Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : On peut créer sa "boite" avec l'Adie…


Rédigé par le Lundi 5 Octobre 2015 à 14:17 | Modifié le Lundi 5 Octobre 2015 - 21:39


L'Adie, association qui aide les personnes à créer leur entreprise et donc leur emploi, grâce au microcrédit et BGE Ile Conseil, structure d'aide et d'accompagnement à la création d'activité, sont une nouvelle fois associés pour mener une opération de sensibilisation auprès des jeunes et des seniors qui sont les plus touchés par le chômage. Lundi leurs représentants étaient dans les locaux de Pôle emploi de Bastia. Mardi ils seront à la BGE de Porto-Vecchio et mercredi au Pôle emploi d'Ajaccio. Yvan Franchi, directeur régional de l'Adie nous en dit plus sur ces trois journées d'information


- Le but de cette opération de sensibilisation ?
- Le thème de ces trois journées est "Il n'y pas d'âge pour créer sa boite". L'idée est de réunir les personnes exclues du système bancaire classique - essentiellement les jeunes de moins de 31 ans et les seniors à partir de 45 ans - et de leur expliquer qu'il est possible de devenir "patron" car, le chômage n'est pas une fin en soi. Avec le Pôle emploi et la Boutique de gestion nous leur répétons qu'il est possible de créer leur propre activité.

-  Comment ?
- Nous les informons qu'avec l'Adie nous pouvons leur accorder un crédit, avec le soutien des deux Conseils départementaux , de l'Adec et des communautés d'agglomération de Bastia et eu Pays Ajaccien, qui peut aller jusqu'à 10 000€ . Nous rayonnons sur toute la Corse. Aujourd'hui nous sommes à Bastia. Mardi à Porto-Vecchio et mercredi à Ajaccio.

- Qu'attend de votre part le public qui vient vous voir ?
- Il y a beaucoup de questions. Beaucoup d'incertitudes et beaucoup d'angoisse. Nous expliquons et rassurons. Et nous encourageons  nos interlocuteurs à poursuivre dans la démarche qu'ils ont initiée en venant nous voir.

- Le bilan de l'Adie ?
- En 2014 nous avons soutenu plus de 180 personnes dans la création d'activités. Seuls 5 ou 6 ont stoppé parce que, sans doute, ils ont bifurqué vers autre chose, qu'ils sont devenus salariés ou bien alors parce malgré notre aide - nous pouvons nous tromper aussi - leur entreprise n'était pas viable. Mais le taux de réussite reste très important. Il y a plus de 93% de personnes qui remboursent leurs prêts. Pour un public en difficulté on peut dire que cela est remarquable.

- Quelles sont ces activités ?
- Elles sont diverses. Et variées.  Elles vont de la prestation de service à l'aide à la personne en passant par le multiservices et le bâtiment. Parmi les plus remarquables on peut citer le projet, abouti, de Alléaume Le Saint qui  a créé une entreprise d’entretien et de rénovation de sépultures sur la région de Bastia. Ou celui de M. Vancoupenolle. C'est un citoyen belge qui est arrivé en Corse et qui y est resté. Il a créé une boisson apéro à base d'aromates qu'il  concocte lui-même... 

- Elles se font avec d'autres concours que celui de l'Adie ?
- Nos microcrédits peuvent aller jusqu'à 10 000€ mais parce que l'Adie fait partie de la plateforme Corse financement, Corse Active et Initiative Corse peuvent soutenir des projets plus importants dans le cadre de la création ou du développement d'activités.

- L'Adie a aussi besoin de soutien ?
- Oui. Dans le cadre dans l'accompagnement que nous faisons auprès des porteurs de projets, nous aurions besoin de personnes bénévoles qui voudraient s'engager dans la lutte contre le chômage afin de compléter et prolonger nos actions auprès de ceux qui décident de franchir le pas de la création d'entreprise.
-----
On peut joindre l'Adie au 0969 328 110



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85317 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40799 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345