Corse Net Infos - Pure player corse

CGT : Un 1er mai sur fond de présidentielle


Rédigé par Philippe Jammes le Jeudi 27 Avril 2017 à 13:34 | Modifié le Jeudi 27 Avril 2017 - 23:55


Lors d’une conférence presse commune, tenue jeudi matin à Bastia, CGT et FSU ont appelé à une grande mobilisation lundi 1er mai. Le rendez-vous est fixé à 10 heures devant le Palais de justice.


CGT : Un 1er mai sur fond de présidentielle
Une manifestation cette année avec en toile de fond le 2ème tour de l’élection présidentielle.  
«Le 1er Mai à Bastia manifestons pour le progrès social, la solidarité et la paix entre les peuples.   Nous refusons d'avoir le choix entre le pire et le moins pire. Nous voulons le meilleur. » a martelé Jean-Pierre Battestini, secrétaire général de l’UD CGT de Haute-Corse qui a appelé à voter Emmanuel Macron, un vote par élimination a-t-il bien précisé mettant en garde contre le candidat libéral. Mais ce 1er mai sera aussi social avec les nombreuses revendications des syndicats, JP Battestini pour la CGT et Charles Casabianca pour la FSU l’ont bien souligné.


Le tract de la CGT
« Depuis plusieurs mois, on nous martèle que le contexte économique et social ne laisserait entrevoir aucune perspective réjouissante. Seuls des lendemains sombres et douloureux seraient la solution pour sortir de la crise et permettre au pays de retrouver sa place parmi les grandes puissances. Au contraire, pour la CGT les solutions résident dans les valeurs de progrès social, de solidarité et de paix entre les peuples. La CGT participe et apporte son soutien aux luttes sociales aux côtés de tous ceux qui se mobilisent et qui refusent l'austérité permanente et le partage de la misère.
 L'accumulation de richesse par une minorité, les milliards d'argent public distribués sans contrepartie avec le CICE montrent que les moyens existent pour sortir de cette logique de baisse du coût du travail et de concurrence exacerbée entre les territoires et les populations. 
Il est insupportable que certains perdent leur vie au travail pendant que d'autres la perdent parce qu'ils n'en n'ont pas.
C'est pourquoi nous revendiquons une augmentation des salaires et des pensions, une réduction du temps de travail vers les 32H, l'abrogation de la loi Travail, des moyens supplémentaires pour les services publics et la construction d'une Europe sociale.
Toutes ces propositions sont réalisables à condition de créer le rapport de force et d'inverser la pensée dominante.
En Corse, l'aggravation de la pauvreté, la vie chère et les bas salaires placent des dizaines de milliers de personnes dans des difficultés énormes et le désespoir. L'extrême droite instrumentalise ces drames et sa candidate Marine Le Pen arrive en tête au 1er tour en Corse, notamment à Ajaccio et Bastia. Les travailleurs n'ont pourtant rien à attendre d'un parti qui prône la division, s'attaque aux syndicats, aux  libertés et aux droits des salariés, y compris en réprimant  par la force et les menaces les grèves et les militants de la CGT.  Nous appelons à faire barrage au FN.
Emmanuel Macron, principal artisan de la Loi Travail, entend poursuivre et amplifier les politiques d'austérité et de destruction de notre modèle social s'il est élu Président de la République le 7 mai prochain. La CGT l'affirme avec force et clarté, elle combattra cette politique antisociale de son programme qui fait aussi le lit de l'extrême droite depuis 40 ans ».




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 89582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 46813 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39320 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 417