Corse Net Infos - Pure player corse

Conservatoire du littoral : Le projet "Ad’Apto" bien lancé sur le site pilote du delta du Golu


Rédigé par Philippe Jammes le Vendredi 14 Avril 2017 à 13:39 | Modifié le Vendredi 14 Avril 2017 - 18:46


En 2015, le Conservatoire du littoral a lancé au niveau national un projet baptisé « Ad'Apto », dont l’objectif est de mettre en valeur une dizaine de démarches locales d’adaptation au changement climatique associant des sites du Conservatoire du littoral et les territoires environnants soumis aux aléas d’érosion ou de submersion marines. Le projet Ad'Apto vise ainsi à montrer de façon concrète, par ces exemples locaux, qu'une anticipation raisonnée acceptant la mobilité de l'interface terre-mer est possible.


Conservatoire du littoral : Le projet "Ad’Apto" bien lancé sur le site pilote du delta du Golu
En Corse, le site du delta du Golu a été retenu comme site pilote. Celui-ci porte sur un linéaire côtier d’environ 30 km qui couvre 9 communes, allant de la commune de Bastia à la commune de Penta di Casinca vers le sud.
Ce linéaire côtier comprend des espaces naturels en partie protégés par le Conservatoire et des espaces urbanisés.
Certains secteurs, très localisés, sont touchés par l’érosion côtière avec des intérêts économiques qui sont en jeu et une grande partie des espaces naturels est très impactée par des usages anarchiques.
L’objectif poursuivi sur l’ensemble du site est de déboucher sur un plan d’action global pour une gestion intégrée de l’espace littoral comprenant plusieurs volets. 
Le premier concerne la protection et la restauration des cordons dunaires pour limiter les risques d’érosion et de submersion marine et pour préserver les milieux dunaires d’intérêt écologique ; 
Un deuxième, la protection, la restauration et l’aménagement des fenêtres naturelles d’intérêts écologique et paysager ; 
La mise en place d’une démarche de nettoyage raisonné des plages pour mettre fin à des pratiques destructrices pour les milieux sableux,  l’organisation des accès publics aux plages et la suppression de la circulation des véhicules sur les plages et les dunes et la recherche de scénarios de recul stratégique de certaines installations ou constructions figurent aussi en bonne place dans l'laboration de ce plan.


Ce projet, engagé concrètement en mars 2016, a permis de dresser un état des lieux précis et d’identifier les enjeux sur l’ensemble de ce littoral. La plupart des élus concernés ont été rencontrés et des plans d’intentions pour une protection et une gestion durable du littoral ont été esquissés et sont en cours de finalisation. L’objectif est de pouvoir soumettre aux élus locaux un premier plan d’actions pour chacune des 7 communes concernées en début d’année 2017. 
Ad’Apto est conduit en étroite collaboration avec le BRGM qui a réalisé de nombreuses études sur l’évolution du trait de côte sur le littoral oriental de la Corse et qui assure une mission d’observatoire du littoral en partenariat avec l’Office de l’environnement de la Corse. Une convention particulière a été signée afin d’associer le BRGM à la démarche Ad’Apto tant au niveau national que local, notamment sur le suivi et l’évaluation des opérations de restauration de milieux sur les secteurs littoraux protégés par le Conservatoire dans cette zone ainsi que sur l’analyse prospective de l’évolution du trait de côte dans les zones à enjeux économiques.


Le projet Ad’Apto est aussi conduit en collaboration avec le paysagiste conseil du Conservatoire afin de promouvoir une approche paysagère dans la démarche d’adaptation aux risques naturels littoraux.
Une opération de restauration et d’aménagement d’une zone de 25 ha a été conduite par le Conservatoire en 2015 et inaugurée en 2016 sur la commune de Furiani. Elle a consisté à restaurer le cordon dunaire, à nettoyer le site qui était encombré de nombreux déchets et gravats de toutes sortes, à supprimer une grande quantité de plantes invasives, à bloquer la circulation des véhicules sur l’estran et à organiser l’accueil du public avec 2 aires de stationnement et un réseau de sentiers. Un établissement de plage dont la présence impactait fortement le milieu a en outre été déplacé.
Une démarche de sensibilisation a été particulièrement engagée auprès d’une commune et d’une communauté de communes sur l’adaptation des méthodes d’entretien des plages en coordination avec la DDTM, l’objectif du Conservatoire étant de mettre au point et d’expérimenter une charte pour un entretien raisonné des plages qui pourrait être transposée sur d’autres communes littorales.
Le diagnostic du site a permis d’identifier les espaces à enjeux socio-économiques soumis à l’érosion côtière et qui, pour certains d’entre eux, ont déjà fait l’objet de travaux de défense contre la mer qui ont certes permis de ralentir et de minimiser les effets de l’érosion, sans pour autant résoudre le problème. Les professionnels les plus concernés sollicitent fortement l’Etat et les collectivités locales pour trouver des solutions de défense contre la mer.


Vendredi, Amandine Callistri, responsable du projet Ad’apto pour la zone Furiani/Casina a présenté sur le site de Banda Bianca (Lido de La Marana) une expérimentation conduite avec la commune de Furiani, la DDTM et des étudiantes en Master Gile de l’Université de Corse,  visant à améliorer les pratiques de nettoyage des plages en passant du « tout machine » à une approche beaucoup plus douce et plus respectueuse des dynamiques naturelles :
•         Nettoyage machine uniquement dans les secteurs les plus fréquentés.
•         Passage de la machine au plus près de l’eau, pas en pied de dune là où s’installent les plantes pionnières.
•         Réutilisation expérimentale des bois apportés par la mer pour servir de support à la reconstitution de la dune. Troncs, souches, branches sont disposés dans des lieux où ils serviront d’obstacles naturels au sable portés par les vents (d’ouest et d’est) et contribueront à l’édification de la dune.
« Il s’agit en fait d’expliquer au public que leur plage, sans être aussi nickel que la moquette de leur salon, sera néanmoins « propre » et en tous cas plus naturelle et qu’ainsi elle défendra mieux les côtes contre les assauts de la mer » souligne Amandine Callistri. La démarche s’inscrit dans une vision plus globale de gestion du littoral dans le cadre d’une adaptation au changement climatique avec des expériences conduites dans toutes les régions (voir ci-joint plaquette Adapto)  et en Corse dans le secteur de A Rinella jusqu’aux rivages de Casinca.  
CNI a placé sa caméra dans les pas  d’Amandine Callistri….





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : Conseil départemental de la Corse-du-Sud : L’émotion a éclairé la dernière séance https://t.co/X6Ws0S9I79 https://t.co/qrdJInTus5
Mardi 21 Novembre - 18:24
Corse Net Infos : Les organisateurs de la course pédestre "A Balanina" jettent l'éponge https://t.co/ckW2bhmW8c https://t.co/EelycweQ8Y
Mardi 21 Novembre - 17:59
Corse Net Infos : Bastia : La CAB sensibilise les jeunes au tri des déchets https://t.co/DVJkjRo81s https://t.co/zdmFkYPH0l
Mardi 21 Novembre - 17:49
Corse Net Infos : Ghjunghjie l'11 Ore di CNI ! https://t.co/43BAe4nJP9 https://t.co/HNyusHsNHZ
Mardi 21 Novembre - 17:35


Newsletter







Galerie
Saint-Florent
Saint-Florent
Squash
Squash
Salon du diabète
Salon du diabète
SNSM Calvi
SNSM Calvi
Exposition APF
Exposition APF
Occi
Occi
GFCA Volley
GFCA Volley
Ghjuvan’Battista Acquaviva
Ghjuvan’Battista Acquaviva