Corse Net Infos - Pure player corse

Conseil municipal de Bastia : Clap de fin pour Ange Rovere et Emile Zuccarelli


Rédigé par le Mardi 4 Février 2014 à 21:44 | Modifié le Mercredi 5 Février 2014 - 13:51


Une haie d'honneur pour commencer, des applaudissements, nourris, de la part de la majorité communale pour terminer : le dernier conseil municipal de la dernière mandature d'Emile Zuccarelli, qui a approuvé le budget primitif 2014 et une multitude d'autres rapports, avec et c'est à souligner une certaine élégance de la part de son habituelle opposition, qui ne s'est guère manifestée, s'est achevée dans la sérénité.


Conseil municipal de Bastia : Clap de fin pour Ange Rovere et Emile Zuccarelli
Et s'il n'y avait eu le traditionnel échange entre Ange Rovere et Michel Castellani au terme de l'exposé des chiffres alignés par le premier adjoint et des remarques relevés, comme à son habitude, par le second, cette ultime séance de la mandature se serait déroulée comme un long… conseil municipal tranquille.
Ainsi après l'hommage rendu par les siens Emile Zuccarelli n'a pas manqué, comme il le fait à chaque fois de venir saluer l'ensemble des conseillers municipaux, Michel Castellani, Gilles Simeoni et Jean-Pierre Cristofari d'Inseme per Bastia compris. L'occasion pour le leader d'Inseme d'évoquer sur le ton de la plaisanterie la surveillance qu'il exercera sur la future vie associative du maire qui s'en va et à celui-ci de lancer :" vous ne vous débarasserez pas de moi comme ça…"
Bref le temps était aux amabilités.
Et il ne s'emballa pas davantage quand Ange Rovere eut achevé d'égrener ses chiffres.
Emprunta t-il, tout juste, un ton plus solennel quand, vint pour le premier adjoint, de dire son émotion à l'heure de tourner la page pour "que le livre puisse continuer à être écrit". Le temps était aussi aux remerciements adressés tout à la fois aux fonctionnaires, au service financier, à des personnalités côtoyées, aux élus et au maire "pour l'amitié, la liberté et la confiance" qui lui furent toujours témoignées.

"La fin du match"
"C'est un moment émouvant que nous comprenons" embraya presque aussitôt Michel Castellani "mais il nous faut revenir aux réalités budgétaires qui, elle, appellent à moins d'émotion."
Et de reprendre les chiffres qui ne changeront rien à l'affaire puisque le budget primitif sera voté sans l'aval des quatre conseillers d'Inseme présents.
"Désormais nous sommes à la fin du match. Nous allons rentrer aux vestiaires. Beaucoup d'entre nous ne seront plus de la prochaine mandature. Emile Zuccarelli et Ange Rovere feront partie de ceux-là. Nous n'avons pas la même vision de la politique mais nous leurs adressons des vœux de réussite personnelle, familiale et de bonne santé. Demain un autre match reprendra toujours avec les mêmes règles."
Francis Riolacci rebondit à son tour sur le budget mais ce fut surtout pour dire qu'il traduisait la dynamique "d'une ville ambitieuse et solidaire" mais aussi qu'il était satisfait des "25 ans de mandat qui s'achèvent".


La suite ?
On pourrait la comparer à un match de foot sans occasions.
Une litanie de rapports, sans doute importants, qui n'ont suscité que très peu réactions de part et d'autre, un peu comme si l'on attendait l'heure de la récréation, ici celle de la sortie…
Et après 2h30 de débat (?), la prolongation et les tirs au but, attendus par un public plus nombreux que d'habitude, n'ayant rien donné, Emile Zuccarelli a renvoyé tout le monde aux vestiaires non sans adresser un grand "merci" à l'assemblée communale puis convier élus et public à lever le verre de l'amitié au cinquième étage de l'hôtel de ville.
Auparavant, le conseil municipal, s'adressant à Emile Zuccarelli  avait tenu à "rendre justice à la grandeur de son action" à la tête de Bastia". Une action commune servie par d'immenses qualités et guidée par de hautes valeurs : l'intelligence, l'humanisme, le dévouement, la passion, la droiture morale et la générosité. C'est pourquoi avec nos camarades nous souhaitons simplement vous dire merci."
C'était  l'heure du clap de fin…



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 5 Avril 2014 - 13:47 Gilles Simeoni : Dites 33…

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85330 vues - Charles Monti