Corse Net Infos - Pure player corse

Crise des déchets : Les élus et les agents de la Capa se mobilisent


Rédigé par le Jeudi 21 Juillet 2016 à 20:07 | Modifié le Vendredi 22 Juillet 2016 - 01:39


"Adhérente du Syvadec depuis mai 2013, la CAPA n’est plus juridiquement autorisée à traiter les déchets de son territoire. Depuis le 21 juin 2016, son accès au quai d’accueil des déchets avant traitement est limité par le Syvadec ; dès lors les déchets qu’elle collecte s’accumulent sur la voie publique" souligne la Cap dans un communiqué


Après avoir proposé des solutions temporaires conformes au droit, telle la mise à disposition de la presse à balles – solution rejetée par le Syvadec – la CAPA en a appelé à la seule autorité compétente lorsqu’une crise sanitaire dépasse le territoire d’une commune : le représentant de l’État.
C’est donc en concertation avec les services de l’État qu’une solution a été trouvée pour mettre en œuvre la seule possibilité offerte par les textes pour que la CAPA puisse pallier – de façon transitoire – aux défaillances du Syvadec.
C’est dans ce cadre que, le 19 juillet 2016, l’ensemble des élus de la CAPA, a adopté une motion à l’unanimité le 19 juillet 2016 qui rappelle les raisons de la crise des déchets actuelle, pointe les responsabilités et propose les moyens à mettre en œuvre pour en sortir. Ce texte affirme la solidarité de l’ensemble des élus du territoire dans les solutions proposées depuis plusieurs mois par la CAPA.

 
Le 20 juillet 2016, suite au travail avec les services de l’État, le Préfet a pris l’arrêté qui permet à la CAPA de pallier à la défaillance du Syvadec et de mettre en balles la quantité des déchets qui dépasse les limitations imposées par le Syvadec.
Depuis jeudi matin - 6 heures - , le quai de Saint Antoine a réouvert :  démarrage de la mise en balles des déchets. Il s’agit désormais de collecter et de mettre en balles les 700 tonnes de déchets restés sur le bord de la route et les 110 tonnes de déchets produits chaque jour. La résorption du surplus de déchets présents dans les rues nécessite 2 semaines de collecte intensive.

La décomposition des déchets, la chaleur, l’invasion des rongeurs et autres nuisibles rendent les conditions de travail extrêmement difficiles et pénibles pour les agents.
MERCI pour leur dévouement, leur professionnalisme et leur mobilisation au quotidien.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85360 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40823 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346