Corse Net Infos - Pure player corse

Air Corsica : Des tarifs moins chers pour les résidents et des offres plus flexibles


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Jeudi 24 Mars 2016 à 19:36 | Modifié le Mardi 29 Mars 2016 - 17:43


Des offres plus adaptées et flexibles, des tarifs plus avantageux pour les résidents, un plan de vol amélioré, de nouvelles orientations stratégiques, des pistes à explorer… La nouvelle Délégation de service public (DSP), mise en place par Air Corsica pour la période 2016/2020, débute ce jeudi avec l’ambition d’améliorer les dessertes aériennes entre la Corse et le continent. Un bilan plutôt satisfaisant et des perspectives d’avenir réjouissantes pour une compagnie corse qui va bien.


Air Corsica : Des tarifs moins chers pour les résidents et des offres plus flexibles
Toutes ailes déployées, la compagnie Air Corsica multiplie les efforts vis-à-vis de sa clientèle du bord à bord et des lignes Corse/Orly. Ce 24 mars, dernier jour de l’ancienne DSP, l’adjoint du président du Directoire, Hervé Pierret, a évoqué les perspectives pour les quatre prochaines années où l’activité sera conditionnée, comme chacun sait, par l’arrivée sur le bord à bord de nouveaux opérateurs. Cette arrivée a généré une baisse des correspondances et une adaptation de l’offre. « Un ajustement de moins 7% de sièges a néanmoins permis de transporter 3% de passagers supplémentaires sur l’ensemble de la saison estivale 2015 » a précisé le directeur de la compagnie. Sur les lignes Corse-Orly, le partenariat avec le groupe Air France a également progressé : « dans la mesure où, en quatre années, la part des sièges offerts sur la desserte opérée par Air Corsica est passée de 49% à 59% avec une organisation plus flexible, répondant mieux à la demande ».
 
Un seul délégataire
Pour atteindre son objectif de maîtrise de ses transports, la CTC (Collectivité territoriale de Corse) définit, tous les quatre ans, un cahier des charges qui fixe les besoins de la Corse dans le domaine du transport aérien en matière de fréquence, de sièges offerts et de tarifs. Ce sont les Obligations de Service Public (OSP). Un appel d’offre est, ensuite, lancé au niveau européen. Il concerne les lignes entre les quatre aéroports de Corse d’une part, et Paris-Orly, Marseille et Nice d’autre part. Le 2 octobre 2015, les élus de l’Assemblée de Corse ont voté l’attribution des marchés pour la période 2016/2020 et les DSP ont été confiées par convention : à Air Corsica, seule délégataire sur les dessertes de bord à bord Corse-Nice et Marseille, et au groupement Air Corsica/Air France/Hop sur les lignes Paris-Orly.
 
Programme reconduit
Pour cette nouvelle période, le programme de base ne change pas et est, donc, reconduit. Il définit la trame des vols de l’hiver d’octobre à mars. C’est d’autant plus intéressant que les lignes de service public bord à bord, plus celles de Corse-Orly, sont les seules dessertes exploitées durant l’hiver, de ou vers la Corse. Aussi le trafic aérien, l’hiver, est-il prépondérant par rapport au maritime. Sur le bord à bord, 1,3 million de sièges sont offerts à l’année par Air Corsica. Sur les lignes Corse-Orly, 1,5 million de places sont proposés par Air-France/Air Corsica/HOP à l’année. Sur ces lignes, la part de sièges opérée par Air Corsica passera de 62 à 66% du marché.
 
Des tarifs plus avantageux
Au niveau des résidents, les tarifs classiques, tel qu’on les connaît aujourd’hui, c’est-à-dire totalement modifiables et remboursables jusqu’au dernier moment, sont plus avantageux. Un nouveau tarif résident « sous conditions », moins cher de 30 %, est, également créé. Il permettra aux Corses de voyager plus souvent à un prix plus avantageux.
« Sous conditions » signifie que la durée de séjour sur le continent doit être comprise entre 4 et 7 jours. La réservation doit être effectuée au moins 45 jours avant le départ. Concernant les étudiants et résidents, la durée de séjour applicable doit être comprise entre 4 jours et 30 jours maximum. Ce billet est non modifiable et non remboursable.
 
Concrètement, pour le bord à bord : le tarif résident classique baisse de 10% et sera moins cher d’environ 10 €. Il s’établit à 149 € TTC aller-retour sur Marseille et 144 € sur Nice.
Un nouveau tarif résident « sous contraintes » voit le jour : 118 € TTC aller-retour sur Marseille et 113 € sur Nice.
Idem pour la desserte Corse-Orly : le tarif résident « classique » se place à 195 € aller-retour. Le nouveau tarif « sous contraintes » est de 189 € TTC.
 
Philippe Dandrieux a fait valoir l’effort consenti par Air Corsica et signalé que les taxes avaient pris le pas sur le prix de revient et qu’elles représentent une partie conséquente du prix d'un billet.
 
Des vols supplémentaires et saisonniers
Le plan de vol d’Air Corsica prévoit un programme de vols supplémentaires et saisonniers avec des axes principaux, notamment l’évolution du modèle de commercialisation et la mise en œuvre d’un partenariat Air France/Hop dans le sens d’une gouvernance plus équilibrée et plus moderne sur la gestion des lignes d’Orly, également un contrôle accru du dispositif par l’Office des Transports.
Du 27 mars au 29 octobre, Air Corsica annonce l’ouverture pour la saison estivale de 16 lignes depuis les quatre aéroports corses, Ajaccio, Bastia, Calvi et Figari, vers six villes du continent : Clermont-Ferrand, Dôle, Lyon, Nantes, Toulon et Toulouse. Mais aussi depuis Bastia et Ajaccio vers Rome-Fiumicino et Liège-Bierset.
 
700 collaborateurs et 11 avions
Hervé Pierret a rappelé que « Forte d’un capital humain de 700 collaborateurs, la compagnie régionale dispose du savoir-faire, de l’expérience et de l’esprit d’équipe indispensable pour préparer l’avenir ». La compagnie dispose d’une flotte de onze appareils, à savoir 6 ATR 72 et cinq AirBus A 320. La modernisation de la flotte se poursuit avec, dès le mois prochain, le remplacement d’un A 320 par un appareil de même type mais plus récent. « Parmi la flotte des AirBus, Air Corsica se place parmi les plus jeunes d’Europe », précise-t-il. 
Satisfaction, également de Jean Biancucci : « La meilleure manière de préparer l’avenir c’est de commencer à réfléchir au contenu de nouvelles orientations. C’est une construction qui va se faire à partir d’une réalité, d’un état des moyens. La première richesse de la compagnie est qu’elle existe quand même depuis 28 ans. Pendant ce même laps de temps, une trentaine de compagnies aériennes ont mis la clé sous la porte. Air Corsica est toujours là ! Il est agréable de constater qu’il s’agit là d’une certaine solidité. Je voudrais insister sur le savoir-faire et la dimension humaine. Air Corsica, c’est aussi une grande famille. C’est, également, un réseau qui n’est pas seulement une DSP. Un certain nombre de démarches sont faites sur le territoire français et à l’extérieur. C’est réconfortant ! »
 
J.F.V.
 
 
 

Jean Biancucci, le nouveau président d’Air Corsica, entouré du président du Directoire, Philippe Dandrieux, de son adjoint Hervé Pierret, du directeur commercial et marketing, Jean-Baptiste Martini et de Catherine Riera.
Jean Biancucci, le nouveau président d’Air Corsica, entouré du président du Directoire, Philippe Dandrieux, de son adjoint Hervé Pierret, du directeur commercial et marketing, Jean-Baptiste Martini et de Catherine Riera.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40975 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349