Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Le personnel de l'Eveil dénonce des dysfonctionnements


Rédigé par le Mercredi 15 Juillet 2015 à 17:38 | Modifié le Mercredi 15 Juillet 2015 - 21:06


A l'appel du STC et de FO la grande majorité des personnels des quatre structures qui sont gérées par l'Association l'Eveil ont observé mercredi matin un arrêt de travail de 2 heures pour dénoncer "des pratiques qui n'ont que trop duré".


Frédérique Albertini du STC, syndicat désormais majoritaire à l'Eveil, n'a pas mâché ses mots quand il s'est agi, à l'heure d'un rassemblement organisé au marché couvert de Biguglia, de montrer du doigt les dysfonctionnements qui selon elle touchent à la fois "le Code du travail et la convention collective".
"Si le STC, sur la base d’engagements clairs pris envers les salariés et les usagers, est devenu majoritaire lors des dernières élections professionnelles, ce n'est  pas par défaut" n'a t-elle pas manqué de souligner en précisant que les personnels de l’association l’Eveil, premier employeur du secteur médico-social en Haute Corse, avec 150 emplois équivalents temps plein, étaient, ce faisant, également trs soucieux de la défense des usagers, des personnes accueillies dans les quatre structures et de leurs parents.

"Les non-respect des textes à répétition lèsent les salariés dans leur déroulement de carrière" selon le STC qui dénonce, entre autres choses "un plan de formation au petit bonheur la chance quand ce n'est pas à la tête du client".
"Quand les droits collectifs sont ignorés c'est la loi de la jungle"
a poursuivi Frédérique Albertini en déplorant le fait que les personnels les plus vénérables fassent les frais d'une telle situation.
"inévitablement, par ricochet ce sont également les personnes handicapées que nous accompagnons quotidiennement qui en pâtissent" même si, sur ce plan, le personnel, témoignage de l'IGAS à l'appui, affirme pouvoir être cité en exemple.

Mercredi, le STC et FO ont donc voulu échanger et d'exposer publiquement leurs revendications. S'inquiéter de la situation financière des établissements de l'Eveil qui, selon eux,  "est alarmante"mais aussi interpeller publiquement "les services compétents de l'Etat qui connaissent parfaitement ces problèmes mais qui ne réagissent toujours pas, y compris sur des situations graves".
"Un vrai travail de fond sur la professionnalisation des pratiques et des missions de l'association" c'est ce qu'exige aujourd'hui le personnel de l'Eveil qui a profité de l'occasion  pour soutenir le personnel en grève de l'Hôpital de Corte-Tattone et demander "comme tant d'autres citoyens corses, l'amnistie pour les prisonniers politiques corses."




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85481 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40915 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 347