Corse Net Infos - Pure player corse

Drôle de phénomène au large du Cap Corse (Suite)


Rédigé par le Lundi 6 Mai 2013 à 20:00 | Modifié le Mercredi 8 Mai 2013 - 01:12


Vous avez été des milliers à réagir à notre information de dimanche faisant état d'un phénomène étrange au large du Cap Corse et de Bastia. Et vous avez été, aussi, nombreux à expliquer à l'ensemble de nos lecteurs ce qu'était ce phénomène créé par des vélelles…


Drôle de phénomène au large du Cap Corse (Suite)
La vélelle, puisque c'est d'elle dont il s'agit (notre photo) est un organisme assez insolite qui provoque toujours la curiosité et l'étonnement de celui ou celle qui la rencontre. (1)
Bien que surnommée "méduse voilette" sur la Côte d'Azur, il ne s'agit pas d'une méduse, mais d'une colonie de polypes spécialisés, portés par un disque cartilagineux, surmonté d'une voile rigide elle aussi cartilagineuse. L'ensemble évoque un petit radeau flottant. La couleur de la colonie varie du bleu clair au bleu foncé, sa forme ovale, et sa taille n'excède pas 6 cm de long pour une voile de 3 cm de haut maximum. Le disque est parcouru de plusieurs ellipses concentriques.
La voile, transparente, a une forme triangulaire, parfois semi-circulaire. Elle est disposée perpendiculairement au flotteur et présente un angle de 40 à 45° maximum par rapport au plus grand axe de l'ellipse formée par ce flotteur, et est orientée en général vers la gauche par rapport à ce même axe. Cette voile présente également des motifs sinueux.
Sous le flotteur, on trouve un unique polype nourricier avec bouche terminale, entouré d'une rangée circulaire externe de polypes urticants de couleur bleue qui jouent un rôle dans la défense et la nutrition de la colonie, et plusieurs rangées circulaires de polypes reproducteurs, peu visibles. Ces polypes atteignent une taille de 2 à 3 cm maximum. La voile permet à la colonie d'être déplacée par le vent.
Cet organisme sera peu aperçu par le plongeur à cause de sa couleur mimétique et de sa transparence et du fait qu'elle affectionne plutôt le large et la pleine mer.
Un épisode de grand vent peut néanmoins rapprocher ces colonies des côtes, où elles finissent par s'échouer en grand nombre. C'est donc sur la plage au printemps et en été, dans la laisse de mer, qu'on a le plus de chances de trouver des vélelles.





1.Posté par Vincent Maliet le 07/05/2013 06:25
http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=228

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37503 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33690 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37