prochain.

Cette présentation informelle ne relève pas d’une obligation, ni de l’ordre du jour. Le document de travail n’étant pas finalisé le jour de la commission des finances, il ne pouvait être remis en commission. Il a été diffusé le lendemain, vendredi aux 6 présidents de groupe.
Il est à noter que c’est la première fois que nous avons des éléments publics aussi détaillés dans la perspective du débat d’orientation budgétaire et de la préparation du budget primitif 2015.

Nous n’avons pas fait le choix de présenter un catalogue de projets sans l’ombre du début du commencement d’un financement mais celui de démontrer que nous pouvons avoir de l’ambition à long terme, résoudre des problématiques du quotidien, maitriser les grands équilibres financiers et porter des projets d’envergure sur une dizaine d’années. Le tout en redonnant confiance aux Bastiais, en rendant vivante notre ville, en accompagnant les projets tout en restant réalistes.

Nous comprenons aussi que l’opposition souhaiterait décider du calendrier mais nous gardons notre cap nous associons au débat tous les acteurs et nous agissons au quotidien.
La fébrilité manifeste de l’opposition nous interpelle. Elle masque difficilement la pauvreté des arguments et des propositions dans le cadre de ce débat.

Il est savoureux d’entendre parler de transparence et de démocratie par ceux-là même qui ont oubliés pendant des décennies de la pratiquer."




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85158 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40748 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345