Corse Net Infos - Pure player corse

Concessions portuaires et aéroportuaires : 10 M€ inscrits au projet de budget de la CCI 2B


Rédigé par le Dimanche 29 Novembre 2015 à 11:27 | Modifié le Lundi 30 Novembre 2015 - 02:45


La chambre de commerce et d'industrie de Bastia et de la Haute-Corse s'est penchée récemment sur son second budget rectificatif de 2015 et sur son budget prévisionnel pour 2016. Un double examen qui a donné l'occasion à Paul Trojani, le président de la chambre consulaire, de rappeler qu'il ne partageait pals la décision qui avait été prise au niveau national d'effectuer une coupe aussi importante au rayon des ressources fiscales.


"Pour ce qui concerne le Budget Primitif 2016 nous allons devoir travailler sur une toute autre trajectoire budgétaire, beaucoup plus contrainte et beaucoup plus prononcée que celle de 2015" a regretté Paul Trojani
"Un seul chiffre, ou plutôt deux et la tonalité de 2016 sera donnée : la ressource fiscale attendue va baisser de 488 000 € par rapport à 2015 ce qui  équivaut à un coup de rabot de 14,6 % en un an.
Que dire qui n’a déjà été dit ? 
Nous Plaindre ? Cela ne servirait non seulement à rien mais nous éloignerait de notre culture pragmatique et de nos méthodes de travail désormais bien connues : rigueur et discernement budgétaire.
Ne rien dire ? Cela serait assurément contreproductif et déloyal pour nos ressortissants qui seront les premières victimes de cette aspiration de ressource ! 
Contester ?  Encore moins ! Car nous sommes les premiers à admettre que le réseau des CCI doit participer, en nous l’avons évoqué en introduction dorénavant plus que jamais,  à l’effort national de redressement des comptes publics.
Nous allons simplement regretter d’une part,  cette coupe claire au moment où la crise exige encore plus de proximité et d’actions, sur le terrain, aux cotés des plus fragiles de nos ressortissants, au sein des secteurs de note économie les plus impactés par la crise.
Nous allons d’autre part regretter, la méthode plus encore que le résultat."


Pour Paul Trojani ce rabotage uniforme et généralisé, une punition collective en quelque sorte, si elle est  fructueuse dans la récolte, puisqu’elle rapportera 130 M€ au plan National, est pour le moins inéquitable dans son application.
"Il n’est en effet absolument pas tenu compte des besoins de ressources des différentes CCI, ni de l’analyse des besoins des territoires des différentes CCI,  et encore moins de la typologie des commerces et des entreprises de ces différents territoires, non,  il est procédé à un prélèvement amont dans la redistribution des ressources fiscales aux différentes CCI Régionales."
Mais la CCI entend accentuer la recherche de partenariats et travaille d’arrache-pied sur les programmes européens et de coopération. "Nous sommes à ce jour candidats sur pas moins de 13 dossiers, dont 3 en tant que « chef de file ». Ce volume  doit générer  à terme près de 300 000 euros de financements nouveaux" car pour Paul Trojani,  "le travail que nous conduisons sur le terrain au bénéfice des ressortissants ne doit pas être impacté et nous devons même en accentuer la production."



Après avoir rappelé la situation dans laquelle se trouvait le BTP dont on dit au plan national, que c’est la « pire année en 30 ans », le président de la CCI s'est attardé sur les principes qui devront guider l'action de la chambre consulaire  pour continuer à  être actrice de la vie économique et sociale : c’est-à-dire en  s’adaptant  aux besoins de nos entreprises et  en étant visibles dans le cadre de nos missions sur nos territoires, et bien entendu dirigés vers la  recherche  de la performance. "

 

Paul Trojani a aussi évoqué ce que l'avenir des concessions portuaires et aéroportuaires
Pour les Aéroports nous disposons d’une première série d’indications issues des Compagnies qui ont déjà produit leurs programmes pour l’année prochaine et il est possible de déterminer sans grands risques que 2016 sera une bonne année d’activité pour Bastia Poretta et une année correcte pour Calvi Ste Catherine même si nous n’avons pas encore tous les retours des différentes approches commerciales en cours de discussion.
Pour le maritime compte tenu des éléments partiels et de la volatilité importante qui marque les options ouvertes par les différents armateurs, nous avons décidé, toujours par prudence, de simplement reconduire les volumes de trafic observés en 2015 à l’identique."

Mais le contexte n'empêchera la CCI d'aller de l'avant. Et pas davantage de poursuivre et amplifier ses programmes d’investissements. Selon Paul Trojani, ils connaîtront une  progression de plus de "60 % par rapport à 2015 en raison des travaux importants déjà engagés et à venir sur nos concessions portuaires et aéroportuaires ; au total 10 Millions d’euros sont inscrits au projet de budget" 

 

Le président de la CCI s'est ensuite attardé sur le rapport de la chambré régionale des comptes :"Auscultée, analysée sur une  période de 6 années, compartiments par compartiments, secteurs par secteurs, notre Chambre ne fait l’objet   d’aucune remarque ni d’aucune recommandation qui auraient pu résulter d’observations négatives.
Il en ressort au final un rapport clairement positif pour notre gestion, car il ne relève pas de dysfonctionnement, encore moins de constat critique.
Ceci n’est pas le fruit du hasard, c’est le résultat de notre rigueur et de notre travail,  travail de tous nos élus, celui de nos directeurs, de nos collaborateurs, de nos agents, sur tous les sites qui composent notre institutio
n" a commenté Paul Trojani." je dois dire que je suis fier de notre CCI, fier de vous, fier de nous tous, pour le travail accompli et les résultats obtenus".


"Des événement qui continuent à hanter nos esprits…"

 Avant d'ouvrir les travaux de l'assemble générale Paul Trojani n'a pas manqué avec tous les membres de l'équipe de la CCI 2B d'avoir une pensée pour les événements tragiques que l'on sait.
"Avant d’ouvrir la séance et de parcourir l’ordre du jour mon devoir est d’évoquer en quelques mots les événements dramatiques récents, du vendredi 13 Novembre à Paris,  qui continuent à hanter nos esprits.
Je ne développerai pas le propos car la compassion et la solidarité s’expriment toujours mieux avec pudeur et sobriété, mais la gravité des évènements qui nous a conduits naturellement à participer au deuil national, nous commande aujourd’hui de manifester, par cette évocation, notre entière adhésion à la grande solidarité témoignée par la communauté nationale en hommage aux victimes. 
Aujourd’hui, au moment où le pays traverse des moments douloureux et difficiles, au moment où l’Etat d’urgence est proclamé, nos forces de sécurité mobilisées et nos armées engagées, il doit être dit clairement et compris par tous, que la CCI de Bastia et de la Haute-Corse, à sa modeste place, participera pleinement à l’effort de la Nation."




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40788 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345