Corse Net Infos - Pure player corse

Cutuli e Curtichjatu-liste « Insemi » : Une voie nouvelle qui rompt avec la « pulitichella »


le Mardi 4 Mars 2014 à 19:59 | Modifié le Mardi 4 Mars 2014 - 20:47


Cutuli e Curtichiatu est une commune tranquille, une commune qui avance, qui sait gérer ses affaires et ses valeurs que sont la responsabilité, la solidarité, l’honnêteté et l’équité. Au moment du bilan, les choses sont claires et précises. Raison pour laquelle l’accord historique entre toutes les sensibilités représentées est un modèle du genre. Il a été scrupuleusement respecté voire cité en exemple. Une référence. On ne change pas une Equipe qui gagne. On peut simplement l’améliorer en y apportant les changements que dicte la loi


Cutuli e Curtichjatu-liste « Insemi » : Une voie nouvelle qui rompt avec la « pulitichella »

 « Sans doute avons-nous ouvert une voie nouvelle en rompant avec la « pulitichella » qui ne servait qu’à assouvir des ambitions personnelles. Nous pouvons nous en féliciter » rappelle Jean Biancucci, le maire sortant, tête de l’unique liste d’un village de l’intérieur qui se veut résolument tourné vers l’avenir.

En contrebas du Monte Aragnascu, Cutuli e Curtichjatu est une commune de près de 2000 habitants composée de trois hameaux Cutuli, Curtichjatu, Pedi Morello d’une superficie de 30 km² qui s’étend jusqu'à la plaine. Il y fait bon vivre et y travailler, l’ambiance est chaleureuse.


Paroles de sage…

 Maire depuis 2011 ayant succédé à Paul Scarbonchi, présent lors de cette conférence de presse, Jean Biancucci a poursuivi une politique de réalisation, d’entretien et d’amélioration des infrastructures, notamment le réseau routier communal, les bâtiments publics, l’adduction d’eau brute et l’assainissement collectif : « Je voudrais souligner la vivacité du lien associatif et les manifestations qui animent la vie de la commune tout au log de l’année. Il nous appartiendra de continuer à développer le lien social et d’amplifier cette dynamique pour un mieux vivre ensemble » dit encore le maire sortant dans la grande salle de l’hôtel Sole e Monte où le conseil municipal est réuni au grand complet en présence de plusieurs habitants de la commune dont le Capitaine Scarbonchi, un « ancien » qui s’est adressé à la nouvelle équipe avec ce message : « Vous serez appelés à participer au développement de notre commune, vous serez sollicités, voire embêtés, mais vous avez choisi de servir votre village et il faut assumer. Vous allez vite apprendre aux côtés de ce qui y travaillent et ce n’est pas facile. Calme et effiacité doivent être les qualités premières. » Paroles de sage.

Une liste rajeunie et responsable
Avant de présenter la liste « insemi », Jean Cuttoli a rappelé à l’assistance la bonne image de Cutuli e Curtichjatu : « L’analyse objective est bonne, notre commune se porte bien avec une gestion rigoureuse de père de famille » relayé par Paul Scarbonchi, son prédécesseur : « … » Avec Jean, nous avons travaillé en parfaite synergie dans une mandature exemplaire. Je me réjouis de l’ambiance qui règne et je souhaite de tout mon cœur que l’aventure continue pour le bien être de notre chère commune. Mon principal objectif a été d’œuvrer dans la sérénité. Continuez dans cette voie utile et bienfaisante… »


La liste

1.  Jean Baptiste Biancucci, coutelier, Conseiller Territorial

2.  Martine Bacchiolelli-Fratoni, retraitée

3.  Jean-Toussaint Micaletti, technicien URSSAF

4. Marie-Paule Cruciani, secrétaire juridique

5. Joseph Fratoni, retraité

6. Céline Paoletti-Biancucci, préparatrice en pharmacie

7. Jérôme Pierlovisi, exploitant agricole

8. Sarah Sentenac, avocat

9. Jean-Nicolas Antoniotti, fonctionnaire ANAH

10.  Marie-Dominique Predali, professeur détachée au CRDP

11. Sylvestre Giorgiaggi, exploitant agricole

12.   Anne-Marie Battistelli, enseignante

13. Jean-Baptiste Torre, agent de maîtrise, Conseil Général

14.  Lydie Saume-Andarelli, cadre planificatrice FR3

15.  Pierre Torre, apiculteur

16.   Sophie Scarbonchi-Vallée, assistante de direction

17.  Frédéric Torre, ouvrier qualifié

18.  Isabelle Torre-Temarohirani, comptable

19.   Aleexandre Vinciguerra, directeur général CADEC-Corsabail

 

Candidats à la CAPA : Jean-Baptiste Biancucci, Sarah Sentenac, Jean-Nicolas Antoniotti et Marie-Dominique Predali.

 J. F.


Jean Biancucci : "Il reste beaucoup de chemin à faire"

Conseiller territorial de Femu a Corsica et maire de Cutuli e Curtichjatu depuis 2008, Jean Cuttoli est un homme de conviction, nationaliste de la première heure, travailleur et passionné par sa commune où il vit et travaille. Tête de la liste unique « insemi », il est de nouveau candidat après une mandature partagée de moitié avec Paul Scarbonchi, à qui il a succédé en 2011.

- Vous repartez pour un tour, cette fois pour un mandat complet ?

- En effet, nous avons innové car nous avons voulu tourner le dos à certaines pratiques qui tiennent de la « pulitichella » et nous avons de ce fait décidé de nous mettre autour d’une table et négocier pour en arriver à un contrat de mandature. Le contrat public n’est pas une pratique en Corse, c’est un contrat oral. 

 
- Le tandem élu en 2008 semble avoir bien fonctionné ?

- Ol a parfaitement fonctionné. Il y a eu osmose totale. L’équipe en place a pleinement satisfait les habitants. Nous avons partagé et œuvré ensemble pour le bien être de la commune. Nous avons un bilan et il est extrêmement positif du point de vue des réalisations, de la gestion financière et humaine.


 - 
Parlez-nous des réalisations effectuées au cours de cette mandature ?

- Cutuli e Cutichjatu avait un retard infrastructurel important. Nous avons rattrapé en partie ce retard au niveau routier avec l’aide d’autres collectivités (Conseil Général et CTC). Ce retard existe également au niveau d’autres infrastructures, notamment concernant les jeunes. Cela fait d’ailleurs l’objet d’une partie du programme que l’on sera amené à mettre en œuvre dans les années à venir. Il y a aussi un effort considérable qui a été fait au niveau du patrimoine. Je citerai pour exemple l’ouverture sentier du patrimoine avec l’aide de la CAPA  « a stretta di i mulini »  qui sera, je pense, un des sentiers référencés à l’échelle  de la Corse voire un sentier référence à l’échelle européenne. C’est une affaire importante non seulement au point de vue  de la réalisation mais aussi de la résonnance patrimoniale.

 

- Avec des écoles au village et dans la plaine, Cutuli e Curtichjatu n’a rien à voir avec un village dortoir ?

- Ce n’est absolument pas un village dortoir, même si nous avons, comme certaines communes périurbaines d’Ajaccio, certains aspects qui peuvent faire penser à un village dortoir. Nous essayons d’ailleurs de créer non seulement du logement sur notre territoire, mais aussi de l’emploi, notamment sur une zone prévue pour les logements au lieu dit Sgaritatu. 

 

- Le tout en concertation avec les habitants du village ?

- Tout à fait. Nous associons les habitants de notre commune à leur devenir, créer des initiatives qui peuvent être partagées par le plus grand nombre, sans oublier les événements festifs. 

 

- Cutuli e Curtichjatu est un exemple de revitalisation de l’intérieur?

- On peut le dire. En tout cas, notre commune n’a pas à déplorer un niveau de désertification mais à revendiquer un niveau de développement. Nous avons d’excellents atouts pour affronter l’avenir.

Propos recueillis par J.F.

 

 




Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Les plus récentes
Ajaccio
Manon Perelli | 01/02/2015 | 2821 vues
00000  (0 vote)
Ajaccio
Vanina Bruna | 31/03/2014 | 2636 vues
00000  (0 vote)
1 sur 4