Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : L'hommage aux victimes et aux héros de la Déportation


Rédigé par le Lundi 29 Avril 2013 à 01:42 | Modifié le Mardi 30 Avril 2013 - 00:14


C’est le dernier dimanche d’avril qu’est célébrée tous les ans la Journée Nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation. Cette célébration de la mémoire des victimes de la déportation dans les camps de concentration et d'extermination nazis lors la Seconde Guerre mondiale à donc eu lieu à Ajaccio ce dimanche en présence de Patrick Strzoda préfet de Corse, Simon Renucci maire de la ville d’Ajaccio, Jean-Jacques Ferrara conseiller municipal, ainsi que les représentants des associations d’anciens combattants, les autorités civiles et militaires.


Photo Marilyne SANTI
Photo Marilyne SANTI
Après la lecture de textes par trois élèves des lycées Fesch, Laetitia et du Finosello, Noëlle Vincensini, rescapée de Ravensbrück lira le message commun des associations aux Déportés : « Il y a 80 ans, le nazisme triomphait. Hitler imposait son pouvoir en Allemagne dans l’indifférence quasi générale des démocraties et entraînait le monde dans un conflit qui prit fin en 1945 après des années de terreur, par la victoire sur le nazisme. C’est alors que les déportés survivants revinrent des camps de concentration et d’extermination. Nous avons le devoir, au nom de nos camarades disparus, de rappeler ces événements qui ont ponctué notre histoire. Tant que nous pourrons prendre la parole, nous devons dire aux générations nouvelles que c’est surtout dans les moments de crise que resurgissent les discours antidémocratiques, xénophobes, racistes et antisémites, dans lesquels elles doivent discerner les thèses de ceux qui ont exterminé les juifs d’Europe, massacré les Tziganes, déporté et fusillé les Résistants. Aujourd’hui, il est essentiel qu’elles reconnaissent, dans d’autres discours, les vociférations d’Adolf Hitler et la voix soumise de Philippe Pétain. Ainsi averties, pourront-elles combattre le danger s’il se présente. Nous lançons aujourd’hui, un appel à la vigilance, au respect de l’être humain, de sa dignité et du droit à la différence. Ce message que nous adressons aux jeunes générations se veut partie prenante de la construction de l’avenir. »
Ce message est renouvelé chaque année, et rédigé conjointement par, La Fondation pour la Mémoire de la Déportation (F.M.D.), La Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance (F.N.D.I.R.), La Fédération Nationale des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes (F.N.D.I.R.P.),L’Union Nationale des Associations de Déportés, Internés et Familles de disparus (U.N.A.D.I.F.).

"Un lugubre anniversaire"

Photos Marilyne SANTI
Photos Marilyne SANTI
« Un lugubre anniversaire de cet effroyable épisode de l’histoire de l’Europe, que la nation tout entière célèbre chaque année » soulignera le préfet de Corse, « un épisode qui 68 ans plus tard atterre encore l’humanité.  Ce devoir de mémoire, est un hommage aux martyrs, mais aussi une nécessité, afin de faire vivre le souvenir de cette période, et éviter que le mal s’insinue dans l’oubli. Saluer respectueusement la mémoire de celles et de ceux qui ont été victimes du nazisme, afin de ne pas oublier que l’inimaginable s’est produit, que l’impensable est possible. »
Un hommage a été rendu à Maria De Peretti , docteur en médecine, résistante du réseau Marco Polo, originaire de Conca, déportée et gazée en 1945 à Ravensbruck à l’âge de 43 ans.
La cérémonie s'est poursuivie par le dépôt de gerbes, la sonnerie aux Morts, la minute de silence, la Marseillaise et le chant des Marais. 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85405 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40850 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346