Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Présentation du dispositif 2017 de lutte contre les incendies en Corse-du-Sud


Rédigé par Marie MAURIZI le Vendredi 30 Juin 2017 à 22:04 | Modifié le Vendredi 30 Juin 2017 - 22:42


Bernard Schmetz, préfet de la Corse-du-Sud, a présenté jeudi à la base de la sécurité civile Campo dell’Oro le dispositif opérationnel de lutte contre les feux de forêt pour la saison 2017. Plus encore que les autres régions méditerranéennes, la Corse est soumise à un risque d’incendie de forêts important, 80 % de la surface de l’île étant recouverte de maquis et de forêts. La Corse est dons un territoire sous haute surveillance.


Ajaccio : Présentation du dispositif 2017 de lutte contre les incendies en Corse-du-Sud
Les principes du dispositif de lutte sont axés sur un maillage du territoire pour détecter rapidement un départ de feu ; une doctrine d’attaque directe des feux naissants pour limiter les conséquences sur les personnes, les biens ou l’environnement ; une coordination des actions et des moyens en interservices ; un dispositif souple et adaptable en fonction du niveau de risque et d’une éventuelle prolongation de la saison

La prévention
Parallèlement aux moyens déployés pour lutter contre les feux de forêts, des efforts de prévention permettent de réduire en amont la vulnérabilité des espaces forestiers. Le respect de règles simples comme le débroussaillement peut limiter les risques. Il permet de protéger les personnes et les biens, mais aussi le milieu naturel et facilite l’intervention des moyens de secours en cas d’incendie. En cas d’incendie, un espace « propre » permet de diminuer la puissance du feu, réduire les émissions de gaz et de chaleur et faciliter l’intervention des services de lutte et améliorer leur efficacité.
 
Une mobilisation préventive et une évaluation du risque
Aujourd’hui, la lutte contre les feux de forêts débute par la mobilisation préventive des moyens d’intervention et s’appuie sur une évaluation quotidienne et précise du risque, basée sur les prévisions météorologiques et sur une analyse de l’état de la végétation, de l’hygrométrie et de la sécheresse des sols.
La stratégie de lutte retenue localement dans les deux départements s'articule autour d'un pré-positionnement sur le terrain de moyens de surveillance et de lutte, proportionnellement au niveau de risque météorologique. En effet, l'efficacité du dispositif de lutte dépend, en grande partie, de la détection précoce des incendies et de l'engagement rapide des moyens d'intervention sur les feux. La mobilisation préventive des moyens est donc d’une extrême importance pour réduire le plus possible les délais d’action : hommes et matériels sont placés à titre préventif au plus près des zones sensibles. C'est en intervenant sur les feux dont la superficie est encore réduite, moins de dix minutes après leur détection, que les secours sont en effet les plus efficaces. Cet objectif devient une priorité absolue lorsque le risque météorologique est élevé. Ce principe s’applique aux moyens locaux (FORSAP) et nationaux (avions bombardiers d'eau, unités de Sécurité civile, unités militaires de renfort, colonnes de renfort de sapeurs-pompiers d’autres départements). Il permet de limiter sensiblement le nombre de grands feux.

Les moyens mobilisés
 Le dispositif mis en place se compose d'une interaction de différents services publics, de structures associatives et des réserves communales de Sécurité civile (ou comités communaux feux de forêts) qui participent à cet effort de prévention, de surveillance et de lutte. Des conditions difficiles…
Plusieurs facteurs favorisent les départs et la propagation des feux de forêts en Corse  : des conditions climatiques propices à l'éclosion et à la propagation des incendies, l'importance des espaces naturels à protéger (675 000 ha), des difficultés d'accessibilité liées au relief  et le nombre des mises à feu. … qui nécessitent des renforts nationaux
 Pour tenir compte des difficultés et du niveau de risques encourus, le ministère de l'Intérieur met en place, comme chaque année, des renforts importants de la Sécurité civile dans l'île, afin de soutenir les moyens locaux au titre de la solidarité nationale.


Des moyens aériens et terrestres
Près de 600 personnes et 110 engins de lutte contre les incendies de forêts sont susceptibles d’être mobilisées
La flotte aérienne
-2  Canadair depuis le 15 juin à Ajaccio
-2 Tracker à Solenzara
-1 hélicoptère bombardier d’eau affrété par le SDIS
 
Les moyens de lutte
Au plus fort du dispositif, il y aura :
-75 secteurs de surveillance tenus par des engins armés
- 6 patrouilles ONF
- 109 militaires FORMISC (formation militaire de la sécurité civile), 11 CCF et 3 camions citernes grande capacité (CCGC) - personnels DIS (détachement d’intervention spécialisé)
 - 322 sapeurs-pompiers mobilisables, 44 CCF, 8 CCF légers, 2 CCGC
- CTIIF et cellule PYROSCOPE (personnels de l'ONF et de la DDTM)
- militaires MAS (module adapté de surveillance) à Solenzara et à Calvi
-76 forestiers sapeurs engagés par le conseil départemental de la Corsedu-Sud, 13 CCF, 2 CCFS, 4 CCF légers et 1 CCGC (principalement surveillance et attaque de feux naissant), 2 engins TP et 1 porte-char
-Mission HEPHAISTOS à Solenzara (10 personnels et 5 véhicules) 3 nouveaux points de surveillance : réouverture caserne Pila Canale, poste avancé à Capo di Feno, poste avancé à Cargese.
Afin d’anticiper la campagne feux de forêt, en avance d’un mois, le dispositif a été augmenté et sera au minimum ORANGE pour toute la saison
 
Focus sur les premiers feux de 2017
Plus de 600 ha brûlés avant le début de la campagne « feux de forêt »
- 24 mars : Bastelica
-27 mai : Mandriolu ( Sarrola-Carcopino)
-30 mai : Bonifacio
-4 juin : Evisa
-7 juin : Bastelicaccia
-22 juin : Alata et Cuttoli-Corticchiato
 
La carte du risque incendie en Corse
De mi-juin à mi-septembre, l'accès à certains massifs peut être dangereux, en fonction des conditions météorologiques. Dès la fin juin, une carte du risque informe le public sur le risque incendie en Corse. Mise à jour quotidiennement à 18h pour le lendemain, elle comporte aussi des recommandations pour la fréquentation des espaces naturels et pour les travaux en milieux naturels (fauchage, goudronnage, gyrobroyage, soudure, meulage, etc.).
Elle est disponible sur les sites départementaux de l’Etat : www.corse-du-sud.gouv.fr  et www.haute-corse.gouv.fr  et transmise de manière automatisée à une liste de destinataires : collectivités, professionnels du tourisme, des transports, d’activités de pleine nature…
Pour demander à recevoir quotidiennement cette information : srfb.draaf-corse@agriculture.gouv.fr




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Septembre 2017 - 00:45 Jouer et se rencontrer à ludothèque d’Ajaccio

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 90721 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 47762 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 435