Corse Net Infos - Pure player corse

CCi de Corse : Des schémas sectoriels pour des axes de progrès et de développement


le Vendredi 22 Novembre 2013 à 18:08 | Modifié le Vendredi 22 Novembre 2013 - 18:46


La CCI de Corse a tenu sa première assemblée générale depuis l’élection d’Antoine Mondoloni à la présidence le 12 juillet dernier. Au cœur du débat, les schémas sectoriels qui constituent l’un des aboutissements majeurs de la réforme et définissent la stratégie régionale et le mode de pilotage opérationnel des Chambres.


CCi de Corse : Des schémas sectoriels pour des axes de progrès et de développement

Ces schémas indiquent les axes de progrès et de développement que se fixe la CCI de Corse  pour les années à venir. Ils ont nécessité près de deux ans de travail et constituent à ce jour un plan d’action stratégique qui s’articule autour de quatre axes issus de la concertation entres les acteurs du réseau consulaire corse : la gestion des équipements portuaires et aéroportuaires, la formation et l'enseignement, les services aux entreprises et le développement durable

Trois de ces schémas ont été arrêtés par les élus des différentes Commissions régionales consultatives, lesquels vont permettre aux deux CCI de renforcer leur dynamique de réseau. 

Pour la CCI de Corse, l’objectif premier est d’apporter des solutions adaptées aux attentes et aux besoins des entreprises de sa circonscription avec une offre de services accessibles mais aussi et surtout de se projeter à la hauteur des enjeux économiques régionaux et ses défis à relever par les entreprises corses et leurs territoires.

Pour Antoine Mondoloni, le choix a été clair et précis : « Lors de la rédaction des schémas sectoriels pour la région corse, nous avons choisi avec les élus du bureau régional d’adopter une démarche collégiale et fédératrice, privilégiant les priorités définies par nos entreprises et la consolidation de notre économie insulaire à moyen et long terme. Aussi, avons-nous décidé de la création de quatre Commissions consultatives spécialisées qui proposeront, chacune dans leur domaine, un projet de schéma sectoriel. Ces commissions ont été élargies pour enrichir la réflexion afin d’aboutir à une stratégie plus largement partagée. »

Le président a également insisté sur la méthode d’élaboration des schémas qui ont été construits par les deux CCI territoriales de manière totalement collaborative et transparente : « Nous souhaitons d’ailleurs poursuivre et intensifier cette stratégie de collaboration avec d’autres partenaires, à savoir l’Etat et la CTC au niveau de la CCI de 

Corse, les départements et les agglomérations pour les CCI territoriales. »

Les trois schémas

Formation et enseignement : Les entreprises doivent pouvoir mobiliser des solutions de formation en phase avec leur problématique de développement et renforcer leur capital humain. Pour appuyer efficacement les entreprises de toutes tailles, des secteurs du commerce, de l’industrie, des services et du tourisme, cette offre doit répondre à des besoins d’une grande diversité : niveau de formation, thématiques abordées, secteurs économiques couverts

En toile de fond, les outils de la formation : européens (Stratégie Europe 2000), nationaux (pacte de compétitivité), et régionaux (Contrat de plan régional des formations professionnelles). Pour faire face aux défis de la compétitivité, trois ambitions : valoriser l’offre de formation initiale, se positionner comme un acteur référent en matière de formation continue, proposer des processus supports, performants en matière de ressources humaines

 

Services aux entreprises : Ils se caractérisent par un accompagnement spécifique avec des actions concrètes et diverses, articulées autour de thématiques, avec trois ambitions :apporter des solutions adaptées aux attentes et aux besoins des entreprises, animer la stratégie économique régionale,proposer une vision prospective en plaçant les réseaux à la hauteur des enjeux écnomiques

 

Les outils indispensables : Européens (La directive « services » et la stratégie « Europe 2020 »), Nationaux (pacte de compétitivité), Régionaux (schéma directeur de développement économique). 

Pour pouvoir assurer la montée en puissance de l’économie insulaire, la CCI de Corse souhaite relever le défi de la compétitivité de ses entreprises. Elle s’est fixé trois ambitions : accompagner la création-reprise et développement des entreprises,bâtir un environnement performant et développer une gouvernance économique opérationnelle

 

Développement durable : Les schémas sectoriels constituent l’un des aboutissements de la réforme des Chambres. L’ambition de la CCI Corse  est donc de proposer une offre complète de services accessible et visible et se projeter à la hauteur des enjeux économiques et des défis à relever.
Le processus d’accompagnement des entreprises, caractérisé par des actions concrètes et diverses, vise à appuyer les entreprises du secteur du tourisme, de l’agroalimentaire et des bâtiments et travaux publics avec trois ambitions la CCIC, acteur consulaire engagé et exemplaire, la CCIC acteur consulaire qui inscrit le développement durable dans le territoire et la CCIC acteur consulaire promoteur et facilitateur des démarches RSE et croissance verte des entreprises.

« Si la solidarité de l’équipe d’élus consulaires ne faisait, pour moi, aucun doute, et si je savais, succédant à Paul Trojani et Jean Dominici hériter de la présidence d’une CCI aux fondations déjà solides, restait à réussir l’autre pari de l’alternance, celui de la transition administrative » a ajouté Antoine Mondoloni. 
A l'évidence c'est fait et bien fait

J. F.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85178 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40757 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345