Corse Net Infos - Pure player corse

Vicu : G. Simeoni et J.-G. Talamoni demandent au préfet de ne pas faire intervenir la gendarmerie


Rédigé par le Vendredi 17 Juin 2016 à 10:45 | Modifié le Vendredi 17 Juin 2016 - 10:57


Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif, Jean-Guy Talamoni, président de l'assemblée de Corse et les élus de la majorité territoriale, s'expriment dans un communiqué sur la situation au centre d'enfouissement de Vicu. Ils appellent au dialogue et ont demandé au préfet de ne pas faire intervenir les forces de l'ordre pour expulser les occupants.


Vicu : G. Simeoni et J.-G. Talamoni demandent au préfet de ne pas faire intervenir la gendarmerie

Le Collectif « Pà un pumonte pulitu » occupe le centre de tri et d'enfouissement de Vicu, pour s'opposer à la poursuite de l'activité d'enfouissement dans des conditions extrêmement préjudiciables pour les riverains et populations concernées.

La situation de Vicu participe d'une problématique globale : celle de l'héritage douloureux du système ancien du "tout enfouissement".

C'est précisément pour rompre définitivement avec ce système que l'Assemblée de Corse a, le 27 mai dernier, adopté le nouveau plan de tri généralisé à la source présenté par l'Exécutif de Corse.

Il nous faut maintenant gérer au mieux les séquelles du système ancien, en cherchant à définir, en concertation avec toutes les parties concernées, la meilleure solution pour éviter la crise majeure des déchets qui risque de frapper la Corse à partir de la mi-juillet. Cela ne peut se faire que dans le dialogue et en prenant en compte l'exaspération et la colère de populations qui ont eu à subir de fortes nuisances pendant des années, voire des décennies, et ont vu les engagements pris envers elles systématiquement méconnus.

C'est dans ce contexte que nous avons appris que des forces de gendarmerie importantes avaient été envoyées à Vicu. Nous avons aussitôt contacté le Préfet de Corse pour lui demander de ne pas faire intervenir ces dernières pour expulser les occupants.

Il faut en effet impérativement désamorcer cette spirale de tension, aux fins de permettre la définition d'une solution équilibrée à l'échelle de la Corse, conforme aux intérêts de l'ensemble des parties concernées, et nous permettant d'éviter la crise des déchets et de mettre en oeuvre le nouveau plan de gestion.

L'Exécutif de Corse, la Présidence de l’Assemblée de Corse et la majorité territoriale continueront de s'engager avec détermination en ce sens.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 17:42 Bastia : La Citadelle fait son marché de Noël

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85435 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40892 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346