Corse Net Infos - Pure player corse

Affaire des parkings payants à L'Ile-Rousse : Création du collectif " Per una cità viva"


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Jeudi 3 Novembre 2016 à 23:23 | Modifié le Mercredi 9 Novembre 2016 - 18:02


La décision de la municipalité de L'Ile-Rousse de rendre payants à l'année deux des principaux parkings de la cité paoline ne passe vraiment pas chez les usagers qui ont décidé de reprendre le flambeau de l'association des commerçants et artisans de L'Ile-Rousse en créant jeudi soir le collectif "Per una cità viva"



Le collectif "Per una cità viva" est né jeudi soir à L'Ile-Rousse, au cours d'une réunion regroupant usagers er commerçants en colère après la décision de la municipalité de la cité paoline de rendre payants à l'année les deux principaux parkings dits du "Napoléon" et de "La Poste".
Ces deux parkings sont gérés rappelons-le par un SPIC imposé par l'Etat.
C'est l'association des commerçants et artisans de L'Ile-Rousse - Balagne, présidée par Franco Farsetti, qui la première est montée au créneau pour dénoncer cette décision du SPIC approuvée de justesse par le conseil municipal de faire payer à l'année ces deux parkings en argumentant la création de deux emplois à l'année, ce que l'ACAIR conteste en faisant observer que ces deux emplois concernent deux saisonniers en CDD que l'on souhaite titulariser en CDI.
Lors d'une première réunion dans les locaux de la CCI, Franco Farsetti avait précisé qu'il n'était pas opposé à cette titularisation mais pas sur le dos des usagers et des commerçants, avant de rappeler combien était pénalisante pour le commerce cette décision de rendre payants les parkings.


Au terme d'un débat très intéressant, la décision de se revoir ce jeudi 3 novembre pour créer un collectif de défense des intérêts des usagers qui prendrait le relais de l'ACAIR était prise.
A 18 heures, tous se retrouvaient donc pour entériner cette décision.
Le collectif  "Per una cità viva" aura pour porte-paroles Karine Bianco, Frédérique Densari, Marc Thomas et Pierre-François Bascoul.
Le collectif va dans un premier temps s'attacher à reprendre les actions déclenchées par l'ACAIR, notamment la pétition papier et en ligne.
Le communiqué remis est le suivant:
" Le Collectif "Per una cità viva" déplore la décision du conseil municipal de Lisula et souhaite que l'ensemble des parkings reste gratuit durant la période hivernale, à savoir du 1er novembre au 31 mars, sachant que ces derniers sont bénéficiaires et que la création des deux emplois  peut être largement supportée par la  saison estivale de 7 mois".
 




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85560 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40960 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348