Corse Net Infos - Pure player corse

Xylella Fastidiosa : « Le danger est dans la maison »


Rédigé par le Jeudi 23 Juillet 2015 à 19:51 | Modifié le Mardi 16 Février 2016 - 15:15


Après la découverte d’un plant testé positif à la Xylella fastidiosa à Propriano, le culletivu Xylella Fastidiosa s’est rassemblé, jeudi en milieu de journée devant les grilles de la préfecture de Corse, aux côtés de nombreux élus nationalistes et exploitants agricoles. Entre crainte, indignation et colère ils ont appelé à la prise de mesures draconiennes pour éviter la propagation de la bactérie sur l’île


Xylella Fastidiosa : « Le danger est dans la maison »
On le redoutait depuis des mois, cette fois ça y est c’est avéré, la Xylella Fastidiosa est bel et bien arrivée en Corse. Par un communiqué diffusé mercredi soir, la préfecture annonçait en effet que des plants de Polygale à feuille de myrte, situés sur le parking d’une zone commerciale de Propriano, avaient été testés positifs à la bactérie tueuse d’arbres.  Une nouvelle qui ne tardait pas à provoquer l’ire des nombreuses voix qui se sont élevées au cours des mois passés pour faire la chronique de ce désastre annoncé.
Il faut dire que la menace Xylella a déjà fait couler beaucoup d’encre sur l'île, notamment grâce à la forte mobilisation du culletivu Xylella Fastidiosa qui lutte depuis un an pour tenter de faire entrevoir le danger qu’engendrerait sa propagation. Cependant, et ce malgré les appels répétés du collectif à mettre en place un plan d’urgence face à ce fléau qui sévit notamment dans les Pouilles, des mesures d’envergure n’ont véritablement été mises en place qu’en avril dernier, visant à interdire l’importation de 200 végétaux sur le sol insulaire. Des mesures sans précédent qui n’auront cependant pas suffit.
 
« Désormais il faut prendre des mesures draconiennes »
Et c’est à l’appel de ce même collectif,  que de nombreux élus nationalistes et exploitants agricoles se sont rassemblés jeudi en milieu de journée devant les grilles de la préfecture de Corse, afin de faire part de leur inquiétude profonde face à la présence avérée de la bactérie sur l’île. « On est particulièrement en colère parce qu’on avait hélas prédit est arrivé. Maintenant on va être très démuni contre la bactérie, il ne fallait pas la laisser rentrer. On le dit depuis plus d’un an maintenant et on le maintien : il faut absolument empêcher tous les végétaux d’entrer sans exception », tonne Agnès Simonpietri membre du culletivu Xylella Fastidiosa.
Dans un mélange de colère et d’indignation, Xavier Luciani, membre lui aussi du collectif,  ajoute quant à lui : « Ce n’est pas faute d’avoir averti les pouvoirs publics et les professionnels de la filière. Ca fait déjà un an qu’on demande le blocus complet de l’importation des végétaux en Corse, parce qu’on savait pertinemment que le danger venait de l’extérieur. Aujourd’hui il est dans la maison. Et à partir du moment où le danger est dans la maison, les mesures ne sont plus du même ordre. Désormais, il faut prendre des mesures draconiennes, notamment le confinement de la zone de Propriano. On est passé dans une autre dimension : jusqu’à présent on craignait l’arrivée de la bactérie, aujourd’hui elle est dans l’île. Maintenant le confinement va être très difficile. Jusqu’à présent nous avions une barrière naturelle qui était la mer, aujourd’hui la bactérie est chez nous ».
 
Selon les premières constations, il semblerait que les plantes infectées de Propriano, aient été plantées en 2010. Somme toute, elles auraient donc été victime de la bactérie et non porteuses initiales de la bactérie. Un élément qui est loin de rassurer le collectif : « C’est donc encore plus inquiétant parce que ça veut qu’il y a d’autres plants qui sont contaminés dans la micro-région du Valinco », déplore Agnès Simonpietri.
 
Réunions de crise et plan d’urgence
Face à la menace, les réunions de crise se sont succédé au cours de la journée. Ainsi, jeudi matin, le conseil régional d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale s’est rassemblé au sein de la préfecture afin de faire le point sur la menace. Plus tard dans la journée, le préfet de Corse recevait une délégation d’élus de Femu a Corsica, de Corsica Libera et de quelques agriculteurs.
Enfin, dans l’après-midi, le culletivu Xylella Fastidiosa s’est lui aussi réuni à Corte, où plus inquiet que jamais il a appelé à une grande réunion publique mercredi 29 à 18 heures à Corte.
 
Pour éviter la propagation de la bactérie, la préfecture a par ailleurs décrété un plan d’urgence en plusieurs étapes.
Ce jeudi, les végétaux porteurs de la bactérie ont été arrachés puis brûlés,  avant que de l’insecticide ne soit passé aux alentours et que la zone de Propriano soit confinée.
Dès ce vendredi, les plants et arbres situés dans rayon de 100 mètres autour de la zone infectée seront par ailleurs systématiquement arrachés. Enfin, une surveillance renforcée sera mise en place dans un rayon de 10 km.

Manon PERELLI




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 17:42 Bastia : La Citadelle fait son marché de Noël

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85434 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40891 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346