Corse Net Infos - Pure player corse

Comité de massif à Levie : Que la revitalisation de la Corse soit cause d’intérêt majeur


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Vendredi 21 Octobre 2016 à 23:28 | Modifié le Vendredi 21 Octobre 2016 - 23:34


Après l’adoption par l’Assemblée nationale, en première lecture, de l’amendement instaurant un statut « île Montagne » pour la Corse, Jean-Felix Acquaviva a présidé le comité de massif au collège de Levie, en présence du maire de la commune, M. De Peretti Della Rocca, des présidents du Conseil Exécutif et de l’Assemble de Corse, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni. L’objet de cette rencontre : la présentation d’une nouveauté juridique identifiée par la nouvelle mandature comme étant une priorité : le schéma d’aménagement de la montagne


Au menu de cet échange qui se voulait dense avant l’examen final de la loi montagne, la préparation du schéma d’aménagement. Balayage de l’intégralité  de la loi, renforcement des compétences du comité massif. Adaptations réglementaire avec la présence des représentants ayant pour principale mission de  travailler à la complémentarité des moyens financiers entre la collectivité et la CTC.
 
 
Le Schéma : une première
La mise en place du  schéma d’aménagement et  de développement de la montagne en Corse constitue en effet une première. Ce document, inexistant jusqu’alors, a été identifié par la nouvelle mandature comme étant un élément primordial pour la sauvegarde de la ruralité et la montagne. Dans ce droit fil, le comité de massif l’assimile à un « document stratégique » raison our laquelle il a été décidé de rédiger un premier schéma d’aménagement pour la période 2016-2020 avec les cinq priorités suivantes :
- Accessibilité et  réseaux (routes, rail et numérique)
- Infrastructures (eau, assainissement, énergie)
-Service de base (santé, éducation, formation)
-Tourisme
- productions primaires (agricultures et forêt)
 
Il va sans dire que le schéma d’aménagement est un document stratégique qui sera réalisé en en trois axes trois parties :
-1- L’aménagement : Relevé d’opérations prioritaires à réaliser durant l’élaboration du schéma
2-  La Coordination : synergie des politiques publiques concernant la montagne et la ruralité
3- Les ressources : Fiscalité, FEDER de montagne, augmentation du FNADT.
Où il est question du statut « île montagne »
« Il faut faire en sorte que la revitalisation de la Corse soit cause d’intérêt majeur. »
Ce mot d’ordre, lancé par Jean-Felix Acquaviva, président du comité de massif  a été partagé par l’ensemble des participants, conseillers exécutifs en tête, réunis à Levie, à l’occasion d’un échange, parfois très  dense, avant l’examen final de la loi Montagne. Comme indiqué, les services de l’Etat avaient fait le déplacement pour l’occasion. Comme pour mieux marquer l’importance de l’évènement. « Le point de bascule », martela Gilles Siméoni, président du conseil exécutif :
 « Une ingénierie Etat-CTC et Etat-Territoire est en marche. C’est le premier comité de massif qui se réunit dans la foulée de l’adoption du statut île-Montagne » précisa  de son côté Jean-Félix Acquaviva.
Le Cap a été mis d’emblée sur le schéma d’aménagement et de développement de la Montagne. Identifié par la nouvelle mandature comme étant un document primordial pour la sauvegarde de la ruralité et de la montagne, il transcende manifestement les simples mesures de l’aménagement de l’espace. Pour toucher à des considérations éminemment sociétales et pour tout dire politiques. Un nouveau  visage de  l’île se dessine à l’horizon 2016-2020.  Celui de l’accessibilité et des réseaux (routes, rail, numérique). Celui des  infrastructures (eau, assainissement, énergie.) Des services de base (santé. Education. Formation.) Du tourisme. Sans oublier pour autant les productions primaires (agriculture et forêt).
En allant plus loin, Jean-Felix  Acquaviva précisa : « Ce schéma est une plus-value par rapport à l’existant. Au-delà du schéma, il y a aussi d’autres actions ». En écho, la réunion de Levie intégra au cœur de ses débats le Balayage de l’intégralité de la loi Montagne. Sans oublier le renforcement des compétences du comité de massif ni même les Adaptations réglementaires.


Les assises début décembre
Fait majeur, un appel à projet d’un montant de 4 millions d’euros a été  lancé  pour le secteur bois-énergie. Comme pour mieux souligner la dynamique de développement qui prenait ainsi son essor. Et « la volonté  rééduquer autour des projets de territoires. Avant le vote final de loi Montagne, prévu dans le courant de l’année, des réunions préparatoires sont mises à l’agenda du comité de massif. Des groupes de travail ont étés lancés depuis Levie. Objectif affiché : Asseoir une spécificité insulaire par le truchement d’un statut île Montagne. En attendant, rendez-vous est pris les 1er et 2 Décembre prochains, au Niolu, pour les prochaines assises de la montagne.
J.-F. V. 




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 01:21 U Levante : rassemblement samedi à Sotta

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85560 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40960 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348