Corse Net Infos - Pure player corse

Une convention pour "L'âge de lire" adapté en Corse


Rédigé par le Lundi 11 Mars 2013 à 23:01 | Modifié le Mercredi 13 Mars 2013 - 01:54


La signature de la convention, relative à l’adaptation en langue corse, de la méthode d’apprentissage de la lecture « L’âge de lire », a eu lieu lundi au rectorat, en présence de Michel Barat, recteur d’académie. Cette méthode créée par Paul-Michel Castellani, professeur des écoles, maître de formation, permettra l’apprentissage de la langue Corse, depuis la moyenne section de maternelle jusqu’au cycle 2, et prévoit l’apprentissage de la lecture en langue corse à partir de CE1. Alain Royer, représentant les éditions Tom Pouce, et Edmond Simeoni, président de l’association Corsica Diaspora, étaient les deux autres partenaires signataires de cette convention. Corsica Diaspora jouera un rôle de facilitateur notamment dans le cadre d’une diffusion nationale, voire internationale de la méthode.


Frédéric Armani, conseiller pédagogique,  Paul-Michel Castellani, l'auteur de la méthode originale, Edmond Simeoni, Président de l'association Corsica Diaspora , Michel Barat Recteur de l'Académie de Corse, et Alain Royer, gérant de la Sarl "Tom pousse" .   Jean-Luc Giocanti, Directeur de cabinet du Recteur, ainsi que Michel Piferini, Inspecteur de l'Education Nationale, Délégué académique à l'action culturelle étaient également présents lors de cette conférence, mais ne sont pas sur la photo.
Frédéric Armani, conseiller pédagogique, Paul-Michel Castellani, l'auteur de la méthode originale, Edmond Simeoni, Président de l'association Corsica Diaspora , Michel Barat Recteur de l'Académie de Corse, et Alain Royer, gérant de la Sarl "Tom pousse" . Jean-Luc Giocanti, Directeur de cabinet du Recteur, ainsi que Michel Piferini, Inspecteur de l'Education Nationale, Délégué académique à l'action culturelle étaient également présents lors de cette conférence, mais ne sont pas sur la photo.
Il est question ici d’une méthode syllabique, claire et rigoureuse, simple d’utilisation qui apprend à lire et pas seulement à déchiffrer. Cette méthode est aussi adaptée aux difficultés rencontrées par les enfants souffrant de troubles du langage et des apprentissages, notamment auprès des enfants dyslexiques.
Elle est tout autant destinée aux parents désireux d’accompagner leurs enfants qu’aux enseignants. Testée depuis 18 ans par son auteur, Paul-Michel Castellani, elle semble offrir toutes les garanties de réussite pour l’enfant. Développer la pratique orale, identifier les composants fondamentaux de la langue écrite, associer les activités de lecture et d’écritures reste les objectifs de cette méthode, auxquels viendront s’ajouter l’association de la lecture de l’image et du texte et le suivi du rythme de l’enfant de la grande section maternelle au CE1.


Les signataires de la convention Paul-Michel CASTELLANI, Edmond SIMEONI, Michel BARAT et Alain ROYER.
Les signataires de la convention Paul-Michel CASTELLANI, Edmond SIMEONI, Michel BARAT et Alain ROYER.
L’académie de Corse,  soucieuse du développement de la langue corse en matière d’éducation et de formation, a accepté la proposition des Edition Tom Pouce de traduire et d’adapter cet ouvrage en langue corse. Dans le cadre du travail préparatoire à l’adaptation, il a été défini un corpus de 2500 mots en langue corse qui permettront la maitrise de l’oral, nécessaire à la construction de compétences en lecture et en production d’écrits.
Parallèlement, il a été mené une réflexion supplémentaire, pour un travail futur relatif à l’apprentissage d’autres langues (étrangère ou régionales). Pour cela le support numérique est une piste privilégiée qui permettra également au niveau régional la prise en compte des particularismes linguistiques.
Une première partie sera expérimentée cette année dès la maternelle, et pour les premier apprentissage de la lecture en langue corse et en fonction de cette expérimentation seront travaillés, les produits de complément, et notamment les produits informatiques qui permettront d’aller beaucoup plus loin dans le détail des particularités locales et les besoins des étudiants. Les premiers tests se feront sur format numérique limité, dès la rentrée de septembre 2013 pour une mise en place généralisée dès 2014.
Derrière ces adaptations, existe un comité de lecture scientifique, qui donnera son aval pour l’adaptation, d’une manière générale et la traduction d’une manière particulière. Tout est cadré au-delà de l’aspect innovant, de façon à proposer un outil clair et fini. Il faut être totalement légitime, par ce regard scientifique et universitaire a précisé Michel Piferini, inspecteur de l'Education Nationale, ééléguée académique à l'action culturelle.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85183 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40759 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345