Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : L’UMP porte plainte contre un faux tract et affirme son soutien à l’union Simeoni-Milani-Tatti


Rédigé par Nicole Mari le Mercredi 26 Mars 2014 à 21:11 | Modifié le Jeudi 27 Mars 2014 - 14:14


Un faux tract au logo UMP a été envoyé, mardi soir, à la presse et aux militants de droite pour fustiger l’accord Simeoni-Milani-Tatti conclu pour le 2nd tour des élections municipales à Bastia et appeler à voter Jean Zuccarelli. Mercredi matin, la section de Haute-Corse a immédiatement réagi en portant plainte pour usurpation d’identité et affirmer son plein soutien à cette union qui a, également, reçu l’aval de Jean-François Copé, Président de l’UMP au plan national.


L'annonce de l'union
L'annonce de l'union
La désinformation fait rage depuis le début de la campagne électorale à Bastia, que ce soit dans les déclarations officielles de certains candidats, comme sur les réseaux sociaux. L’annonce, mardi midi, d’une fusion des listes nationaliste-droite-gauche dissidente pour le 2nd tour contre la liste de l’équipe sortante déchaine les passions.
Le soir même, les rédactions et un certain nombre de militants UMP recevaient un étrange email à l’entête UMP et soi-disant signé du secrétaire départemental. Il contenait un étonnant communiqué, stigmatisant l’accord et le candidat de droite qui l’avait porté et appelant les électeurs à voter Jean Zuccarelli.
Dès mercredi matin, Mathieu Pasqualini, secrétaire départemental de l’UMP, réfutait ce document : « Ce communiqué n’émane absolument pas de la fédération UMP de Haute-Corse. C’est une usurpation d’identité. Des gens se sont permis d’adresser à la presse et à nos militants un faux communiqué. Tous les élus locaux et même les instances nationales ont donné leur aval à cette union qui peut avoir des côtés positifs pour l’avenir. »
Jean-Joseph Massoni, sympathisant UMP, candidat de la liste Milani et, aujourd’hui, de la liste d’union « Bastia », enfonce le clou : « Dès mercredi matin, le comité départemental UMP a condamné cette usurpation d’identité et clamé, haut et fort, que le tract était un faux. Par la même occasion, Stéphanie Grimaldi, présidente de l’UMP, et Mathieu Pasqualini ont apporté leur soutien total, à la fois, des militants et des élus de la Haute-Corse et des instances nationales, à la démarche d’union que conduit Jean-Louis Milani avec François Tatti et Gilles Simeoni ».
 
N.M.

Le faux tract




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 21:16 Bastia : Revaloriser la filière coutelière corse

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85437 vues - Charles Monti