Corse Net Infos - Pure player corse

Xyllela fastidiosa : Stéphane Le Foll prend des mesures nationales


Rédigé par le Samedi 4 Avril 2015 à 00:41 | Modifié le Samedi 4 Avril 2015 - 01:07


Dans le cadre de la lutte contre l’introduction de la bactérie Xylella fastidiosa dangereuse pour les végétaux, Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, a décidé vendredi de prendre des mesures nationales


Xyllela fastidiosa : Stéphane Le Foll prend des mesures nationales

La bactérie Xylella fastidiosa qui est transmise et dispersée par des insectes s’attaque à différentes espèces végétales (vigne, agrumes, prunus, café, avocat, luzerne, laurier rose, chêne, érable, etc). Elle conduit à des dépérissements massifs de certaines espèces d’intérêt économique (agrumes, vigne, oliviers). Il n'existe pas de méthode de lutte directe contre la bactérie. Une fois contaminés, seul l’arrachage total des végétaux permet d’éradiquer la maladie. 

Le pathogène est présent sur le continent américain, à Taïwan et plusieurs foyers ont été signalés dans le Sud de l’Italie (région des Pouilles). Actuellement, aucun foyer n’a été détecté en France. 

Conscient du risque important d’introduction de ce danger sanitaire aux conséquences économiques très lourdes pour les filières végétales françaises et étant donné la proximité de certaines régions comme la Corse des foyers italiens, Stéphane Le Foll a dès le 16 janvier 2015 sollicité des mesures européennes. Dans l’attente de la mise en place d’un dispositif européen actuellement en cours de construction, le ministre a décidé de prendre des mesures nationales. 

Un arrêté a été signé ce jour - vencdredi - et sera publié demain - samedi - afin d’interdire l’importation en France de végétaux sensibles à Xyllela fastidiosa et provenant de zones touchées par la bactérie. Cette interdiction concerne les échanges intra-européens depuis la région des Pouilles et les importations issues de pays tiers (notamment Etats Unis, Brésil , Japon). Elle sera assortie du renforcement du plan de contrôle et de surveillance sur l’ensemble du territoire national. 

En outre et car chacun doit prendre une part active à la prévention, une communication spécifique à destination des acteurs concernés (professionnels des filières végétales, collectivités) et du grand public sera mise en oeuvre pour accompagner la surveillance renforcée. 





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85278 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40791 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345