Corse Net Infos - Pure player corse

Xylella Fastidiosa : L'introduction de végétaux interdite en Corse !


Rédigé par le Jeudi 30 Avril 2015 à 21:47 | Modifié le Jeudi 30 Avril 2015 - 22:13


Christophe Mirmand préfet de Corse a arrêté jeudi, au terme de la réunion du comité régional d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CROPSAV), une série de mesures de prévention dans le combat engagé contre l'introduction Xylella Fastidiosa. Elles comportent l'interdiction de l'introduction de végétaux en Corse et limiteront, aux seuls ports de Bastia et d'Ajaccio aux professionnels, après instruction de leur demande, l'introduction des essences autorisées. Les décisions du préfet de Corse, qui prendront effet à compter du 11 Mai, sont contenues dans ce communiqué.


Xylella Fastidiosa : L'introduction de végétaux interdite en Corse !

A l'issue du comité régional d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale du 7 avril dernier, les responsables professionnels des filières végétales et les responsables institutionnels ont été formellement consultés sur une série de mesures à mettre en place pour prévenir l'introduction de la bactérie Xylella fastidiosa en Corse.
Leurs propositions ont fait l’objet d’un débat au sein du comité régional d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale de ce jour et confirment la nécessité de réévaluer les mesures nécessaires pour prévenir ce risque sanitaire en Corse.
Dans ce contexte, le Préfet de région a décidé de prendre les mesures suivantes :
- interdiction de l'introduction de végétaux en Corse,
- possibilité de dérogation pour les professionnels, sur demande instruite par les services de l’Etat (directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations),
- introduction limitée aux seuls ports d'Ajaccio et de Bastia.


Ces mesures s'appliquent de manière uniforme sur tout le territoire de la Corse. Elles entreront en vigueur le 11 mai 2015 afin que les opérateurs puissent en prendre connaissance et prennent les dispositions nécessaires.

 

Ces mesures conservatoires s'inscrivent dans un contexte communautaire révisé à la demande de la France. En effet, les États membres ont accepté le 28 avril de rehausser le niveau des mesures européennes de prévention contre l’introduction et la dissémination de cette bactérie.
Par ailleurs, une demande de reconnaissance de la Corse en tant que zone protégée sera introduite par le Ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, sur proposition du préfet de Région, afin que la Corse puisse bénéficier d'exigences spécifiques supplémentaires que devront remplir les végétaux introduits en Corse.

Enfin, compte tenu des enjeux majeurs pour les filières végétales et en concertation avec les membres du comité régional d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale, des mesures conservatoires en cas de suspicion forte sur un végétal seront prises :
- destruction du végétal concerné
- mise en œuvre d’un traitement insecticide dans un rayon de 100 m autour du végétal
- mise en place d'une surveillance renforcée dans cette zone





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:15 Festa di a Nazione in Miomu : A scola canta è incanta

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85506 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40932 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348