Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Une table ronde pour "campà inseme ind'è un Bastia vivu"


Rédigé par le Dimanche 17 Novembre 2013 à 11:23 | Modifié le Mercredi 5 Février 2014 - 22:39


"Campà inseme ind'è un Bastia vivu"; Vivre ensemble dans un Bastia qui bouge" : C'est le thème d'une table ronde que Gilles Simeoni, candidat pour Inseme per Bastia à l'élection municipale du mois de Mars prochain, et ses amis organiseront le 27 Novembre prochain au théâtre municipal. Pourquoi un colloque sur ce thème ? Gilles Simeoni, qui avait rassemblé plusieurs membres de son mouvement dimanche matin place Saint-Nicolas, a répondu à la question.


Bastia : Une table ronde pour "campà inseme ind'è un Bastia vivu"
Le leader d'Inseme l'a bien dit : les bastiais veulent que leur ville se développe et notamment qu'elle renforce son attractivité économique, touristique et commerciale.
Mais en même temps ils souhaitent maintenir leur qualité de vie, y compris dans les quartiers de la ville, comme par exemple le centre-ville, la citadelle ou le marché, ayant une vie nocturne affirmée.
Définir une vraie politique de la ville s'impose dès lors. Mais comment offrir à tous, et particulièrement aux jeunes, une ville vivante et festive d'un bout de l'année à l'autre ? Soutenir l'activité économique et commerciale, y compris en soirée et la nuit, dans la perspective d'un renforcement de l'attractivité touristique de Bastia et, enfin, concilier ces deux aspects avec le respect des habitants, des riverains et de leur qualité de vie de jour comme de nuit ?
" A Bastia, nous nous plaignons, collectivement, les jeunes surtout, en disant que Bastia est une ville qui ne bouge pas assez, qui n'offre pas suffisamment d'espaces de sortie, qu'il n'y pas assez de scènes de rock, l'été lors des animations il y a des conflits d'usage qui peuvent opposer les musiciens, les commerçants, les riverains."
Pour Gilles Simeoni et Inseme pour Bastia il faut que cela change.
"Cette démarche s'inscrit aussi dans une réflexion plus large : le développement de Bastia comme capitale touristique. La nuit c'est l'été, bien sûr, mais c'est aussi l'hiver. Et puis la nuit il y a des problèmes de gestion l'espace public et de la sécurité. Il faut qu'elle soit un espace de tranquillité pour les jeunes, pour leurs parents car il y a un certain nombre de problèmes qui peuvent survenir : des problèmes d'alcoolisation excessive, de consommation de produits stupéfiants, de risques routiers etc…"
Dès lors pour avoir une approche globale de cette question, Inseme - c'est le deuxième point commun à la démarche d'ensemble du mouvement décliné dans l'aspect spécifique de l'animation culturelle  - veut "aller voir ailleurs ce qui se fait, ce qui marche, ce qui réussit, pour pouvoir s'inspirer de ces expériences et les adapter à nos spécificités, nos besoins et notre politique globale."
Dès lors quoi de mieux qu'une table ronde avec comme invité institutionnel le Forum européen pour la sécurité urbaine ? Le Forum français pour la sécurité urbaine ? Véronique Nahoum-Grappe, anthropologue et chercheur à l'Ecole des Hautes Etudes Sociales ? Denis Talledec directeur du collectif Bar-Bars, fédération qui réuni 400 cafés-concerts en France métropolitaine et Outre-mer ? Michel Marcus délégué général du Forum  français pour la sécurité urbaine, ancien délégué du Forum européen ? Et Franco Corradini, maire-adjoint à la cohésion sociale et à la sécurité de la ville à Reggio Emilia (170 000 habitants)?

Bastia : Une table ronde pour "campà inseme ind'è un Bastia vivu"
Inseme va envoyer des invitations à la CCIT2B, aux commerçants et aux associations de commerçants, aux groupes de rock, aux associations culturelles, aux riverains et aux associations de riverains pour entendre et, éventuellement, débattre avec ses invités.
L'objectif ?
"Démontrer que les problèmes que l'on dit insolubles ici, rencontrent des solutions ailleurs et au terme de cette table ronde, sortir avec des idées claires et des solutions opérationnelles pour, le cas échéant, en fonction des résultats du mois de Mars prochain, les mettre en œuvre."
"C'est la première fois qu'à Bastia et en Corse l'on a l'occasion sur un sujet extrêmement sensible, et qui concerne tout le monde, d'organiser une table ronde sur ce thème et d'avoir des invités de cette qualité" s'est plu à souligner Gilles Simeoni qui un peu plus tard a esquissé quelques-unes des solutions, qui dans le cadre d'une charte, pourrait permettre de "Campà inseme ind'è un Bastia vivu !"
Autre  info au-delà de l'objet du rendez-vous du jour : le programme de la liste que présentera Inseme per Bastia sera connu dans quelques jours. Un programme, qui ainsi que l'a souligné Gilles Simeoni, s'inspire de la méthode qui a présidé à la démarche collective qui a abouti à la mise sur pied de la table ronde du 27 Novembre et qui consiste à solliciter les acteurs de terrain dans leur diversité : ici les commerçants, les riverains, les jeunes et moins jeunes, les acteurs culturels..




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:25 Bastia : La première rencontre CAB-MAC

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85118 vues - Charles Monti