Corse Net Infos - Pure player corse

Semaine de l’Industrie : L’occasion à saisir pour les jeunes et demandeurs d’emploi


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Lundi 14 Mars 2016 à 18:58 | Modifié le Lundi 14 Mars 2016 - 19:08


Chacun y met du sien pour donner plus d’ampleur encore à cette semaine de l’industrie dont c’est aujourd’hui la 6e édition. Direccte, Education Nationale, Onicep et Medef ont créé une véritable synergie pour que la réussite soit au rendez-vous afin de renforcer l’attractivité de ce secteur et de ses métiers, notamment auprès des jeunes et des demandeurs d’emploi. Cela, grâce aux événements mis en place sur le territoire par les entreprises, les Chambres Consulaires, Rectorat, établissements d’enseignements, organisations syndicales et professionnelles et bien entendu la Direccte et la préfecture.


Semaine de l’Industrie : L’occasion à saisir pour les jeunes et demandeurs d’emploi
Cette année, ce sont 36 établissements qui se mettent à la disposition des jeunes et, fait important, « le nombre de ces sites est équivalent à celui de la région Paca » a souligné Marie-Françoise Baldacci lors de la conférence de presse donnée hier matin à la Direccte en présence de Géraldine Morillon-Bofill, directrice, Philippe Lacombe, le nouveau recteur de l’Académie de Corse, Charles Zuccarelli, président du Medef Corse, André Paccou, délégué régional de l’Onicef, Nicole Noilhétas, déléguée académique de l’enseignement technique et Vincent Filippi, adjoint au DRA de Pôle-Emploi.
 
Les acteurs se mobilisent…
 Pourquoi et pour qui une semaine de l’Industrie ? Les jeunes bien sûr et aussi les demandeurs d’emploi et découvrir l’industrie et ses métiers, rencontrer des hommes et des femmes et des services associés et comprendre la conception et le fonctionnement des sites industriels du 21e siècle
 
L’an dernier, 36 événements ont été passés à la loupe avec 28 visites d’entreprises industrielles et cinq conférences pour les jeunes et les scolaires en centre de formation ainsi que trois ateliers destinés aux demandeurs d’emploi.
Chacun sait que l’industrie a besoin de jeunes talents, cela à tous les niveaux de qualification. Des emplois qui requièrent une solide formation technique et technologique conjuguées avec de réelles aptitudes à l’innovation et au travail d’équipe.
 
La montée de l’industrie
Cette semaine est ainsi pilotée par la Direccte et par le rectorat, qui établissent un calendrier bien spécifique pour les deux départements avec des visites organisées dans diverses entreprises comme les domaines viticoles, Corse Composites, fédération du nautisme, établissements scolaires spécialisés, conférences, causeries, brasserie etc… Avec une présentation générale de l’industrie en Corse, comme par exemple le secteur du tourisme, secteur très important pour l’économie, mais comme chacun a pu le constater, la Corse c’est aussi de nombreuses sociétés qui se sont développées dans des activités de biens ou de services, cela à la pointe de la technologie.
L’industrie insulaire, c’est 8,6 milliards d’euros de produit intérieur brut, avec une mobilisation de l’emploi qui s’est élevée en 2013 à plus de 6500 salariés pour 2393 établissements.
« Des capacités existent en Corse et permettent le développement d’entreprises industrielles innovantes, génératrices de valeur ajoutée, pourvoyeuse d’emplois qualifiés à l’année et respectueuses de l’environnement. Des filières industrielles sont en plein développement, notamment dans le secteur agroalimentaire, aéronautique, énergie, numérique et de l’industrie des matériaux de construction. »


Lors de son intervention, le nouveau recteur de l’Académie de Corse Philippe Lacombe,  s’est félicité d’un tel engouement : « J’arrive, j’observe, j’apprends, je me rends compte de l’intérêt que l’on porte à ce partenariat qui semble s’inscrire dans la pérennité. Je suis pour cette autonomie énergétique qui se développe, c’est, je crois, essentiel. En Corse, les possibilités sont réelles. Il faut se mettre en ordre de marche sur la carte des formations, un peu comme organiser un campus des métiers… »
Même réflexion de Géraldine Morillon-Bofill, directrice de la Direccte : « La 6e édition, c’est une occasion de voir autrement, de donner à voir plus loin, parler aux jeunes, leur donner des idées pour l’avenir, leur avenir. Il faut provoquer l’envie de créer quelque chose, les motiver pour aller vers l’innovation, faire vendre, trouver la manière sortir de l’insularité pour en faire une richesse. C’est l’occasion idéale pour les femmes de se faire leur place dans l’industrie, de se projeter dans autre chose que le service à la personne. Elles peuvent et doivent se tourner vers la fabrication numérique, elles sont capables de le faire car ça ouvre vers l’avenir. »
J.-F. V. 




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85317 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40799 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345