Corse Net Infos - Pure player corse

50 motards de Haute-Corse travaillent la trajectoire de sécurité à Borgo


Rédigé par le Samedi 17 Mai 2014 à 14:09 | Modifié le Dimanche 18 Mai 2014 - 00:04


A l'initiative de l'escadron de sécurité routière de Haute Haute-Corse de la Gendarmerie (Edsr2b), une cinquantaine de motards, dont une dizaine étaient détenteurs du permis depuis peu, ont été conviés, samedi, à un stage au camp Henri-Martin de Borgo.


Il s'agissait, sous l'égide de l’Escadron départemental de sécurité routière de Haute-Corse (EDSR 2B) et avec le concours du CESR 20, dans le cadre d'une journée "Sécurité routière 2 roues" de travailler à la trajectoire de sécurité enseignée au centre national de formation des motocyclistes de la Gendarmerie à Fontainebleau.
Cette trajectoire dite de sécurité a pour but de permettre un passage en courbe optimal en vitesse tout en conservant une marge de manœuvre et une sécurité maximales. Elle fait appel tout à la fois au pilotage, à la position, au regard…
On sait que les gendarmes comptent sans doute parmi les motards les plus expérimentés sur route.
Samedi matin pas moins de quatre ateliers ont été organisés au camp Henri-Martin où Alain Rousseau, le préfet de Haute-Corse, Jean Rampon, le secrétaire général de Haute-Corse et le colonel Didier Rahmani, commandant le groupement de gendarmerie de Haute-Corse sont venus apporter un soutien direct à cette opération qui s'est déroulée en présence de François Orenga, président de la Prévention routière de Haute-Corse et qui vise à faire baisser le nombre d'accidents sur la route.

 Alain Rousseau : "La violence routière est insupportable"
"Le nombre d'accidents mortels a sans doute diminué mais le nombre de blessés (+17%) et le nombre d'accidents (+30%) sont en hausse depuis le début de l'année et rapporté à la moyenne nationale le nombre de décès sur la route Corse est de trois fois supérieur à celui du Continent" a notamment souligné Alain Rousseau.
Et parmi ces victimes des pilotes de deux roues.
"La violence routière est insupportable" soutient le préfet dans notre vidéo.
Dans le même temps motards de la gendarmerie - ils étaient 11 de Bastia, Moltifao et Vescovato - placés sous les ordres du capitaine Guillaume Fleury, commandant de l'Edsr2B, enseignaient et supervisaient les gestes, que les stagiaires devaient reproduire sur la route dans le courant de l'après-midi du côté de Saint-Florent.
Une journée à veiller sur son pilotage, sa position, son regard… sur deux-roues. Pourquoi ne pas en envisager également une pour les quatre roues ?
Il en est qui en auraient bien besoin !







Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85522 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40944 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348