Corse Net Infos - Pure player corse

Calvi : L’hommage à Marie-Jo Allegrini


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Jeudi 3 Janvier 2013 à 18:52 | Modifié le Lundi 7 Janvier 2013 - 02:00


Marie-jo Allegrini s’est éteinte le premier jour de cette année 2013, entourée de l’affection de sa maman Gracieuse et de ses proches. Elle avait 48 ans. Ses obsèques se sont déroulées ce jeudi à 14h30 en l’église Sainte-Marie Majeure de Calvi, en présence d’une foule immense venue l’accompagner jusqu’à sa dernière demeure.


Calvi : L’hommage à Marie-Jo Allegrini
Depuis, c’est un immense voile de tristesse qui s’est abattu sur Calvi, en Balagne, aux quatres coins de la Corse mais aussi sur le continent.
« Mijo » était pour beaucoup une icône. Toute sa vie , face à la maladie, elle a fait preuve de beaucoup de courage, gardant toujours espoir qu’un jour la médecine arriverait à vaincre le mal.
Tous ceux qui ont eu le bonheur de vivre à ses côtés,  de la côtoyer ou simplement de la rencontrer ont été en admiration face à sa soif de vivre, sa volonté de transmettre son énergie et son dynamisme.
« Mijo » forçait respect et admiration.
Elle s’intéressait à tout, elle était une fervente supportrice du SC Bastia, de la fameuse épopée européenne à aujourd’hui. En 1981 lorsque « son Sporting » a gagné la coupe de France, c’est avec un immense bonheur qu’elle a vu Dame coupe lui rendre visite à son domicile.
Pour bien des générations, « Mijo » a été la confidente, l’amie, toujours à l’écoute, prête à rendre des services.
« Mijo » avait aussi un sacré talent de chanteuse. Chacun se souvient de ses duos avec Feli, avec Francine Massiani et bien d’autres. Sa présence sur des scènes était pour tous des moments privilégiés
Ambassadrice du Téléthon, elle a toujours répondu présent pour porter la bonne parole et donner l’espoir, n’hésitant pas malgré son handicap à se rendre à Paris, dans les studios de France2 pour chanter, représenter la Corse et soutenir l’opération du Téléthon avec force et détermination.
A chaque sollicitation d’un média elle répondait toujours favorablement. La rencontrer, discuter avec elle du quotidien, de sa vie, de ses projets était toujours un moment enrichissant et une belle leçon de la vie.
Très coquette, ne manquant pas d’humour, elle se pliait aux séances photos avec beaucoup de grâce et d’élégance.
Affectée ces dernières années  par le décès de son père, le regretté « Cécé », « Marie-jo » effectuait de moins en moins de sorties.
L’hommage qui lui a été rendu jeudi est à la hauteur de tout ce qu’elle a pu donner dans sa vie.
« Mijo » on l’aimait et on l’aimera toujours. A tout jamais elle restera gravée dans nos cœurs.

Sainte-Marie Majeure tro petite
En l’église Sainte Marie Majeure bien trop petite pour accueillir les nombreux amis de « Mijo », à la demande de la famille, c’est le père Coéroli, ancien curé de la paroisse qui célébrait la messe de requiem, en présence de son successeur l’archiprêtre Ange-Michel Valery.
Fidèle à elle-même, « Marie-jo » avait tout programmé pour cet ultime voyage qui se voulait être un moment de partage avec tous ceux qui l'ont aimé.
Cette messe était rehaussée par les chants des confrères mais aussi de Féli, l’ami fidèle avec qui « Mijo » avait enregistré un titre.
Puis, avec une grande émotion, c’est la chanson  de Grégory Lemarchal tirée de l’album « SOS d’un terrien en détresse ».
A l’issue de la cérémonie, c’est la chanson de « Marie-Jo » enregistrée avec Feli «  Fiore d’alisu » qui s’élevait de la nef et qui était ponctuée d’applaudissements nourris.
Au milieu de la foule évaluée à plus de 500 personnes, aux premiers rangs on notait la présence de M. Ange Santini, maire de Calvi, entouré d’une grande majorité de son conseil municipal, de nombreux élus de Balagne, des représentants du groupe A Filetta avec qui elle a chanté, le groupe  L’Alba dont elle est à l’origine et bien d’autres encore.
Engagée dans le combat contre la maladie mais aussi pour sa ville dont elle était très fière, « Marie-Jo » a été conseillère municipale de Calvi, de 2001 à 2008.  
Un long cortège se formait ensuite pour accompagner « Mijo » affectueusement surnommée par ceux de sa génération mais aussi  les plus jeunes « La grande sœur » - jusqu’à sa dernière demeure où elle repose désormais auprès de son regretté papa chéri qui nous a quittés il y a deux ans.
Bouleversée, par tant d’hommage et par la présence de tous ceux qui de près ou de loin connaissaient sa fille, la maman Gracieuse envahie par l’émotion n’a pas eu la force de recevoir les condoléances mais a adressé à tous un grand merci.
En cette bien triste circonstance, CNI présente à sa mère Gracieuse et à tous ses proches ses sincères condoléances.  



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85444 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40894 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346