Corse Net Infos - Pure player corse

Attaque du fourgon blindé de Saint-Florent : Une dizaine d'interpellations


Rédigé par le Jeudi 14 Février 2013 à 19:06 | Modifié le Vendredi 15 Février 2013 - 01:06


La police judiciaire a procédé, jeudi, à une série d'interpellations aux quatre coins de l'Île. Cette vague d'interpellations s'inscrit dans le cadre de l'enquête du fourgon blindé de la société de transports de fonds Esse perpétrée à Saint-Florent le 26 Octobre 2011 en tout début de matinée.


Le 26 Octobre 2011 à Saint-Florent après l'attaque du fourgon blindé
Le 26 Octobre 2011 à Saint-Florent après l'attaque du fourgon blindé
Ce jour-là un véhicule de transport de fonds avait été attaqué dans la cité balnéaire par des malfaiteurs qui en ont dérobé le contenu.
Les convoyeurs de la société Esse ont été désarmés par plusieurs agresseurs, vers 8 heures, alors qu'ils s'apprêtaient à garnir un distributeur automatique de billets d'une agence de la Société générale.
Il n'y avait pas eu de blessé et pas davantage d'échange de coups de feu pendant l'opération.
Le montant du préjudice n'avait pas été indiqué mais l'on sait aujourd'hui qu'il était de 300 000€ environ.
Un véhicule qui avait servi à bloquer le fourgon blindé avait été retrouvé calciné sur place. Une seconde voiture incendiée, elle aussi, avait été découverte un peu plus loin.
Lors des opérations menées dans plusieurs régions de l'Île les policiers auraient saisi des armes, des munitions et des explosifs.
Selon le Parisien.fr une partie du commando pourrait être déféré demain vendredi devant le parquet de Bastia.

Cache d'armes d'Ajaccio : 4 à 8 ans de prison requis

Sylvie Odier, représentante du parquet au procès de la cache d'armes d'Ajaccio qui se déroule à Marseille, a requis jeudi de 4 à 8 ans de prison contre ceux que la justice considèrent comme les principaux protagonistes de l'affaire. À l’origine de ce dossier, une information qui, en avril 2011, avait permis à la PJ d’Ajaccio de mettre la main sur un important stock d’armes, sept armes longues, dont une kalachnikov et six armes de poing.
Sylvie Odier a ainsi réclamé 8 ans de prison et 10 000€ d'amende contre Karim Zakriti qu'elle le présente comme « le pivot » de ce dossier où se mèlent trafics d’armes et de drogues.
Elle a encore réclamé 4 ans de prison et également 10 000€ contre les trois frères Pantalacci.
Contre les six autres prévenus elle a demandé au tribunal des condamnations de 6 à 3 mois de prison parfois assortis de sursis




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:23 Ajaccio : Un semi-remorque se couche au rond-point !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41488 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37503 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33692 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37