Corse Net Infos - Pure player corse

7ème rendez-vous santé de la Marie-Do : Un authentique partage des valeurs fondamentales


le Vendredi 18 Octobre 2013 à 15:19 | Modifié le Samedi 19 Octobre 2013 - 02:35


La Marie-Do est magique! Chaque rendez-vous est un succès. Un pas en avant, un espoir de voir la maladie s'étioler, le moral revenir, la solidarité remonter au hit-parade de l'humanisme et du respect de l'autre. En clair, une association comme on en rêve, un authentique catalyseur qui réunit toutes les énergies contre le mal


7ème rendez-vous santé de la Marie-Do : Un authentique partage des valeurs fondamentales
On a pu s'en rendre compte hier, lors du rendez-vous des 7es états généraux de cette association qui fait plaisir à voir, à entendre, à suivre et à citer en exemple. La salle Prestige du palais des congrès était noire de monde. Et de jeunes surtout, garçons et filles. C'est rassurant, réconfortant pour une structure mobilisée pour une cause universelle et forte de soutiens inconditionnels afin de partager des actions concrètes.
Courage, volonté, abnégation, quel meilleur exemple pour situer cette association que celui de sa présidente, Catherine Riera, toujours sur la brèche, passionnée par ce qu'elle fait, par ce qui l'entoure. Elle était présente hier, et à ses côtés, ses amis, en nombre, pour animer les débats de cette édition 2013 de assises de la santé.
La Marie-Do pour quoi faire?
Pour organiser des événements bien sûr, donc pour fédérer, réunir, apporter le bien à travers une vingtaine de manifestations populaires et festives, organisées sur l'ensemble du territoire insulaire avec tous les partenaires institutionnels ou non. Comment oublier les réjouissances de la semaine dernière avec les "trois jours" qui ont obtenu un succès grandiose?

7ème rendez-vous santé de la Marie-Do : Un authentique partage des valeurs fondamentales
Pourquoi autant de succès?
Simplement parce que la bonne humeur est de mise, mais pas seulement. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, les talents, les initiatives, le tout avec  l'amitié qui rassure et donne l' indispensable force pour ce genre de manifestation unanimement appréciée: "Aujourd'hui, nous ne sommes pas loin du millier de bénévoles dans ce fantastique "commando" de la générosité, tous engagés dans le même combat pour gagner. Notre devise? Aller de l'avant, collecter un maximum de fonds pour mieux agir et mieux combattre la maladie et surtout, être au plus près des familles s'impliquer encore et toujours.".
Bon nombre d'intervenants se sont succédé face au public: Laurent Marcangeli, député de la Corse du Sud et conseiller général du premier canton, Catherine Riera, présidente de l'association "Marie-Do", Sylvie Ferrara, responsable du pôle intervention de prévention sanitaire, interventions suivies de débats dans la salle et de sketchs de prévention. 
Sont également intervenus, le professeur Christophe Doddoli, du service de chirurgie thoracique du CHU Nord de Marseille qui a parlé d'innovation concernant le cancer du poumon, Catherine Coz, diététicienne au CH Pitié-Salpêtrière, Jean Houbeaut,  directeur de la santé publique et du médico-social, le professeur Bertand Dautzenberg, pneumologue, président de l'Office Français de prévention du tabagisme, docteur Marie-Dominique Dautzenberg, tabacologue et hématologue à l'hôpital Necker de Paris. 

Parmi les nombreux sujets traités, celui de la cigarette électronique. Qu'en penser?
"Inventée il y a sept ans, elle ne fonctionne que depuis trois années. C'est un nouvel outil qui fonctionne très bien mais qui peut devenir la meilleure ou la pire des chose, même si les problèmes de qualité récemment pointés par "Que Choisir" semblent maintenant surmontés. Remplacer la cigarette par l'E-cigarette, c'est certes réduire considérablement les risques du fait de l'absence de monoxyde de carbone, de particules solides et de la plupart des cancérogènes de la fumée du tabac. Mais l'e-cigarette relargue de la nicotine et de nombreuses substances irritantes qui constituent un risque pour les non-fumeurs, en particulier les adolescents qui s'initieraient au produits" a précisé le professeur Bertrand Dautzenberg.
J .F.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85540 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40957 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348