Corse Net Infos - Pure player corse

Un nouvel événement anime Bastia cet automne !


Rédigé par Laurent Hérin le Mercredi 2 Novembre 2016 à 21:32 | Modifié le Mercredi 2 Novembre 2016 - 21:46


C’était comme une évidence. Avec son expérience en matière de Bande Dessinée et d’image animée, le Centre Culturel Una Volta ne pouvait passer à côté d’un tel événement. Et la réouverture récente du cinéma "Le Régent" lui a donné les moyens de concrétiser ce nouveau projet : les 1ères Rencontres du Film d’Animation de Bastia.


 • Côté projections
Pour cette première édition, Una Volta et le Régent de Bastia frappent fort avec une programmation des plus relevée. Ma Vie de Courgette, film phare de cette manifestation, a obtenu le grand Prix du dernier Festival francophone d’Angoulême, le prix du Public à San Sébastian et, au final, une quinzaine de récompenses à l’international. Adapté du roman de Gilles Paris, Autobiographie d’une vie de Courgette, réalisé par Claude Barras et co-écrit par Céline Sciamma (Tomboy, Bandes de Filles), ce premier film est en stop-motion, technique qui nécessite un travail considérable aussi bien au niveau des décors que de la conception et surtout de l’articulation des marionnettes. En chiffres : 8 mois de tournage à raison de 3 secondes par jour et par animateur, 8 mois de post-production. Mais au-delà de l’aspect technique, c’est bien de poésie dont il est question dans ce long-métrage où l’on suit les déambulations d’un petit garçon surnommé Courgette qui voit sa vie basculer à la mort de sa mère. Comme le décrit si bien Guillemette Odicino dans Télérama : « Entre la poésie intimiste d'un Tim Burton et la force sociale d'un Ken Loach en herbe, Claude Barras pétrit le malheur pour lui donner la forme, éclatante et joyeuse, de l'espoir. Et c'est bouleversant, à n'importe quel âge. »
Autre film événement, La Jeune Fille sans Mains qui sera projeté en avant-première (sortie en salle le 14 décembre prochain). Ce premier long-métrage de Sébastien Laudenbach, présenté cette année en ouverture de l’ACID (Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion) a obtenu la Mention du Jury à Annecy, Festival référence depuis 45 ans dans le domaine de l’animation. L’occasion de retrouver les voix d’Anais Desmoustier et Jérémie Elkaïm que Valérie Donzelli avait déjà rassemblé à l’écran en 2015 dans son film Margueritte et Julien. Le film propose un jeu graphique mouvant, incessant qui nous emporte dans l’épopée d’une  jeune fille vendue au Diable par son père, un meunier avide.
Monsieur Bout de Bois, lui, nous vient d’Angleterre ou le savoir faire en matière d’animation n’est plus à démontrer. D’une durée de 40 minutes, il est particulièrement prévu pour les plus petits, à partir de 3 ans.
Après 3 courts métrages remarqués, Michael Dudok de Wit nous revient avec La Tortue Rouge, co-production française, belge et japonaise ou la patte des studios Ghibli (qui ont co-signés le film) est bien présente à l’écran. Présenté au dernier Festival de Cannes, le film a fait sensation et a obtenu le Prix Spécial dans la catégorie Un Certain Regard.
Toutes les projections auront lieu au cinéma Le Régent avec, dimanche matin, à partir de 11h, une opération originale autour d’une sélection de courts métrages jeunesse. Une projection conçue comme une déambulation à travers les 3 salles pour découvrir le travail de jeunes réalisateurs avec les séries En sortant de l’école : Guillaume Apollinaire, 13 courts métrages inspirés de l’œuvre du poète et A bonne école réalisé par des étudiants issus du Réseau des Écoles du Cinéma d’Animation. Ces films se sont démarqués par leur parcours en ayant été sélectionnés ou primés dans différents festivals en France et à l’étranger.

• Côté invités
Le Centre Culturel accueillera Claire Sichez, scénariste et réalisatrice. Elle a été formée à l’École des Arts Décoratifs de Strasbourg et à l’École du film d’animation de la Poudrière à Valence. En 2013, elle réalise Moi j’attends, un court-métrage adapté du livre éponyme de Davide Cali et Serge Bloch. Le film a remporté un prix d’honneur au festival Cinanima 2014 et a été finaliste au Cartoon d’or 2015. En 2016, elle termine la production de Iâhmès et la Grande Dévoreuse, un film présélectionné pour le César 2017 du meilleur court-métrage d’animation et projeté samedi à 17h30.
C’est aussi Michele Bernardi, auteur, animateur et réalisateur de courts-métrages qui viendra nous faire découvrir son travail, dimanche à 19h au cinéma Le régent.
 
• Côté animation
Enfin, des ateliers sont proposés aux plus petits. Un atelier animation (à partir de 3 ans) et un atelier stop-motion (à partir de 6 ans), samedi et dimanche, de 15 à 17 heures , au Centre Culturel Una Volta.
Ces rencontres se concluront par des projections en direction des scolaires lundi au Régent.
Un grand week-end de l’animation en perspective à ne pas manquer les 5, 6 et 7 novembre prochain !
Laurent Hérin




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40787 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345