Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Pour un bon été à la plage


Rédigé par le Jeudi 11 Juillet 2013 à 21:13 | Modifié le Jeudi 11 Juillet 2013 - 23:59


Du 2 au 31 août, et pour la 6ème année, la ville d’Ajaccio renouvelle son opération « U libru a l’acqua » sur les plages du Trottel et du Ricanto. Les adeptes pourront aussi retrouver entre deux baignades l’Echecs Club Ajaccien durant tout le mois de juillet, en partenariat avec la ville et l'opération « Leghje à u mare ». Mais la gestion des plages communales ne s’arrête pas au ludique, prévoir les accès et le stationnement des véhicules, garantir la sécurité et la surveillance, renforcer l’hygiène, l’entretien et la propreté, développer l’information du public, la signalétique, sont des impératifs de base que la ville s’efforce de satisfaire. Depuis 2003, la ville s’est engagée dans une politique de gestion coordonnée : sanitaires, douches, tapis d’accès pour personnes handicapées, postes MNS ont été progressivement installés sur 7 plages : Ricanto, Saint-François, Trottel, Scudo, Terre Sacrée, Petit Capo, Grand Capo.


Lire à la Plage

Ajaccio : Pour un bon été à la plage
Depuis le 2 juillet, des espaces lecture sont apparus sur les plages de la ville. Fauteuils pliants et chaises  pour enfants  installés à l’ombre d’une grande tente, permettront de consulter confortablement 400 ouvrages du mardi au dimanche de 13h30 à 19 heures. En 2008, 4320 lecteurs ont été recensés sur les sites, soit une moyenne de 40 personnes par jour. Chaque année le nombre de lecteurs n’a cessé d’augmenter pour atteindre le chiffre de  9000 en 2012 (4 300 en 2008).
«U libru a l'acqua» est un projet novateur qui fait suite à une série d’actions qui ont fait passer le nombre d’inscrits du réseau de lecture publique ajaccien, de 500 en 2003 à 15000 en 2013.
Jusqu’au Samedi 31 Août, le réseau des médiathèques de la ville attribuera un fonds de  400 livres par plage qui pourront être librement consultés sur place. Sur chacun des sites du Trottel et du Ricanto, 2 agents saisonniers accueilleront le public  qui se verra proposer des bandes dessinées, revues, livres sur la Corse, guides, romans, albums pour les enfants. U Libru a l’acqua, c’est 4 animateurs pour l’été, répartis sur les 2 plages de Trottel et du Ricantu.
La Médiathèque de la Mer inaugurée en février 2013 au Grand site de la Parata fait écho au succès de Lire à la Plage dans la même dynamique : trouver le livre  dans des lieux où on ne l’attend pas !
Des animations sont prévues simultanément sur les 2 plages : conteurs, écrivains, mots croisés en corse,et « I Scacchi a u Mare » renouvelé cette année grâce au partenariat avec l’echecs-club-ajaccio, qui sera présent le mardi et le jeudi du mois de juillet.

Le dispositif estival

Photo Marilyne SANTI
Photo Marilyne SANTI
Il commence par les mesures de sécurité. Du Pavillon rouge qui interdit la baignade sur l'ensemble de la plage, à l’absence de pavillon qui caractérise les baignades non surveillées, il est important pour chacun de se renseigner sur ces précieux indicateurs.
Par ailleurs, il est interdit à tous navires à voile et à moteur, véhicules nautiques à moteur ainsi que toutes embarcations non immatriculées telles que, planches à voile, planches, kayaks, canoë de mer, kites-surfs et optimists d'évoluer dans la zone de baignade surveillée.
Comme chaque année, la ville ouvre 7 postes de surveillance des plages du 30 juin au 1er septembre sur les sites du  Ricanto, St François, Trottel, Scudo (Marinella), Terre Sacrée, Petit et Grand Capo .
7 postes MNS avec 4 bateaux de sécurité sauvetage en mer sont dores et déjà opérationnels, ainsi que des jets ski et des planches, avec 34 personnes recrutées et 2 CRS présents sur la plage de Marinella pour cette période.
Un dispositif de balisage des zones réservées uniquement aux baigneurs a été mis en place sur les plages surveillées ainsi qu’un chenal réservé aux bateaux et engins nautiques (ex : scooters des mers) pour l’accès au rivage.
Les  Maîtres Nageurs Sauveteurs veilleront  à la sécurité des baigneurs, ils porteront également un regard bienveillant sur les « plagistes » (risque d’hydrocution, d’insolation, méduses…).
Des conseils de prévention pourront être donnés aux familles.
  
La propreté des plages 
La commune a fixé comme objectif de renforcer très sensiblement la propreté des plages et des arrières plages qui accueillent chaque été des dizaines de millier de visiteurs. Le service de la propreté des plages composé de 4 agents communaux à l’année sera renforcé tout l’été par 5 saisonniers en juillet et 5 saisonniers en août, qui effectueront des rotations du  lundi au samedi de 5h30 à 11h15 et le dimanche de 5h30 à 10h30.
Depuis l’année dernière, la Ville d’Ajaccio s’est dotée de deux machines afin d’assurer en régie le nettoyage mécanique des plages, un tracteur muni d’un tamiseur cribleur de petite capacité pour les plages étroites, difficiles d’accès, aménagées, et un tracteur muni d’un tamiseur cribleur de grosse capacité pour les plages larges, faciles d’accès.
La circulation des chevaux et la présence des chiens ou autres animaux est interdite sur les plages sauf pour les animaux guides d'handicapés.
Des cendriers de plages seront mis gratuitement à partir du 12 juillet, à la disposition des vacanciers sur chaque poste de secours.
 
Accessibilité Handicapé «Le Tiralo»
Cet été encore les plages Trottel et du Ricanto seront spécialement aménagées pour permettre aux personnes handicapées de profiter pleinement des plaisirs de la plage.
Ainsi, les personnes à mobilité réduite seront accueillies par les MNS qui mettront à disposition des fauteuils amphibies roulant sur le sable et flottant sur l’eau.  Ce dispositif comprend : des places réservées aux PRM, un tapis d’accès à la mer, des toilettes aménagée PMR et l’accès aux douches.
Rappelons que cette prestation est gratuite et sans rendez-vous.
 
Accueil du public
Les équipements sanitaires ont été renforcés avec l’installation de 11 douches et  15 toilettes mobiles.
 
Contrôle de la qualité des eaux de baignade
Des prélèvements d’eau de mer sont fait tous les lundis par le Service Communal d’Hygiène et de Santé (SCHS) de la ville. Lorsque ceux-ci révèlent une pollution, un arrêté municipal relatif à l’interdiction de baignade dans l’intérêt de la salubrité et de la santé publique est pris. Il est affiché en mairie et sur la ou les plages concernées. L’affichage est accompagné des résultats de contrôles de la qualité des eaux de baignade. Un communiqué de presse en informe la population.

Information hebdomadaire (hors pollution) 
Les prélèvements hebdomadaires seront réalisés, alternativement le lundi matin, par les techniciens du Laboratoire Départemental d’Analyses (LDA) et par ceux du Service Communal d’Hygiène et de Santé (SCHS). Le LDA communiquera au SCHS les premiers résultats le mercredi après-midi qui complètera le tableau d’information sur la qualité des eaux de baignade et le transfère aussitôt à la presse. Dès réception, des affichettes transmises par l’Agence Régionale de la Santé (ARS) seront transmises le jeudi après-midi au plus tard pour affichage sur les plages.
 
Information en cas de pollution 
Une pollution peut avoir plusieurs origines et elle est vérifiée par des prélèvements effectués par le SCHS. Le LDA communiquera les informations simultanément à l’ARS et au SCHS qui rédigera l’arrêté d’interdiction de baignade (et de pêche)
Dès la signature de l’arrêté, plusieurs mesures seront prises :
- Barriérage de la plage, dans la limite de la faisabilité technique liée à la configuration de la plage,
- Affichage de l’arrêté,
- Passage à la flamme rouge et information des MNS.
- Passage des policiers municipaux de 19h à 21h (week-ends compris).
Le SCHS organisera une nouvelle série de prélèvements le lendemain et transmettra les échantillons au LDA. Dès le retour à la normale des analyses, le SCHS informe le Maire, les élus, le Cabinet, les DGA et DGST pour lever le dispositif.
Le SCHS rédige un arrêté de réouverture
 
Pollution « accidentelle »
Elle est repérée, en règle générale, par les MNS (nappe d’hydrocarbure, eaux pluviales, eaux usées...), qui seront alors chargés :
- D’informer leur hiérarchie,
- De signaler l’évènement au SCHS,
- De tenter la dispersion de la nappe avec le bateau,
- Si la nappe arrive à hauteur des baigneurs : hisser la flamme orange pour un désordre accidentel et n’ayant pas de répercussion particulière sur la santé au titre du principe de précaution, conseiller aux baigneurs d’éviter d’aller dans l’eau et faire savoir que le SCHS a été informé et va intervenir.
- Si la nappe constitue un danger pour la santé (rejets d’eaux usées en grande quantité, présence de matière organique (détritus, matière fécale, hydrocarbures en grande quantité...) : hisser la flamme rouge. Le panneau « pollution » sera posé par le SCHS.





1.Posté par Accessibilité handicapé erp le 18/07/2013 09:29
De très bonne initiatives pour les plages corses. Cela fait plaisir à voir quand tout est bien en place. Les gens vont pouvoir profiter pleinement de leurs vacances :)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13934 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7415 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28