Corse Net Infos - Pure player corse

Ségolène Royal officialise le Parc Marin du Cap Corse puis interrompt sa visite


Rédigé par le Vendredi 15 Juillet 2016 à 13:58 | Modifié le Samedi 16 Juillet 2016 - 23:59


Le dramatique attentat de Nice a conduit Ségolène Royal, ministre de de l'Environnement de l'énergie et de la mer, en charge des relations internationales sur le climat, à écourter sa visite en Haute-Corse. Prévue sur deux jours afin de porter sur les fonts baptismaux, ce qui a été fait, le parc marin du Cap Corse, mettre en place le rail maritime pour réguler le trafic dans le Canal de Corse ou bien encore signer la convention Ile Verte avec la Collectivité territoriale de Corse, la visite de la ministre s'est limitée à la matinée de vendredi sur le petit port d'Erbalunga a un rappel des caractéristiques du 10e parc naturel marin français, à une prise de paroles ainsi qu'à la signature de la convention liant désormais l'Etat et toutes les collectivités parties prenantes dans la gestion de la nouvelle aire protégée. Présentation du site naturel classé du désert des Agriate, installation du comité de pilotage de la mission d’étude du site classé de la Conca d’Oru et du vignoble de Patrimonio et présentation de la charte architecturale et paysagère du Cap Corse ont été reportées, unanimement, à une date ultérieure. La vidéo et les images de la matinée


La journée promettait d'être belle pour le Cap Corse et l'Agriate avec la création -officielle - du Parc naturel marin que Ségolène Royal,  Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat, venait porter sur les fonts baptismaux à deux pas du petit port d'Erbalunga dans le Cap Corse.

Le décret de création du Parc venait, en effet, d'être signé - il sera publié au Journal Officiel de Lundi - et il s'agissait pour la ministre, entourée du maire de la commune Dominique Ricci, du président du Conseil exécutif, du président de l'assemblée de Corse, du député de la circonscription de Bastia, de la présidente de l'office de l'environnement de la Corse, du président du conseil départemental de la Haute-Corse, du maire de Bastia, du préfet de Haute-Corse, du président de la CAB et de tous les maires concernés par l'aire du nouveau Parc Marin de célébrer son avènement…

Mais les tragiques événements de la veille  qui ont endeuillé l'autre rive de la Méditerranée ont gâché la fête.

La naissance, officielle du  plus grand parc naturel marin de métropole avec 6 830 km², a bien eu lieu mais avant de sceller la concrétisation du projet qui a mis à peine un an pour se concrétiser, l'assemblée a, à la demande de Ségolène Royal, observé un long moment de silence à la mémoire des innocentes victimes de Nice.

Puis toutes les personnalités concernées par la signature de la convention, liant désormais toutes les parties, ont sacrifié aux traditionnelles allocutions mais du maire de Brando Dominique Ricci, à Ségolène Royal en passant par Gilles Simeoni, Jean-Guy Talamoni, François Orlandi et tous ceux venus exposer leur expérience sur le terrain ou rappeler l'importance de la mer pour la Corse, le cœur n'y était vraiment pas...

De fait juste avant la concrétisation du rail maritime dans le canal de Corse  - autre projet porté par Ségolène Royal qui a fait l'unanimité pour les engagements pris et tenus envers la Corse - la ministre décidait d'écourter sa visite et de s'envoler vers Paris.

Mais promesse a été faite de revenir compléter le programme qu'elle n'a pas pu mener à son terme.

Elle la tiendra…





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40787 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345