Corse Net Infos - Pure player corse

« Devoirs faits » ou l’accompagnement à tous les collégiens : Adieu la corvée, vive la réussite !


Rédigé par José FANCHI le Mardi 14 Novembre 2017 à 19:38 | Modifié le Mardi 14 Novembre 2017 - 19:59


Depuis la rentrée des vacances de la Toussaint 2017, il est proposé aux collégiens – de la 6e à la 3e - un temps d’étude accompagné pour réaliser leurs devoirs. Cette étude est gratuite. Chaque enfant doit pouvoir travailler individuellement, au calme, pour faire des exercices, répéter ses leçons ou exercer sa mémoire et son sens de l’analyse, avec la possibilité d’être aidé quand il en a besoin. Avant, bien des élèves considéraient cela comme une corvée. Les premiers résultats laissent apparaître une nouvelle motivation auprès des plus faibles, avec des résultats probants


Le travail personnel fourni par les élèves est déterminant pour la réussite de leur scolarité. Ce travail commence dans le cadre de la classe, par l'acquisition des méthodes et des compétences attendues, puis il se poursuit en dehors de la classe avec les devoirs qui prolongent ces apprentissages. Ces leçons ou exercices peuvent cependant être source d'inégalités entre les enfants et peser sur la vie de famille. Le dispositif "Devoirs faits" permet d’améliorer la synergie entre les temps de classe et les devoirs. Il contribue à renforcer l’aide apportée par l’institution à chaque enfant et ainsi à réduire les inégalités d’accès au savoir.
 

Prendre confiance en la réussite
« Devoirs faits » offre également aux équipes pédagogiques, l’occasion de rendre explicites les attendus des "devoirs" pour les élèves et pour leurs familles. Ce travail en dehors de la classe, donné aux élèves par les enseignants, doit s’intégrer naturellement aux enseignements dispensés en classe. Chacun s’accorde à reconnaitre qu’il a vocation à favoriser la continuité et la cohérence entre, d’une part, le temps scolaire et, d’autre part, le temps familial et périscolaire, de manière à permettre aux élèves de bien percevoir le sens des activités proposées et le bénéfice qu’ils peuvent en tirer.
Comme l’a justement souligné le Ministre de l’Education Jean-Michel Blanchard : « Au plus près des besoins des élèves et des préoccupations des familles, « devoirs faits » contribue grandement à la confiance indispensable entre l’école et la société et permet surtout aux élèves de prendre confiance en leur réussite. »
 
Recteur et enseignants favorables…
Une importante réunion s’est déroulée mardi au collège Laetitia, en présence du recteur de l’Académie de Corse, l’inspecteur d’Académie, les responsables de l’établissement et bien entendu les professeurs, qui se sont exprimés tour à tour sur cette méthode que l’ensemble des participants a semblé apprécier. Il va sans dire que la proportion d’élèves susceptibles de bénéficier du programme « devoirs faits » est liée à la situation de chaque établissement, en fonction des besoins de ses élèves. Il revient à chaque collège de l’île de fixer les modalités de mise en place du programme, en cohérence avec son projet d’établissement. Le conseil pédagogique examine les modalités et crée des groupes en fonction des tâches à accomplir et des élèves concernés, sachant que le principe retenu est celui du volontariat. Mais les équipes savent au préalable quels sont les élèves les plus concernés.
 

Les élèves motivés, les parents rassurés !
Au collège Laetitia, les équipes sont d’ores et déjà en place depuis la reprise des cours au lendemain des vacances de la Toussaint. Mme Julie Caron, principale adjointe du collège nous a expliqué la mise en place des ces classes « devoirs faits » exemple à l’appui :
« Dans le cadre de l’accompagnement éducatif, il existait effectivement différents ateliers, en mathématiques, soutien en Français et aide aux devoirs. Ce nouveau programme doit permettre aux élèves qui sont en difficulté ou non de leur proposer un temps à la fin des classes dans un endroit où ils peuvent travailler dans le calme, par petits groupes, et bénéficier d’une aide.


- Qui demande à participer à « devoirs faits », l’élève ou son professeur ?
Les deux ! Nous avons bien sûr rencontré les parents pour leur demander si la méthode les intéressait, d’inscrire leur enfant dans le dispositif, de la reprise en novembre jusqu’aux prochaines vacances de la Noël. On pourra renouveler ou non le programme selon les premiers résultats, cela à la demande des élèves ou à l’appréciation des enseignants. On ne voudrait pas dépasser les douze élèves par groupe, ce qui serait idéal pour bien travailler


- Tous les élèves de la 6e à la 3e sont mélangés ?
Peu importe le dispositif, dans la mesure où ils font leurs devoir et reçoivent une aide en cas de besoin. Les élèves peuvent aller à cette étude tous les jours mais généralement ils viennent deux à trois fois par semaine. Les plus jeunes semblent un peu perdus, dépassés au début mais ils apprennent vite. Quant aux autres, ils ont très rapidement adopté la méthode et s’y retrouvent, certainement parce qu’ils savent qu’ils ne sont pas seuls. Autre motif de satisfaction, les parents sont rassurés. » 
 
Chiffres à l’appui
« Devoirs faits » est un programme que le Président de la République avait évoqué durant la campagne présidentielle. Sa mise en place au sein des collèges s’est faite à la rentrée des vacances de la Toussaint, pour les 5300 collèges publics qui accueillent 2,5 millions d’élèves.
  • 25% des collégiens ont exprimé le souhait de bénéficier de ce dispositif
  • Le soutien proposé est de 1 heure par jour, 4 fois par semaine
  • Les enseignants constituent les acteurs clés du dispositif, avec possibilité pour les assistants d’éducation et les volontaires du service civiques
  • Les assistants sont actuellement 7000 à être mobilisés
  • Les plages horaires varient : 35% en fin de journée, 20% à la pause méridienne, le reste en cours de journée
  • Les deux matières les plus demandées sont le français et les mathématiques
  • Chaque établissement a nommé un coordinateur pour le suivi du dispositif : 50% sont des professeurs, 30% des conseillers principaux d’éducation et, dans 20% des cas, c’est l’équipe de direction de l’établissement.
J. F.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : "Semaine Ecole-Entreprise" : Les élèves corses à la rencontre des entreprises https://t.co/lA3LXrT3D8 -Les-eleves-c… https://t.co/j3QKMaVK55
Mardi 21 Novembre - 22:00
Corse Net Infos : Usurpation du signe de qualité AOP Mele di Corsica sur 600 kg de miel venus du continent ! https://t.co/gDxi59WaiI https://t.co/ChYplplxxj
Mardi 21 Novembre - 19:54
Corse Net Infos : Corte : Conférence au CPIE – A Rinascita https://t.co/bwIREIuJDj
Mardi 21 Novembre - 19:20
Corse Net Infos : Ajaccio : Dédicaces à la Librairie des Palmiers https://t.co/ecwFXksOK9
Mardi 21 Novembre - 19:09


Newsletter







Galerie
featering-CEVZ-1
Documentaire au Régent
Saint-Florent
Saint-Florent
Squash
Squash
Salon du diabète
Salon du diabète
SNSM Calvi
SNSM Calvi
Exposition APF
Exposition APF
Occi
Occi
GFCA Volley
GFCA Volley