Corse Net Infos - Pure player corse

Une manifestation pour le statut fiscal, le 9 février à Bastia


Rédigé par Nicole Mari le Samedi 26 Janvier 2013 à 21:45 | Modifié le Lundi 28 Janvier 2013 - 00:57


Le Collectif de la société civile, mis en place pour défendre la prorogation des Arrêtés Miot, s’est réuni, samedi après-midi, à huis-clos, à Corte. Il a décidé, malgré l’annonce du gouvernement de réunir un groupe de travail le 31 janvier, de maintenir la manifestation populaire prévue pour réclamer un statut fiscal dérogatoire pour la Corse. Elle se tiendra le 9 février, à Bastia, à 14h30 en présence de nombreux élus locaux, notamment les associations des maires de Haute-Corse et de Corse-du-Sud, membres du Collectif.


Une manifestation pour le statut fiscal, le 9 février à Bastia
Le Collectif a pris acte du communiqué de Bercy, qui a accédé à sa demande de création d’un groupe de travail, mais reste sur sa faim. Il voudrait plus de précisions. Il devrait se rendre, jeudi prochain, au ministère des Finances pour définir les modalités de travail et affirmer les attentes en matière de fiscalité des successions. En un mot, mettre bien les pendules à l’heure insulaire. « Nous espérons que le Gouvernement fera d’autres propositions », explique Ange-Pierre Vivoni, président de l’association des maires de Haute-Corse et maire de Sisco.
Aussi, le Collectif a-t-il maintenu la manifestation populaire du 9 février à Bastia pour continuer à faire pression sur le Gouvernement. Il espère que la population se déplacera massivement pour bien montrer la détermination des Corses.

Jean Zuccarelli salue l'initiative du ministère de l'Economie

Jean Zuccarelli, conseiller exécutif de Corse, conseiller municipal de Bastia, communique avec prière d'insérer:
"Je tiens à saluer l’initiative du Ministère de l’Economie et des Finances annonçant la toute prochaine constitution d’un groupe de travail consacré à l’évaluation des conséquences induites par la censure du dispositif fiscal dérogatoire issu de l’arrêté Miot, par le Conseil constitutionnel. Au moment où certains se bornent à sillonner la Corse pour instrumentaliser la situation à des fins politiciennes, l’intervention de Pierre Moscovici et Jérôme Cahuzac suscite un réel espoir de parvenir à une solution durable permettant de répondre aux préoccupations que partagent l’ensemble des Corses. Elle témoigne de l’écoute et de la réactivité d’un Gouvernement déterminé à œuvrer au service de la Corse au travers d’une démarche concertée. Je renouvelle pour ma part le souhait qu’au-delà de la nécessaire prorogation du dispositif fiscal dérogatoire applicable à la transmission des biens immobiliers situés en Corse, nous parvenions à définir ensemble les contours d’un véritable pacte économique et fiscal de développement, permettant enfin de conférer une assise juridique stable à l’ensemble des mesures fiscales spécifiques qui concourent au développement de notre île".




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85597 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40997 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349