Corse Net Infos - Pure player corse

1ère édition du Palmarès des Jeunes Architectes de Corse : Le remarquable travail des lauréats


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Lundi 9 Janvier 2017 à 19:47 | Modifié le Mardi 10 Janvier 2017 - 00:09


Excellente l’initiative de la Maison de l’Architecture de Corse et le Conseil de l’Ordre des architectes, qui ont organisé la première publication des AJACorse pour mettre en valeur le travail des jeunes architectes devant présenter des réalisations situées sur l’île. Bien leur en a pris dans la mesure où cet appel à candidature a permis la mise en valeur de réalisations exceptionnelles de la part de jeunes gens et jeunes filles qui ont été récompensés lundi soir à la Maison de l’Architecture de la Corse pour leur remarquable travail d’un très haut niveau


Le cabinet de Porto-Vecchio
Le cabinet de Porto-Vecchio
L’idée émane du Ministère de la Culture, associé à cette manifestation et relayé par la direction régionale, dont les représentants étaient présents pour couronner le travail des différents lauréats de cette première édition qui en appellera certainement d’autres tant la qualité était au rendez-vous. Les jeunes architectes ont été invités à présenter leurs projets afin d’atteindre différentes cibles, à savoir :
  • Qualité architecturale du projet dans son environnement urbain et paysager
  • Parti pris architectural du projet, son exemplaire conception
Michèle Barbé, architecte DPLG et membre du Conseil de l’Ordre National des Architectes, est installée sur la Rive Sud du Golfe depuis plus de 20 ans et surtout passionnée par le métier qu’elle exerce mais également par le confort des usagers et les enjeux environnementaux qui, c’est le moins que l’on puisse dire, sont au cœur de ses préoccupations.


Le fort potentiel de nos jeunes
Michèle Barbé fait partie intégrante de cette Maison de l’Architecture de Corse et a contribué à l’organisation de cette première édition pour promouvoir et mettre en lumière les jeunes architectes corses qu’elle estime  pétris de talent

Michèle Barbé
Michèle Barbé
« Il faut montrer qu’il y a des compétences sur l’île mais la difficulté des jeunes architectes est d’avoir de la lisibilité et nous voulons mettre ces talents en valeur, faire montre de leur savoir-faire, de leurs qualités, de montrer aussi qu’il y a du potentiel dans leurs projets, en clair, qu’ils ne demandent qu’à grandir. Pour cette manifestation, nous avons réuni un jury de haut niveau, avec Corinne Vezzoni, architecte de renommée, installée à Marseille, l’architecte conseil de la DRAC (affaires culturelles), le président du réseau des Maisons de l’Architecture, les architectes des Bâtiments de France, et un panel d’architectes et de spécialistes, ainsi que le directeur du CAUC de Haute-Corse et la directrice de la Caisse des Dépôts et Consignation qui aide à financer le concours
L’idée de la Maison de l’Architecture est de rassembler les architectes, de mettre leur travail en valeur, simplement de parler de cette profession ?
« En effet, aujourd’hui c’est un métier qui s’exerce de moins en moins tout seul. Il y a des collectifs qui se montent de plus en plus, qui se regroupent pour élaborer des projets, mais le rôle de la maison de l’Architecture est de sensibiliser tous les publics, raison pour laquelle le jury n’est pas composé que d’architectes mais aussi des artistes pour mieux faire découvrir la profession et montrer que la Corse, plus que les autres territoires, a besoin de qualité architecturale. Certes, on parle souvent du potentiel naturel, du patrimoine ancien, mais notre interrogation à nous, architectes, est de savoir quel sera le patrimoine du 20e et 21e siècle. Qu’allons-nous laisser à nos enfants ? Des entrées de ville, des rues, des places. Nous sommes en train de réfléchir de manière à ce que les politiques sachent qu’il y a des solutions et que ça ne va pas se faire en quelques jours.
En clair, l’architecte sert à construire des maisons, mais pas que ?
« En effet, il doit s’occuper de l’espace public ; l’architecture a une vocation sociétale, à savoir le bien vivre ensemble, la qualité de l’espace public, les jardins d’enfants, les nouveaux quartiers, les cours de récréations, autant de problématiques qui aujourd’hui doivent nous inciter à créer, à imaginer le futur de nos villes. Les enjeux de demain, c’est la rénovation plus que le neuf, la qualité de l’espace, le confort, la lumière. »
Vivre et Travailler en Corse
Voyons à présent le regard que porte Corinne Vezzoni, architecte à Marseille, qui a suivi de très près cette première manifestation mettant en valeur le travail des jeunes architectes insulaires :
« Je suis surprise par la quantité de projets présentés ici, ce qui signifie que les jeunes veulent rester travailler en Corse et c’est une bonne chose. Ce n’est pas un choix hasardeux, bien au contraire car le patrimoine en Corse compte beaucoup à leurs yeux et la nature est importante, raison pour laquelle on arrive à avoir une spécificité. J’ai pu apprécier le travail réalisé et les sujets présentés qui accrochent systématiquement le regard. On se rend compte que dans le cadre de la maison individuelle, les jeunes ont fait preuve de grandes qualités au vu des projets qui se sont détachés. Autre sujet, le côté patrimonial, où ils se sont clairement exprimés. Certains projets sont vraiment intéressants et témoignent de la qualité du concepteur. Autre sujet intéressant, la question urbaine. Il y a moins de travaux présentés mais les jeunes savent pertinemment qu’il y a beaucoup de choses à faire, il y a de la production et cela est rassurant. »

Parmi les projets présentés et récompensés, la catégorie habitation, les maisons individuelles, avec des jeunes architectes tels Paul Franceschi et Nicolas Gianni, la réalisation de Lena Pantalacci par exemple, qui a obtenu une mention pour la Casa Babbalucciu, la réhabilitation avec le cabinet CGZ de Julien Casalta et Pascale Gandoin-De Zerbi, ou encore « à Maredda » de Marie Tomasini, côté patrimoine, avec Gabriel Turquet de Beauregard, la revalorisation de l’entrée de Calvi ou la crèche de Bonifacio ou encore le centre médical de Porto-Vecchio, réalisation du cabinet Orma Architettura, avec de Michel de Rocca Serra, François Tramoni, Alicia Orsini et Jean-Mathieu Delipowski.
Du travail de grande qualité qui fait chaud au cœur des organisateurs de cette première édition. Il fallait le souligner.
J.-F. V.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : Consultez la #météo #corse en permanence et en direct sur #CNI https://t.co/n8GcKLIvbV
Mercredi 18 Octobre - 09:52
Corse Net Infos : #Bonghjornu #Bonjour U Vecchiu portu di #Bastia https://t.co/6MFdeZJE8M
Mercredi 18 Octobre - 09:47
Corse Net Infos : Volley Ligue A 1ère journée : Le GFCA manque le coche face à Poitiers (2-3) https://t.co/8LAqdFpiZm
Mercredi 18 Octobre - 00:05
Corse Net Infos : La Corse, un laboratoire naturel de pointe pour l'observation des orages et des éclairs https://t.co/zh4HHMpMrh https://t.co/AMhoetfFW9
Mardi 17 Octobre - 23:14


Newsletter






Galerie
GFCA-Poitiers
GFCA-Poitiers
Collège Maria Ghjentile
Collège Maria Ghjentile
comunauté
Mairie de Propriano
Arte Mare
Arte Mare
IMG_3483
IMG_3482
IMG_2896
IMG_2895
Finosello
Finosello
Congrès Pompiers
Congrès Pompiers