Corse Net Infos - Pure player corse

Cinéma : "Faeryland", une sortie remarquée et remarquable


Rédigé par le Samedi 1 Octobre 2016 à 21:48 | Modifié le Mardi 4 Octobre 2016 - 06:49


Le 21 septembre la vague végane a envahi la France avec la sortie nationale du film Faeryland de Magà Ettori. Pour son premier grand rôle au cinéma Yves Duteil, a enthousiasmé les spectateurs. Sur l'écran les scènes d'actions ont succédé aux scènes émotions, les grands espaces de terres glacées aux déserts les plus torrides, les confrontations intimistes aux manifestations gigantesques, Faeryland offre un panel d'une richesse fabuleuse.


Quatre années on été nécessaire pour réaliser cette saga hors du commun. Quatre ans pour arriver dans les salles, quatre ans sans compromis pour le cinéaste vegan et corse Magà Ettori. Quatre ans, la route est toujours longue dans le 7eme art !
Il n'en demeure pas moins que Faeryland est un film sans concessions. Si le réalisateur insulaire est allé puiser dans l'imaginaire de la mythologie celte, pour créer le premier film végan de l'histoire, certains ont déjà repéré le sous-sujet sous le thème de la protection animale : la lutte du plus faible contre le plus fort. Féru de légendes épiques, de combats chevaleresques où le preux guerrier va défendre la veuve et l'orphelin, Magà Ettori transpose la quête du Graal à l'ère moderne, c'est un signe.
Inspiré des romans courtois, Faeryland est porté par l'amour. Une histoire d'amour bien entendu, où la jalousie côtoie la passion et la haine, mais surtout une histoire d'Amour avec un grand A. L'amour de l'humanité, de la nature et du monde animal. ''Une nation mosaïque, tous pareils et tous différents. Cette différence qui nous a donné envie d'arc en Ciel'' dit Yves Duteil incarnant William le narrateur.

Faeryland est un acte de résistance romanesque. Les animaux sont sacrifiés en légion, à telle enseigne que l'on se croirait sur terre en 2016 et non sur Faeryland en 2050. Pourtant les points communs sont si nombreux, que l'on comprend que l'auteur nous susurre quelque chose à l'oreille. Si Magà Ettori se défend d'être un militant de la protection animale, et qu'il préfère le terme de cinéaste engagé, il nous apparait clairement que le cinéaste engagé, devenu vegan, nous conduit sur cette voie, celle de la générosité, de la compassion, et de la bienveillance.   
Bien entendu les origines corses de Magà ne sont pas étrangères, à cette écriture et au traitement de l'histoire. De tout temps la Corse s'est montrée différente, et étrangement résistante dans l'adversité. Aujourd'hui encore elle assume sa différence. Alors que les cinémas dans l'Hexagone programment rarement un film plus de quelques semaines, Faeryland sera encore visible au cinéma le Régent et les 3 Stars à Porticcio pendant de nombreuses semaines.
Le Régent à Bastia et les 3 Stars à Porticcio avaient déjà programmé deux soirées en présence du réalisateur. Devant le succès de l'opération les 3 Stars ont décidé de conserver le film à l'affiche. Quant au Régent il le reprogrammera à partir d'octobre.
On dit parfois que nul n'est prophète en son pays, pourtant le druide Cathbad (interprété par Magà Ettori) incarne avec courage les valeurs ancestrales de l'île et les préceptes modernes du véganisme.
 
Les spectateurs peuvent trouver des informations, bande-annonce, interviewes, clip musical sur le site officiel :
www.faeryland-lefilm.com
page facebook : https://www.facebook.com/faerylandlefilm/
clip : https://youtu.be/hGMpXq0QAJo
bande annonce youtube : https://youtu.be/-hzuqUU50vw

Crédit Photos Bluebirdstudio




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85459 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40907 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 347