Corse Net Infos - Pure player corse

Communauté des communes Fium'orbu Castellu : Oui à l'implantation des structures dédiées à la culture


Rédigé par Patrick Bonin le Jeudi 19 Mai 2016 à 11:05 | Modifié le Jeudi 19 Mai 2016 - 15:33


A l'occasion du tout dernier conseil communautaire qui s'est déroulé ce mercredi 18 mai, les élus de la communauté de communes Fium'Orbu Castellu ont à une très large majorité (seulement deux abstentions) voté l'implantation des deux futurs sites liés à la culture : une école de musique sur la commune de Prunelli-di-Fium'Orbu et une salle de conférences et de spectacles sur la commune de Ghisonaccia. A n'en pas douter, grâce à ce consensus retrouvé en ce domaine de compétence, l'intercommunalité est en marche.


L'intérêt de la population, l'ouverture sur la culture ont été au centre des préoccupations des élus lors du vote

Le conseil communautaire juste avant le vote sur l'implantation des structures culturelles.
Le conseil communautaire juste avant le vote sur l'implantation des structures culturelles.
L'ordre du jour était assez copieux à l'occasion de ce récent conseil communautaire et nous aurons l'occasion d'y revenir mais ce qui a retenu l'attention des conseillers communautaires ainsi que des médias invités à l'occasion de la session fut sans conteste le rapport 10 soumis au vote de cette assemblée, un rapport dénommé : "Emplacement salle de spectacle et école de musique". 
Après l'élaboration d'un schéma directeur Culture, lequel soumettait, après concertation des différents acteurs politiques et associatifs de plaine orientale, différentes pistes en matière d'implantations de structure, la communauté des communes Fium'orbu Castellu devait finaliser sur le terrain les options retenues.  Des options issues d'une délibération du conseil communautaire en date du 30 octobre dernier au cours duquel il fut décidé d'intégrer aux compétences communautaires la construction et la gestion d'une salle de spectacle ainsi que d'une salle de musique.
Restait à savoir donc quel type de structure allait être implanté et sur quel territoire.  En lice avec une proposition de mise à disposition de deux parcelles, l'une à proximité de la cité scolaire du Fium'Orbu, l'autre en centre bourg de la cité, les communes de Prunelli di Fium'Orbu et de Ghisonaccia.
Repoussée plusieurs fois pour diverses raisons et notamment en raison de choix stratégiques à discuter, la décision d'implantation devait être ce soir soumise au vote sans possibilité de report comme l'a expliqué Louis Cesari président de l'intercommunalité : " Nous avons en plaine orientale un bassin culturel d'importance qui nous place juste derrière les grandes villes que sont Bastia et Ajaccio.  Il est de notre responsabilité de prendre ce soir une décision d'autant que nous sommes toujours éligibles à des sources de financement possibles entre autres le PEI" a expliqué Louis Cesari qui a ajouté : " Le public mais aussi les acteurs culturels sont dans l'attente de ces infrastructures, les uns pour un meilleur accès à la culture, les autres pour oeuvrer dans de meilleures conditions de travail".
Le président de la "com com" a également encouragé les élus communautaires à se décider rapidement en raison des délais impartis pour la suite des opérations. "Six ou sept propositions émanant de bureaux d'études sont dans des enveloppes cachetées qui ne pourront être ouvertes que lorsque nous aurons décidé des lieux d'implantation. Une étude sera rapidement effectuée sur les besoins techniques pour ces ouvrages, leurs modes de fonctionnement et surtout la définition d'un cahier des charges incluant une étude de sol" a précisé Louis Cesari.    

Une discussion préalable, l'écoute de tous mais au final un vote quasi unanime

Avant et après le vote,  la parole a circulé dans l'assemblée. Jacky Bartoli Maire d'Isulacciu a notamment demandé de ne pas oublier les villages de l'intérieur qui doivent non seulement avoir accès à la culture eux aussi mais être aidés dans leur volonté de promouvoir la culture.  Il a reconnu cependant l'importance de voir des structures culturelles implantées là où la population y a le plus facilement accès. 
Pierre Siméon de Buochberg maire de Prunelli di Fium'orbu qui avait demandé le report d'un vote sur cette question lors d'un conseil communautaire précédent a déclaré : " Effectivement, nous avions demandé pour prendre le temps de la concertation et de la réflexion la remise d'une décision.  Nous en avons discuté entre nous , avec mes collaborateurs et conseillers municipaux et nous avons entendu ce qui a été dit.  Tout débat stérile ne doit pas venir contrarier ce dossier. Il y va de l'intérêt général de notre population.  J'apporte juste une précision et j'insiste sur ce point. Il faudra penser les différents moyens de transport qui permettront de faciliter l'accès à ces lieux de culture et donc à la culture à la population, celle de plaine et celle des villages de notre bassin
Seule voix discordante, celle d'André Rocchi qui a exprimé l'idée de complémentarité entre une école de musique et une salle de spectacle évoquant le concept de pôle culturel et donc d'un même lieu où les deux structures auraient pu être érigées. 

Moment crucial de ce conseil, le vote. Le rapport 10 a été adopté à la quasi unanimité, seules deux abstentions ont pu être enregistrées par le secrétaire de séance.   Un grand moment pour la communauté des communes Fium'orbu Castellu et notamment pour l'un des responsables de la commission culture Jean Noel Profizi : " Nous allons enfin pouvoir donner de la matière à notre commission et je souhaite travailler en harmonie avec les centres de musique, les acteurs locaux, les représentants de chaque commune, pour faire de notre bassin de vie un vivier culturel de création et de production" a expliqué l'élu.   
Heureux aussi, présent dans la salle en tant que spectateur, Olivier Van Der Beken du centre culturel Anima : " Je suis très heureux de l'issue de ce vote. Nous allons pouvoir passer aux étapes suivantes et la prochaine d'importance est l'assistance à maîtrise d'ouvrage et le choix stratégique de l'agencement des structures.  L'école de musique future devra nous permettre de regrouper les activités. Pouvoir peindre, donner des cours de cirque, de théâtre, chanter, jouer de la musique au même endroit.  Nous pourrons aussi discuter des modes de gestion de ces structures et quelle part le monde associatif pourra t il y prendre" a déclaré le directeur de l'association.

Avec ce vote de consensus sur une compétence partielle de la communauté de communes, une compétence qui pourrait bien être élargie avec l'application de la loi NOtre et sur laquelle le conseil communautaire devrait se positionner prochainement,  l'intercommunalité avance à grands pas au service de la population et du bassin de vie dans un domaine si important, la culture et donc l'ouverture d'esprit sur soi et les autres. 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85537 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40955 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348