Corse Net Infos - Pure player corse

Corse-du-Sud : Plusieurs cas de fièvre catarrhale ovine


Rédigé par le Vendredi 6 Septembre 2013 à 17:40 | Modifié le Vendredi 6 Septembre 2013 - 18:11


"Trois élevages de l’extrême-sud de la Corse-du-Sud ont signalé la semaine dernière la présence chez certains de leurs ovins de symptômes évoquant ceux de la fièvre catarrhale ovine (FCO)" signale dans un communiqué la préfecture de la Corse-du-Sud


(Image d'archives)
(Image d'archives)
Informés de ce constat, la direction régionale de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt (DRAAF) et la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) ont immédiatement pris des mesures d’urgence.
Mais pour commencer il faut savoir que connue en Corse depuis 2000, la fièvre catarrhale ovine est une maladie virale transmise par les moucherons. Elle n’est susceptible d’atteindre que les ruminants. Il s’agit donc d’une maladie strictement animale non transmissible à l’homme. Elle ne constitue donc aucun danger pour la population et le consommateur de viande ou de produits laitiers.  Les détenteurs de ruminants qui constateraient sur leurs animaux certains des symptômes de la FCO (larmoiement, salivation, fièvre, prostration, boiterie, congestion, avortement) sont invités à contacter leur vétérinaire référent.
Pour le reste la DRAAF et la DDCSPP ont procédé à toute une série d'actions.
Il y a eu tout d'abord  la réalisation sur les ovins en cause de prélèvements en vue d’analyses destinées à infirmer ou confirmer la suspicion de FCO. Dans le même temps le placement sous surveillance à titre préventif des trois élevages concernés a été ordonné; ce placement sous surveillance, ordonné par arrêté préfectoral, entraîne pour les élevages concernés le recensement des animaux présents, l’interdiction de transport des animaux concernés et de tout mouvement d’entrée ou de sortie de l’élevage, le confinement des animaux dans des espaces clos, et le lancement d’une enquête épidémiologique réalisée par les services de l’Etat .

Présence du sérotype 1 de la FCO.
Dès le 4 septembre, à Figari, une réunion s'est tenue avec les éleveurs du secteur afin d’informer les professionnels concernés et de rappeler les consignes à observer en cas de suspicion. Les résultats des analyses pratiquées la semaine dernière ont confirmé la présence du sérotype 1 de la FCO.
Dès lors, de nouvelles mesures ont alors été prises ce  Vendredi avec le placement sous surveillance de cinq autres élevages situés dans le même périmètre géographique que les trois premiers.
Autres mesures: la poursuite des investigations afin de s’assurer de l’absence de toute autre sérotype ; la vérification systématique de l’état vaccinal des animaux présents dans les cheptels concernés et vaccination obligatoire aux frais de l’Etat de ceux qui ne l’auraient pas déjà été ; la définition et la mise en œuvre, sous l’autorité du ministère chargé de l’agriculture, d’une stratégie locale de lutte adaptée à la situation.
Dans cette perspective, des échanges sont en cours avec la direction générale de l’alimentation (DGAL) et l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES).
Par ailleurs, le comité de pilotage national de la FCO ainsi que le comité régional d’orientation des politiques sanitaires animales et végétales (CROPSAV) se réuniront également dans les jours prochains afin d’examiner et de valider la stratégie en cours de définition et de préciser les conditions de sa mise en œuvre par les services de l’Etat, les groupements de défense sanitaire (GDS), les professionnels et les vétérinaires. 
Plus d’information sur la FCO et les moyens d’y faire face sont disponibles sur le site internet du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt : agriculture.gouv.fr/Fievre-catarrhale-ovine.gouv.fr/Fievre-catarrhale-ovine .



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40786 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345