Corse Net Infos - Pure player corse

Conseil de surveillance et … visite de Xavier Bertrand au centre hospitalier Calvi-Balagne


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mercredi 30 Juillet 2014 à 20:08 | Modifié le Mercredi 30 Juillet 2014 - 23:01


Le Centre Hospitalier de Calvi-Balagne a été au centre de l’actualité ces dernières heures avec la réunion de son Conseil de surveillance mardi et la visite, mercredi, de Xavier Bertrand, ancien ministre de la santé et du travail, député-maire de Saint-Quentin.


Conseil de surveillance et … visite de Xavier Bertrand au centre hospitalier Calvi-Balagne

A chacun de ses séjours en Balagne, Xavier Bertrand ne manque pas de rendre visite à la direction et au personnel du centre hospitalier de Calvi-Balagne.
C’est donc ce Mercredi à 11 heures, qu’il a été accueilli sur place par le maire de Calvi Ange Santini, Catherine Langlade, directrice du CH Calvi-Balagne et Charles Ryckewaert, pratricien hospitalier, président de la commission médicale d’établissement (CME).
Une visite qui devait débuter par le service des longs séjours où Ange Santini et Xavier Bertrand ont pu s’entretenir avec des patients et membres du personnel.
Une visite qui se poursuivait dans les différents services de médecine générale et des urgences, jusqu’à l’accueil.
Enfin, Xavier Bertrand découvrait  les nouveautés des consultations spécialisées avancées installées dans une structure modulaire avec un matériel de haute technologie.
Xavier Bertrand s’est même prêté à une consultation en ophtalmologie avant de s’entretenir en privé avec  la direction du centre hospitalier.


Le Conseil de Surveillance se réjouit du feu vert de l'ARS pour le scanner

La veille, c’est sous la présidence d’ Ange Santini, maire de Calvi que le conseil de surveillance du centre hospitalier Calvi-Balagne s’est réuni . Etaient présents Catherine Langlade, directrice de l’établissement, le Dr Charles Ryckewaert, président de  la CME, représentants du personnel, de l’ARS, des usagers…
Avant d’aborder les questions financières, Ange Santini, maire de Calvi, président du conseil de surveillance s’est réjoui de  l’autorisation pour l’installation d’un scanner médical au Centre Hospitalier Calvi-Balagne délivrée par Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’Agence Régionale Santé de  la Corse.
« C’est une très bonne nouvelle pour les patients de la microrégion de Balagne qui n’auront plus à se déplacer à Bastia mais aussi pour le personnel du CH qui disposera d’un outil de travail  à la fois indispensable et performant. Ce feu vert de l’ARS s’inscrit dans les priorités du projet de développement du centre hospitalier élaboré dans la concertation. Cette autorisation ne signifie pas que le scanner sera rapidement opérationnel mais l’important c’est qu’il soit acté » soulignait le président du Conseil.
Le Dr Charles Ryckewaert, président de la CME rejoignait les propos du maire de Calvi, ajoutant qu’il était important pour l’avenir du CH de raisonner d’une manière globale et sur le long terme.
Sur le lieu d’implantation du scanner médical et sur son mode d’acquisition, Catherine Langlade, directrice du CH dévoilait quelques pistes.
« Je dois rencontrer dans les prochaines heures les architectes et ensemble nous allons étudier la solution la plus appropriée. Parmi les pistes explorées, celle de son implantation en lieu et place du reposoir actuel semble intéressante car les patients privés pourraient y accéder directement, tout en restant accessible au centre hospitalier. Cela impliquerait de déplacer le reposoir et le parking du personnel mais nous allons y réfléchir ».
Pour ce qui est de l’acquisition du scanner, la directrice du CH précisait : «  Nous nous orientons vers une location plutôt qu’un achat. Ce choix est motivé par le fait qu’un scanner est un matériel qui évolue très vite, donc rapidement obsolète. De plus, en location nous bénéficions d’une maintenance et d’une garantie permanente »
Ce scanner à usage public et privé opérationnel 24 heures sur 24 fera l’objet d’une convention avec un cabinet privé d’imagerie et permettra  la création de 2 ou 3 emplois. Une autre convention avec un cabinet spécialisé permettra, via la télémédecine, une lecture rapide des scanners.
Au cours de la discussion concernant l’éventuel déplacement du reposoir,  il était rappelé que légalement celui-ci n’avait pas vocation à accueillir des gens extérieurs au CH. Il est donc important de réfléchir à la création d’une véritable morgue. Un projet qui pourrait voir le jour dans le cadre de la communauté de communes de Calvi-Balagne. A suivre donc.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85142 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40741 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345