Corse Net Infos - Pure player corse

Conseil de surveillance de Air Corsica : Bilan satisfaisant, nouvelle stratégie et langue corse


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Mardi 19 Avril 2016 à 21:27 | Modifié le Mardi 19 Avril 2016 - 21:40


Une longue journée de travail pour les membres du Conseil de Surveillance de la compagnie Air Corsica qui se réunissaient pour la première fois depuis l’élection à la présidence de Jean Biancucci. Au programme du jour, la présentation complète de la compagnie et le rappel historique des données financière et organisationnelles, rapport d’activité, actualisation du budget, carburant, charte de la langue corse et la nouvelle stratégie de développement de la compagnie


Au sortir de leur séminaire, les membres du Conseil ont organisé une conférence de presse à laquelle assistaient Jean BiancucciPhilippe Dandrieux, Hervé Pierret, Alex Vinciguerra, Paul Leonetti et François Dominici etc…
Philippe Dandrieux est entré dans le vif du sujet sur l’ensemble des chiffres réalisés par la compagnie qui s’avèrent très satisfaisants par les temps qui courent :
« La compagnie va bien, c’est vrai et elle va continuer à se développer sous l’autorité de son Conseil de Surveillance dont le rôle est de définir la stratégie. On regardera dans les mois à venir la façon de bâtir une bonne stratégie bien consolidée pour l’entreprise et de regarder toutes les marges de développement possibles. »
 
Plus de deux millions d’euros de bénéfices
 
- Vous avez parlé de bénéfices, de bonne santé, c’est important pour la compagnie ?
 Philippe Dandrieux : « En effet, nos comptes seront arrêtés de manière formelle au moins de juillet prochain mais dès à présent on peut déjà annoncer que notre entreprise dégagera un chiffre hors impôts qui sera supérieur à 2,5 millions d’euros. C’est une somme importante dans la mesure où si l’on regarde les compagnies traditionnelles, celles qui fonctionnent avec un modèle économique comme Air Corsica, Hop ou comme Air France, bien que ce ne soit pas comparable en taille, beaucoup de ces entreprises ne sont pas en bénéfice mais bien au contraire s’inscrivent en négatif. Le monde aérien connaît aujourd’hui de belles explosions sur des compagnies nouvelles et connaît un peu de déficit sur les compagnies traditionnelles. Notre compagnie est en bénéfice et c’est encourageant de nos jours. Air Corsica est en train de devenir une des plus vieilles compagnies françaises… »
 
La charte de la langue corse
L’aspect économique a été longuement débattu durant la réunion du Comité de Surveillance et les échanges ont été aussi nombreux qu’intéressants pour les membres présents. Ils ont pu ainsi appréhender les données économiques et financières mais aussi les enjeux stratégiques qui sont ceux d’une compagnie aérienne. En plus des sujets classiques abordés, deux thématiques importantes ont été soumises au débat par le président Biancucci, lequel souhaite inscrire dans une « volonté de préserver l’outil tout en le conduisant vers une évolution naturelle et indispensable » à savoir faire voyager la langue corse et rendre la compagnie régionale plus affûtée.
 - Faire voyager la langue corse, car la compagnie doit pouvoir appuyer ses activités sur la valorisation du patrimoine de l’île. La langue corse, en étant un élément constitutif fort et indéniable, avait déjà été actée par le Conseil de Surveillance le 21 mars 2013 dans sa stratégie de différenciation : il s’agit d’en acter le principe pour qu’ensuite une intégration progressive s’opère dans les multiples niveaux internes et externes de l’entreprise : à bord des avions, site Internet…Il faut savoir également que parallèlement, le Conseil exécutif travaille à l’actualisation de cette charte
Une compagnie régionale plus affûtée, conformément aux statuts, les administrateurs ont confié à un membre du conseil, Alex Vinciguerra, directeur de la Caisse de Développement de la Corse, une mission ponctuelle d’étude sur les futures orientations stratégiques qui pourront être proposée avant l’été, à l’examen du conseil de Surveillance
 
A propos des ces deux thématiques, Jean Biancucci précisait :
  « C’est une compagnie qui a été faite pour la Corse, par les Corses. Elle a aujourd’hui 28 ans et elle peut investiguer vers le champ public mais aussi le champ concurrentiel. Elle est également à forte identité et l’un de ces éléments c’est la langue corse, qui aujourd’hui va voyager. Elle sera présente dans les avions, au siège, mais aussi dans les escales et cela va passer par un certain nombre de mesures ainsi qu’un plan de formation. Nous verrons tout cela avec les services présents au sein de l’Assemblée comment mettre en œuvre ces moyens.
Pour ce qui est d’une compagnie plus affûtée, cette étude confiée à un homme d’expérience au regard bienveillant mais critique, permettra au Conseil de Surveillance de mieux appréhender et de décider des axes de progrès et de développement qui permettront à Air Corsica d’adapter sa stratégie à moyen et long terme en y intégrant les enjeux réglementaires, concurrentiels, le contexte local et européen et les partenaires naturels et stratégiques que doivent être l’ATC, l’OTC, les CCI. L’objectif final demeurant la nécessaire et naturelle évolution de la compagnie régionale et la préservation d’un outil au service des Corses… » 
J.-F. V.






Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85142 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40741 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345