Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : L’expo « Corsica Genovese » s’étoffe


Rédigé par Philippe Jammes le Mardi 18 Octobre 2016 à 18:39 | Modifié le Mardi 18 Octobre 2016 - 19:34


Philippe Peretti, adjoint au maire, délégué au Patrimoine et Sylvain Gregori, directeur du Musée ont présenté mardi l’œuvre exceptionnelle du peintre Nicolò Corso prêtée jusqu’au 17 décembre par l’Accademia Ligustica de Gênes dans le cadre de l’exposition temporaire Corsica Genovese.


Nicolò Corso, artiste corse né à Vico en 1446, a fait toute sa carrière en Ligurie où son activité est attestée de 1469 à sa mort en 1513. Il a collaboré à plusieurs reprises avec Giovanni Mazone, un des principaux artistes ligures du Quatrocento. Ce dernier a influencé profondément le style du peintre corse.
La grande œuvre de Nicolò Corso reste le travail qu’il accompli pour l’ordre des Olivétains.
 la fin du XVe siècle, il intervient, en effet, au monastère San Gerolamo a Quarto où il y exécute de nombreuses fresques.
On lui doit surtout le grand polyptyque de l’autel principal de l’église qui représente saint Jérôme encadré par saint Sébastien et saint Augustin, à gauche, et Saint Eusèbe et Sainte Agnès, à droite. Sa composition est typique de celle des retables de la seconde moitié du XVe siècle.
D’une rare qualité d’exécution, ces fragiles panneaux classent Nicolò Corso parmi les grands peintres génois de son temps et témoignent des liens artistiques entre l’île et la Ligurie.


Cette œuvre, inédite en Corse, est donc présentée au musée de Bastia pour quelques semaines.
Lors de cette présentation, Philippe Peretti est revenu sur la polémique née autour de "A Madunetta".
Il y a quelques mois, le Musée de Bastia a prélevé au Vieux Port la statue de la Madunetta afin de la présenter dans l'exposition Corsica Genovese. Cette œuvre de facture génoise datant des années 1670 matérialise un culte typiquement ligure : celui de Notre Dame de la Miséricorde ou Notre Dame de Savone,  qui se diffuse en Corse au cours de la période moderne.
Cette statue, qui est une des plus anciennes du patrimoine bastiais, avait toute sa place dans cette exposition dont elle est un des fleurons.
Fortement dégradée par les embruns, A Madunetta a été nettoyée et fera l'objet dès l'année prochaine d'une opération de désalinisation, afin de stopper l'effet du sel qui a rongé le marbre et estompé le relief de cette statue.
In fine, en 2017, la statue sera replacée dans sa niche, à son endroit originel. Une copie devrait être faite et placée, elle,  au musée.





Dans la même rubrique :
< >

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Evènements
Charles Monti | 02/07/2016 | 8685 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Evènements
Charles Monti | 02/07/2013 | 4808 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Evènements
Charles Monti | 01/09/2016 | 4353 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 32